More
    More

      Le musée Picasso se refait une beauté !

       

      Depuis quelques années le musée Picasso n’était malheureusement plus accessible au public.  Pour assouvir sa soif de connaissances et découvrir son œuvre, 3 options étaient envisageables : voyager à travers le monde,  faire appel à internet … ou prendre son mal en patience.

      Ré-ouvert depuis octobre, il était temps de comprendre les raisons d’une si longue fermeture.

      En effet, pourquoi avoir fermé aussi longtemps le musée Picasso qui ne semblait ni défraîchi, ni boudé par le public ? Afin de faire (re)découvrir le travail de Picasso à travers une nouvelle lisibilité, de grands travaux de rénovation et d’extension de l’Hotel Salé ont été mis en place.

      Du musée renfermant la plus riche collection mondiale d’œuvres de Picasso et couvrant toutes les périodes de son art (environ 5 000 œuvres sur 4 étages), on aurait pu s’attendre à (rayer la mention inutile) :

      –  se perdre dans les dédales d’un musée gigantesque (exemple concret = cet angoissant Musée du Louvre qu’il est impossible de finir en une seule visite),

      – se retrouver dans un espace confiné inadapté (exemple concret =  la dernière exposition maya au quai branly)

      … Mais il n’en est rien ! Voici un pari audacieux et réussi !

      Cette longue période de rénovation a permis au musée Picasso d’évoluer : surface d’exposition doublée et  fluidité gagnée. Un vrai vent de fraîcheur s’est emparé du musée car les salles sont à présent lumineuses, spacieuses et facilement accessibles.

      Ce  réaménagement est tel, que la foule de badauds profitant de la gratuité du premier dimanche du mois n’a pas suffi à rendre l’espace étouffant et n’a pas empêché la contemplation  dans les moindres détails les divers tableaux, collages et sculptures du maître Picasso.

      dora maar musée picasso paris

       

      La modernisation ne s’est pas arrêtée à deux trois coups de peinture sur les murs et l’acquisition de nouvelles lampes, non : c’est toute la présentation de la collection qui a été repensée.  N’ayons pas peur des mots c’est un nouveau musée que l’on découvre avec étonnement et fascination. A l’affichage chronologique des œuvres a été préféré un ordre thématique. Ce nouvel ordre de visite fera probablement parler de lui en bien comme en mal …

      Certes, ce nouvel  ordre de visite permet aux visiteurs de décider de visiter au gré de leurs coups de cœurs ou étages successifs le musée, mais encore faudrait-il savoir ce que l’on cherche et savoir où le chercher !  Le postulat de départ est encourageant et interactif mais il est important de noter que malheureusement, cette réorganisation amènera forcément un grand nombre de déceptions : sans audioguide il est très aisé d’être désorienté car l’affichage explicatif est inexistant.

      Les initiés auront probablement un gros coup de cœur en clôturant cette visite par le « grenier », dernier étage du musée, qui permet de découvrir la collection particulière, à couper le souffle, de l’artiste, composée entre autres des œuvres de Braque, Matisse ou Douanier Rousseau et qui vaut à elle seule le coup d’œil… mais ici encore il faut savoir ce que l’on cherche …

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.