Votre programme télé de la semaine en 10 pépites

0
99

Dimanche

 

Rebecca :

Laurence Olivier and Joan Fontaine in Rebecca

Réalisé par Alfred HITCHCOCK 

Avec Joan Fontaine 

Drame / USA / 1947 / 2h10 

20h45 sur Arte

Synopsis : C’est à Monte-Carlo que le richissime et séduisant veuf Maxim de Winter croise le chemin d’une jeune domestique qu’il ne tarde pas à séduire. Bientôt, ils se marient et retournent habiter dans le manoir de Manderley, demeure familiale de Winter, au sud de l’Angleterre. Très rapidement, dans cet endroit lugubre et froid, la nouvelle Mme. de Winter se confronte aux domestiques qui ne semblent guère l’apprécier. Surtout, c’est Mme. Danvers, la gouvernante, qui est la plus vindicative. Car depuis toujours, elle servait Rebecca, l’ex-femme de M. de Winter décédée un an plus tôt dans un accident. Son souvenir semble hanter le château…

Aujourd’hui Rebecca est une oeuvre imparfaite mais captivante, totalement ancrée dans la filmographie d’Alfred Hitchcock, un long métrage malsain et dérangeant, mettant en scène des personnages dépassés jusqu’à un dénouement inattendue. Rebecca est le seul film d’Hitchcock qui a reçu l’Oscar du Meilleur film, Oscar récupéré par David O. Selznick. Lui-même nommé pour l’Oscar, Alfred Hitchcock sera battu par John Ford pour Les Raisins de la colère.

 

Les Indestructibles :

Les-Indestructibles

Réalisé par Brad BIRD

Avec les voix de Holly Hunter, Samuel L Jackson

Animation / USA / 2004 / 2h03

21h00 sur C8

Synopsis : Bob Paar était jadis l’un des plus grands super-héros de la planète. Tout le monde connaissait « Mr. Indestructible », le héros qui, chaque jour, sauvait des centaines de vies et combattait le mal. Mais aujourd’hui, Mr. Indestructible est un petit expert en assurances qui n’affronte plus que l’ennui et un tour de taille en constante augmentation. Contraint de raccrocher son super costume quinze ans plus tôt à la suite d’une série de
lois ineptes, Bob et sa femme, Hélène, ex-Elastigirl, sont rentrés dans le rang et s’efforcent de mener une vie normale avec leurs trois enfants. Rongeant son frein, rêvant de repasser à l’action, Bob bondit sur l’occasion lorsqu’une mystérieuse convocation l’appelle sur une île lointaine pour une mission top-secret. Il va découvrir que derrière cette alléchante proposition, se cache un génie malfaisant avide de vengeance et de destruction.

Considéré par beaucoup comme le meilleur film des studios Pixar, Les Indestructibles est une parodie des films de super-héros, reprenant les codes du genre à la perfection pour mettre en scène une famille moyenne confrontée à des super-pouvoirs. Le film de Brad Bird, à qui l’on doit également Ratatouille et Mission Impossible 4, est rythmé, rayonnant de bonnes idées, drôle et fluide, permettant des scènes d’anthologie, doublées d’une réflexion sur le temps qui passe, la place du travail et de la famille. Une suite est toujours dans les cartonsOscars du Meilleur montage sonore et du Meilleur film d’animation. 

 

Persepolis 

persepolis-1

Réalisé par Marjane SATRAPI 

Avec les voix de Sean Penn, Iggy Pop 

Animation, drame / France / 2007 / 1h35 

20h35 sur LCP 

Synopsis : Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l’avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les évènements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah. 

