More
    More

      Participez à Ze Z Project

      Un dimanche, un Z : après trois ans sur la toile, Ze Z Project veut s’installer en salle, et te propose à toi lecteur d’y mettre ton grain de sel, pécuniaire s’entend.

      Ze Z Project date d’il y a quatre ans. Selon la légende, tout a commencé par la rencontre entre une photographe pas bégueule, Emilie Zasso, et une blague sur Zorro pas bien fine. Entre Zorro et Zasso, il y a bien un Z, et de ce Z photogénique, un défi hebdomadaire est né. Armée d’un appareil à la fois léger, portable, compact, connecté, c’est à dire d’un téléphone aieteck dont nous tairons la marque, Emilie a sillonné la terre pour croiser et capturer, par chance souvent, un Z hazardeux à poster sur la page facebook de Ze Z Project une fois par semaine le dimanche, devenu le jour du Zeigneur. Au bout de quelques mois, la chance se fatiguant et le Z se faisant rares, la photographe n’abandonne pas et décide de s’emparer de son projet, de le reformuler. Les Z se trouvent, mais ils peuvent aussi se créer.

      Ze Z Project

      Dés lors, le projet prend une autre force. Il ne s’agit plus de parodier le grand Zorro, le beau Zorro -avec son sabre et son grand chapeau- mais bien de s’approprier cette initiale, le nom qu’elle rappelle, enfin un héritage et une identité. Chaque photo, chaque mise en scène devient une émotion saisie, un instant d’un long autoportrait performatif.

      Au bout de deux ans, Emilie Zasso promet de libérer ses proches, ces admirateurs du rituel du dimanche qu’ils suivent depuis deux ans. Et pourtant, Ze Z Project ne devient pas rien, car il s’agit maintenant d’en faire une exposition. C’est là que vous, nous, toi, entrons en scène. Pour faire une expo, développer proprement les photos, mettre des petits fours dans du champagne et les grands plats dans les petits, il faut à Emilie de la monnaie sonnante et trébuchante. Le concept de crowdfunding vous est surement déjà acquis [crowd = foule; to fund = financer, merci la spé anglais], alors prêts, feu, go, partez, la cagnotte est lancée, et même si vous êtes courts sur la liquidité, suivez donc la croissance du chouette Ze Z Project, admiration sans obligation d’achat.

      Cartes de visite jolijolies à collectionner, en vente chez tout bon marchand de journaux.

      Pour la cagnotte d’Emilie, c’est par ici.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.