More
    More

      Climats artificiels à la fondation EDF

      Vaugh Bell, Village Green, 2008
      Vaugh Bell, Village Green, 2008

      La Fondation EDF propose à partir du 4 octobre, Climats artificiels, une exposition qui met en perspective le changement climatique à travers la vision d’artistes contemporains de renom, parmi lesquels Marina Abramović, Hicham Berrada, Spencer Finch, Laurent Grasso, Hans Haacke, Ange Leccia, Yoko Ono et Pavel Peppertsein.

      Ce sont près de 30 installations, photographies et vidéos qui illustrent les parts de naturel et d’artificiel du climat que nous retrouverons dans cette exposition.

      La fondation EDF soutient des projets de mécénat dans le domaine de la solidarité tout au long de l’année. Vous pouvez suivre le programme de la fondation sur sa page Facebook et sur Twitter.

      Yoko Ono, Sky TV, 1966
      Yoko Ono, Sky TV, 1966

      L’exposition Climats artificiels privilégie des œuvres d’artistes pour lesquels le climat, pris dans un sens large, est un outil de travail pour sensibiliser les nouvelles générations. On retrouve des nuages flottants dans un téléviseur, des installations en suspensions, des cartographies climatiques dans un espace dédié au questionnement sur la nature et sa représentation.

      Une exposition qui trouvera sa place jusqu’à février 2016 pour défendre les arguments qui vont être échangés prochainement lors de la COP 21, une conférence réunissant les chefs d’Etats de la planète autour d’une thématique : le climat et ses enjeux pour les générations futures.

       

       

      Infos pratiques

      L’exposition Climats artificiels à l’Espace Fondation EDF
      6, rue Récamier – 75007 Paris

      Entrée libre du 4 octobre 2015 au 28 février 2016
      Du mardi au dimanche de 12h à 19h

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.