Persepolis est un film politique fort qui choisit l’animation pour toucher le plus grand nombre et ne s’accorder aucune limite dans la réalisation. Le long métrage met en avant les difficiles conditions de certains pays arabes, il met en avant l’immigration et les difficultés qui l’accompagnent, montrant le véritable visage des conditions de vie des immigrants face à la haine des autres, face à des manières de vivre différentes et face au rejet des sociétés occidentales. Persepolis parle également de religion, d’espérance, de rêve et de voyage, un film complet pour comprendre les enjeux de la guerre en Irak mais surtout, pour accompagner l’existence d’une jeune fille immigrée pleine de ressources et de volonté. Césars de la Meilleure première oeuvre et de la Meilleure adaptation.

 

Lundi :

Indiana Jones et la Dernière Croisade

20218858

Réalisé par Steven SPIELBERG

Avec Harrison Ford, Sean Connery

Aventures / USA / 1989 / 2h07

21h00 sur M6

Synopsis : L’archéologue aventurier Indiana Jones se retrouve aux prises avec un maléfique milliardaire. Aux côtés de la cupide Elsa et de son père, il part à la recherche du Graal. 

Aidé par l’apport drôle et inventif de Sean Connery, Harrison Ford reprend une troisième fois le chapeau d’Indiana Jones et va de nouveau affronter des nazis de mauvaises humeurs. Spielberg tient, avec ce troisième opus, le meilleur épisode de la saga, le plus drôle, le plus divertissant, le plus rythmé et le mieux dosé. Deux heures de divertissement pur comme Hollywood ne sait plus le faire, des cascades, des combats, de la mythologie et de l’humour. Oscar du Meilleur montage sonore. 

 

Elysium 

elysium

Réalisé par Neill BLOMKAMP 

Avec Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley, William Fichtner 

Science-fiction / USA / 2013 / 1h50 

20h55 sur TMC 

Synopsis : En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses –  s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

Après District 9, énorme claque de science fiction, le cinéaste sud-africain se lance dans la super production américaine avec Matt Damon. Son univers crasseux est conservé, sa critique sociale intacte, présentant le phénomène des castes sociales à échelle planétaire et galactique, et son souci de la mise en scène est toujours aussi impressionnant. Plus tourné vers le divertissement que vers la fable sociale, Elysium demeure un blockbuster très intelligent, au fond social épuré mais pertinent, permettant à Jodie Foster de trouver un rôle à sa mesure. Inventif, le film offre des séquences d’action impressionnantes et une écriture fluide pour cette histoire d’affranchissement d’une société injuste et inégale. 

 

Mardi 

The Revenant 

The_Revenant

Réalisé par Jose Gonzales INARRITU 

Avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Domhnall Gleeson

Aventure / USA / 2016 / 2h36

21h00 sur Canal +

Synopsis : Dans une Amérique profondément sauvage, Hugh Glass, un trappeur, est attaqué par un ours et grièvement blessé. Abandonné par ses équipiers, il est laissé pour mort. Mais Glass refuse de mourir. Seul, armé de sa volonté et porté par l’amour qu’il voue à sa femme et à leur fils, Glass entreprend un voyage de plus de 300 km dans un environnement hostile, sur la piste de l’homme qui l’a trahi. Sa soif de vengeance va se transformer en une lutte héroïque pour braver tous les obstacles, revenir chez lui et trouver la rédemption. 

Inarritu, récompensé l’année précédente par son excellent Birdman, offre en 2016 à DiCaprio son premier Oscar pour ce survival dans les pleines enneigées de la toundra. Offrant un affrontement entre l’Homme et la nature à la manière de Le Territoire des Loups, The Revenant est un film visuellement époustouflant, réservant une photographie renversante, des plans sublimes et une mise en scène condensée exceptionnelle ponctuée de plans séquences passionnants. Tom Hardy offre une prestation onirique face à la douleur sur le visage de DiCaprio. Une histoire de vengeance esthétiquement magnifique, tournée en décor réel, pour des paysages somptueux. Oscars du Meilleur réalisateur, de la meilleure photographie et du Meilleur acteur. 

