More
    More

      Joseph Conrad nous livre sa Jeunesse

      Joseph Conrad nous livre Youth (Jeunesse) au début du XXème siècle. De son vrai nom Teodor Józef Konrad Korzeniowski herb. Nałęcz, il change de nationalité en 1886 pour devenir Anglais. Il sera largement reconnu par ses nouveaux compatriotes comme étant l’un des plus grands auteurs anglais de son époque. 

      L’amour de la mer

      Dans Youth, on s’assoie à table avec cinq vétérans de la marine marchande et on boit du Bordeaux. Suffisamment de Bordeaux pour que les langues se délient et que le personnage principal du livre, Charles Marlow, raconte son premier périple en tant que second à bord du Judeas alors qu’il n’avait que vingt ans. Rien d’autre ne lie les 5 personnes attablées que la mer qui les a élevés.

      « There was on it, below her name in big letters, a lot of scroll work, with the gilt off, and some sort of a coat of arms, with the moto “Do or Die” underneath. I remember it took my fancy immensely. There was a touch of romance in it, something that made me love the old thing – something that appealed to my youth! »

      Il avait déjà voyagé à travers les océans alors qu’il décida de rejoindre l’équipage du Captain John Beard, mais aucune autre aventure ne lui a procuré de telles sensations. Cette vieille coque, le Judeas, lui fît l’effet d’une violente vague salée sur le visage, telle une claque sur ses jeunes idéaux.

      Joseph Conrad a lui aussi été marin une grande partie de son existence. La mer, c’était son élément, tout comme pour notre jeune Marlow. A la place d’un voyage qui devait durer quelques mois, ce sont bien des années qu’il a mises avant d’en revenir, changé. Le Judeas et le personnage principal de cette courte histoire semblent fonctionner en parallèle, se faire presque échos. Le bateau a subi plusieurs réparations car le voyage l’a mis à rude épreuve… Tellement qu’il était connu pour rester à quai à force de maintenance. Même les rats avaient quitté le navire, ce qui si l’on en croit la superstition, est plutôt mauvais signe… Cette vieille coque parviendra-t-elle même à destination ? Rien n’est aussi peu sur. Youth est le récit d’un voyage de jeunesse qui fait grandir l’esprit et forme les hommes, qui place le jeune Marlow comme figure du sage qui prend conscience de la turpitude des hommes de son temps. La poésie de l’écriture de Joseph Conrad est fraiche et le récit de ces loups de mer accoudés à une table en acajou, formidable.

      Le personnage de Charles Marlow

      Marlow est un personnage récurrent dans l’œuvre de Joseph Conrad. On retrouve également ce marin dans Heart of Darkness (Au cœur des ténèbres), Lord Jim et Chance (Fortune). Dans Youth et Heart of Darkness, le jeune Marlow est le personnage central et narrateur de l’histoire, tandis que dans les deux autres récits, il est simplement un personnage d’arrière-plan.

      Pour Joseph Conrad, Marlow n’est qu’un narrateur qu’il exploite dans le but d’étoffer son approche stylistique du texte, mais au cours des récits de l’écrivain, le jeune Charles évolue, grandit et se forme, tout comme le style d’écriture de son auteur.

      Marlow, c’est finalement un peu de ce Conrad, cet observateur objectif de son temps qui souligne les défauts de son monde (racisme, colonialisme…), ou encore ce marin qui a vogué vingt ans avant de se mettre à écrire, ou à raconter l’histoire de ses voyages, autour d’une table, avec du vin ou un stylo.

      Bref, Youth, c’est seulement 50 pages de votre temps et ça vous envoie tout droit sur une mer déchaînée ou sur le vieux port de Falmouth en Angleterre… Ça vous renvoie tout droit à votre jeunesse, au début de votre apprentissage de la vie…

       

       

       crédit photos : bateau d’Alan Villiers qui nommât son navire Conrad. Source : theguardian.co.uk
      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.