More
    More

      « La femme parfaite est une connasse », la suite

      les-soeurs-girard
      Credits: http://blogs.lexpress.fr/

      Actuellement placé à la septième place des meilleures ventes en ce début d’année 2015, « La femme parfaite est une connasse!, le retour » n’est pas passé inaperçu. Quelles sont les clés du succès des impitoyables soeurs Girard?

      Le 14 février 2013 paraissait « La femme parfaite est une connasse », rapidement défini comme la meilleure vente de l’année en livre de poche. Très vite, on parle aussi d’une éventuelle adaptation cinématographique. Ecrit par Marie-Aldine et Anne-Sophie Girard, des jumelles trentenaires adeptes de l’auto-dérision, ce petit « guide de survie pour les femmes normales » donc imparfaites n’en finit plus de trouver son public.

      Phénomène connasse

      En effet, depuis sa sortie, ce petit bouquin qui livre en pointillés le portrait de leur génération n’a cessé de grimper dans les ventes et dans l’estime des lectrices qui en ont fait leur bible. Le premier volume a même été traduit dans 7 langues différentes ! Et pour tous ceux qui n’ont pas lu la première édition, sachez qu’il n’est pas nécessaire à la compréhension de cette suite. En effet, ce petit livre s’apparente plutôt à des articles ou chroniques sur un thème actuel, souvent féminin, et surtout très drôle.

      Audace et sincérité

      Comme son prédécesseur, le tome 2 est rythmé par une écriture girly et un ton léger, le tout à prendre au second voire au troisième degré.
      Prenant à contre pied les manuels de coaching ou de développement personnel qui encouragent à se réaliser en visant la perfection, les deux auteurs favorisent le rire face à « la perte de dignité quand vous êtes complètement bourrée » par exemple. C’est d’ailleurs ce style qui leur a valu la conquête de tant de fans ; avec un vocabulaire plutôt familier voire parfois carrément cru. Le titre en est l’illustration parfaite.

      Le langage est décomplexé, à l’image du message symbolique du livre. On sent derrière chaque page le travail mêlé des jumelles dont, Anne-Sophie la comédienne que vous pouvez découvrir ici, a insufflé au guide ce rythme propre au one-man-show où il s’agit d’être percutante; Marie-Aldine, la journaliste, a décodé tous les thèmes traités dans les pages de la presse féminine pour en faire un condensé drôle et pertinent. Vous pouvez la tweeter en suivant ce lien.

      Dans ce dernier volume, vous pourrez donc découvrir des « phrases de connasse qui veulent être gentilles… Mais non » ; « Comment savoir qu’on n’était pas populaires au collège ? » ; la théorie des « Blagues à papa » mais aussi de nombreuses brèves destinées au public masculin car ce petit livre divulgue également les étapes de la vie d’une femme, notamment « Le retour de la badass » qui peut être familier à quelques unes…

      « Soyez-vous même, les autres sont déjà pris. »

      En définitive, la finalité de cet ouvrage sera alors de faire accepter aux lectrices la part d’imperfection qui sommeille en chacune d’entre elles. Ces petits défauts, petites exagérations, qui peuvent quelquefois faire le charme d’une femme, sont pointés du doigt et moqués. C’est un livre très bref, qu’on dévore plus qu’on ne lit. Très peu de profondeur donc, mais une grande dose de bonne humeur !

      Bien qu’il soit, somme toute, toujours aussi distrayant, amusant et sympathique à lire, cette deuxième version est trop similaire au précédent. Les deux auteurs restent sur un terrain connu, celui de l’humour cru, parfois cinglant mais juste, qui permet de juger et critiquer la femme dans sa généralité. Cela permet de la décomplexer du quotidien, et, dans ce sens-là, leur objectif est atteint, puisqu’elles parviennent à faire rire les femmes en les touchant. Et qui n’a jamais eu l’impression de se reconnaître dans un livre ?

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.