 

The American 

1894833-american

Réalisé par Anton CORBIJN 

Avec George Clooney

Thriller / USA / 2010 / 1h43 

21h00 sur C8 

Synopsis : Jack est un tueur à gages habile et expérimenté. Toujours en alerte, il n’a aucune attache. Quand une mission tourne mal et lui coûte la vie de la femme qu’il aime, il se fait la promesse que son prochain contrat sera le dernier.

Un film froid, âpre, silencieux, parfois contemplatif, beaucoup plus psychologique qu’il n’y paraît. Un long métrage en réalité très triste, et très véridique, qui offre à Clooney un de ses rôles le plus sombre, le plus torturé, et le plus intéressant. Une fin attendue mais pourtant très satisfaisante. Un grand film discret.

 

Les Incorruptibles 

1872_image2_big

Réalisé par Brian DE PALMA 

Avec Sean Connery, Kevin Costner, Andy Garcia, Robert DeNiro 

Gangster / USA / 1987 / 1h59 

20h55 sur NRJ12 

Synopsis : A Chicago durant les années trente, lors de la prohibition, Al Capone règne en maître absolu sur le réseau de vente illégale d’alcool. Décidé à mettre un terme au trafic et à confondre Al Capone, l’agent Eliot Ness recrute trois hommes de confiance, aussi intraitables que lui. Ensemble, les quatre « incorruptibles » partent en guerre contre le gang de Capone…

Les Incorruptibles est un sublime condensé entre la mise en scène puissante de De Palma, les interprétations sans failles d’acteurs brillants, la subtilité d’un scénario intelligent et la musique inoubliable de Morricone. Classique du genre, Les Incorruptibles est un long métrage passionnant du début à la fin, distillant des passages de tentions mémorables, et présentant un DeNiro habité par son rôle de Al Capone. Attention chef d’œuvre. Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle pour Sean Connery. 

 

Jeudi 

Raiponce 

55701526d76ae-146-raiponce-4

Réalisé par Byron HOWARD 

Avec les voix de Zachary Levy, Ron Perlman 

Animation / USA / 2010 / 1h41 

20h55 sur W9 

Synopsis : Lorsque Flynn Rider, le bandit le plus recherché du royaume, se réfugie dans une mystérieuse tour, il se retrouve pris en otage par Raiponce, une belle et téméraire jeune fille à l’impressionnante chevelure de 20 mètres de long, gardée prisonnière par Mère Gothel. L’étonnante geôlière de Flynn cherche un moyen de sortir de cette tour où elle est enfermée depuis des années. Elle passe alors un accord avec le séduisant brigand… C’est le début d’une aventure délirante bourrée d’action, d’humour et d’émotion, au cours de laquelle l’improbable duo va rencontrer un cheval super-flic, un caméléon à l’instinct de protection surdéveloppé, et une drôle de bande de malfaiteurs.

Bien que peu original scenaristiquement, Raiponce est pourtant un Disney percutant grâce majoritairement à des personnages attachants et très bien travaillés. En y ajoutant une animation très belle, de l’action bien exécutée et une sensibilité qui n’est pas sans rappeler les Pixar, les chansons assez naïves, le côté enfantin du sujet et la happy end inévitable, sont oubliés, remplacés par une effervescence qui fera décoller le spectateur jusqu’à un final touchant.

 

X-Men : Days of Future Past 

xmen-days-of-future-past

Réalisé par Bryan SINGER 

Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Hugh Jackman, Patrick Stewart, Ian McKellen, Ellen Page

Fantastique / USA / 2014 / 2h12 

20h55 sur TMC 

Synopsis : Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants.

Premier film de la saga à réunir les anciens et les nouveaux personnages, retour de Brian Singer derrière la caméra absent depuis X-Men 2, voyages temporels, X-Men Days of Future Past réserve de nombreuses surprises. Suite de X-Men Le Commencement, ce septième opus de la saga mutant repose sur un scénario splendide, philosophique, humain, profond, permettant des questionnements sur la condition des mutants, sur la place de ces derniers dans l’humanité, sur leur avenir. Porté par des scènes d’action renversantes, Days of Future Past est une véritable claque.