More
    More

      Les expositions de l’Eté 2015

      Vous vous morfondez devant votre bureau en pensant à vos collègues en vacances ? Vous ne savez pas comment occuper vos week-ends à Paris ? Heureusement JustFocus va vous permettre d’occuper votre mois d’août !

      Pour les âmes d’enfants :

      Le musée imaginaire de Tintin, au musée en herbe, jusqu’au lundi 31 août

      le musée de l imaginaire de TintinC’est pour fêter ses 40 ans que le musée en Herbe accueille le monde de Hergé. Au travers de dessins et planches originaux, mais aussi des objets emblématiques des voyages de notre héros préféré, on découvre le monde incroyable de Georges Remi, alias Hergé. Une incroyable plongée en enfance pour les nostalgiques et les passionnés.

       

      L’art du Lego, à la porte de Versailles, Jusqu’au 30 août

      l art du legoVenez découvrir les 100 sculptures réalisées avec les petites briques de toutes les couleurs, par l’artiste Nathan Sawaya. Ces œuvres époustouflantes prouvent une chose ; qu’importe le matériau tant que le talent est là. Vous ne pourrez ressortir de là sans votre boite Lego .. pour la petite cousine évidemment… !

       

      Pour les modeurs :

      Jeanne Lanvin, au Palais Galliera, Musée de la mode de Paris, jusqu’au 23 août

      exposition Jeanne LanvinMagnifique rétrospective du travail de la maison Lanvin, la plus vieille maison de couture parisienne encore en activité. On y découvre les débuts de Jeanne Lanvin, et la construction de son empire de la mode. Entre les broderies, les motifs arts déco, les découpes, l’œil est ébahi par tant de virtuosité.

       

      Tatoueurs,Tatoués, au musée du quai Branly, jusqu’au 18 octobre

      exposition Tatoueurs TatouésDans les mondes oriental, africain ou océanien, le tatouage était considéré comme un symbole communautaire où il avait une fonction sociale ou religieuse. En occident, il était réservé aux marginaux. Mais dès la fin du XXème siècle, sa fonction évolue, influencée par son utilisation médiatique. Il devient un véritable ornement corporel, et les tatoueurs sont à présents reconnus en tant qu’artistes. Cette exposition, en plus de retracer l’évolution de cet art, met en lumière les artistes d’hier et d’aujourd’hui.

       

      Pour les artistes :

      Felice Varini, à la Grande Halle de la Villette, jusqu’au 13 septembre
      exposition Felice VaroniLe pavillon Paul Delouvrier est transformé pendant l’été par l’artiste peintre suisse Felice Varini. Redéfinissant l’espace urbain, l’artiste transforme notre lecture de l’architecture par des œuvres hautes en couleurs, géométriques, à la limite du picturale.
      Une expérience étonnante et instructive car elle transforme notre regard et notre perception visuelle.

      L’Esprit de Montmartre et l’Art Moderne, 1875-1910, au Musée de Montmartre, jusqu’au 13 septembre
      l esprit de Montmartre et l Art ModerneVenez-vous plonger dans l’univers contestataire des artistes de la butte, au tournant du XXème siècle. Leurs supports de contestation : les affiches, les chansons ; leurs moyens : la satire et la caricature. On y découvre l’avant-gardisme de leurs œuvres, qui retranscrivent si bien l’esprit de cette époque.
      Monika Sosnowska, au Cahiers d’art, jusqu’au 30 septembre
      exposition Monika SosnowskaMonika Sosowska, artiste polonaise, a recréé en maquettes de papier ses sculptures. D’une extrême finesse, elle réussit à détourner des éléments architecturaux pour retrouver l’esprit de la sculpture. On peut également admirer une série de lampe, inspirées du design portugais des années 1970.

       

      Pour les photographes :

      Germaine Krull, un destin de photographe, au musée du jeu de paume, jusqu’au 27 septembre

      exposition Germaine KrullUne incroyable rétrospective de cette photographe qui ne ressemblait à personne. Libre et anticonformiste, elle est devenue une référence du journalisme de l’entre-deux guerres. « Témoin de tous les jours », voilà comment elle définissait son métier, sacrifiant parfois l’esthétisme pour l’immédiateté.

       

      Jacques-Henri Lartigue, à la Maison Européenne de la Photographie, jusqu’au 23 août
      exposition Jacques Henri LartigueOn connaissait Jacques-Henri Lartigue pour ses photos en noir et blanc, on le découvre ici dans la couleur. Chacun de ses clichés nous transmet une joie de vivre, une prise de conscience de la valeur de l’instant présent. Une véritable thérapie de bonheur.

       

      Pour les bâtisseurs du futur :

      Un bâtiment combien de vie ? au Musée de l’architecture & du patrimoine, jusqu’au 28 septembre
      exposition Un batiment combien de vieCette expo pose très justement la question du recyclage urbain. A l’air où tout bâtiment doit pouvoir être transformable, que faire du patrimoine des Trente-Glorieuses, qui nous parait souvent plus jetable que réutilisable. On y prend conscience que la réhabilitation va au-delà d’une remise aux normes, c’est un acte de création.

       

      Pour les parents avec enfants curieux:

      Risque,Osez, à La cité des sciences et de l’industrie, jusqu’au 30 août
      exposition Risque osezMême si une petite vie tranquille exempt de tout danger semble l’idéale, c’est la prise de risque qui nous fait avancer. Voici donc l’expo idéale pour découvrir ou redécouvrir le goût du risque. Déminage d’une bombe, lunette donnant une vue après quelques verres d’alcool, on prend aussi conscience des conséquences et des précautions à prendre.

      L’exposition Harry Potter, à la cité du cinéma, jusqu’au 6 septembre
      L'exposition Harry PotterAu milieu des décors hyper réalistes de la saga qui a bercé notre enfance, petits et grands pourront visiter la cabane de Hagrid, s’essayer au Quidditch, ou prendre un cours de botanique avec le professeur Chourave. L’émerveillement des petits vaut la peine de la visite.

       

      Article écrit par Anne-Charlotte Béral

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.