More
    More

      Top 5 des meilleurs films des frères Coen

      Joel et Ethan Coen réalisateurs de talent sont les présidents du jury du prochain festival de Cannes qui va se dérouler dans quelques jours. L’occasion de revenir sur leurs meilleurs films. Ainsi voici le trop 5, subjectif, des meilleurs films des frères Coen.

       

      NUMERO 5:

       “Sang pour sang” avec John Getz. 1985

       

      « Sang pour sang » est le premier long métrage de ces frères aujourd’hui reconnus comme de grands réalisateurs. Le long métrage raconte comment un adultère peut engendrer  crime passionnel. « Sang pour sang » est un long métrage grandiose et puissant. Un premier film déjà très bien réalisé et très bien écrit. La violence brutale et psychologique propre à leur style est déjà présente, une ambiance froide et paranoïaque se distille ici. Les personnages sont profonds, sombres et subtilement mis en avant. La mise en scène est ponctuée d’un montage étonnant, prémisse de leurs futurs films mais qui pourrait aussi être une influence de Quentin Tarantino. « Sang pour sang » est un très grand coup de génie surtout pour un premier long métrage. Avec ce film le public découvrait le style de ces réalisateurs, l’amour pour les irrécupérables loosers enchantés et cools, l’ironie piquante et terriblement drôle, l’effroi et le sarcasme des frères Coen. Le public découvrait une nouvelle référence du cinéma américain.

       

      NUMERO 4 :

       « Fargo » avec William H. Hacy, Frances McDormand, Steve Buscemi. 1996

      Fargo 

      « Fargo » est un grand classique du cinéma américain et un des films les plus connus de ces réalisateurs. Le long métrage raconte comment un vendeur de voiture fauché, interprété par William H Hacy, va employer deux gangsters pour qu’ils enlèvent son épouse. Ils souhaitent que le père de cette dernière paye la rançon qu’ils se partageront. « Fargo » est un long métrage froid et épuré, un film qui glace les tripes de son spectateur et lui offre des frissons sur l’échine dorsale aussi froids que le paysage glacial dans lequel évoluent les personnages. L’histoire prend en effet lieu en plein hiver. Le film des frères Coen est à l’image du décor, glaçant et magnifique, mais aussi inquiétant et hypnotisant. L’histoire que les réalisateurs mettent en scène est pratiquement inconcevable car elle développe des situations absurdes qui ne peuvent pas être décemment normales et réalistes. Pourtant, les frères Coen la racontent avec une désinvolture inattendue. Comme ci cette histoire était du commun des mortels et pouvait arriver à n’importe qui. Une histoire invraisemblable traitée de manière sérieuse et réaliste avec toujours ce petit ton condescendant. Un long métrage culte pour un des grands succès des réalisateurs. Fargo a remporté de nombreux prix: Prix de la mise en scène au festival de Cannes ; Oscars de la meilleure actrice pour McDormand et du meilleur scénario original ainsi que 5 autres nominations.

       

      NUMERO 3 :

       « The big lebowski » avec Jeff Bridges, Julianne Moore, Steve Buscemi, John Turturo, Phillip Seymour Hoffman, John Goodman. 1998

      The_Big_Lebowski

      « The big lebowski » est un long métrage des frères Coen peu violent, qui n’est ni sombre ni noir. Le film est au contraire assez léger, à l’humour absurde, ponctué de quelques passages burlesques. Les personnages sont hauts en couleur. Goodman y interprète un personnage totalement dérangé, haineux et à la patience très limitée. Moore joue une femme complètement perchée. Buscemi lui n’est pas gâté par la distribution, se retrouvant dans le rôle d’un idiot en puissance et réduit à une dizaine de répliques. Mais le plus improbable, sans compter les passages déjantés où les Coen partent dans des délires hallucinés, reste encore le scénario original et d’extrême qualité. Le véritable intérêt du long métrage réside en la personne de Bridges qui interprète un personnage attachant, drôle, véritable looser emblématique de l’univers des frères Coen. Le Dude est un individu complètement stone, perdu dans son monde, à la force tranquille, simplement à la recherche de son tapis. Sa philosophie désinvolte est absolument géniale et atteint son apothéose ici avec ce personnage. Un personnage cool devenu complètement culte grâce à la magie des frères Coen.

       

      NUMERO 2 :

       « Inside Llewyn Davis » avec Oscar Isaac, John Goodman, Carey Mulligan, Justin Timberlake, F. Murray Abraham. 2014

      Inside Llewin Davis

      Inside Llewyn Davis” est le dernier long métrage en date des frères Coen. Il s’agit d’une très belle œuvre, touchante et émouvante. « Inside Llewyn Davis » est à l’image du personnage principal, à l’image de l’art de ce chanteur de folk. Il s’agit d’un délicieux mélange de tristesse, de tranquillité reposante, de beauté et de dureté déguisée. Le spectateur suit ce personnage qui subit des drames et des échecs durant l’intégralité du film. Interprété parfaitement par un Oscar Isaac sublime, ce personnage est dans la continuité directe de ce que proposent habituellement les frères Coen. Un personnage perdu, un magnifique looser attachant et talentueux mais qui pourtant n’arrive à rien dans la vie. « Inside Llewyn Davis » est en réalité un long métrage terriblement sombre et triste. Un artiste qui n’arrive pas à percer, contraint de vivre dans l’ombre de ses ainés, accaparé par la dure loi de la vie. Pourtant, le film est également une bouffée d’espérance et de nostalgie surtout grâce à la musique. Chaque chanson, chaque interprétation ou air de guitare fait l’effet d’une dose d’oxygène bienvenue et d’une coupure simple et efficace dans la toujours plus profonde descente aux enfers du personnage. A chaque chanson, le spectateur se retrouve sur un petit nuage, comme tout musicien innocent et idéaliste mais surtout insouciant. Le long métrage fait également le même effet qu’une bonne chanson folk. Un cri viscéral et une harmonie à la fois, une sensation qui donne envie de vivre intensément et qui en même temps bouleverse et réconforte dans une douce chaleur. Ces chants ramènent à des souvenirs, poussent à réfléchir quant à la condition de notre propre personne. « Inside Llewyn Davis » est un magnifique film et une des plus belles œuvres des Coen. Le film a été très apprécié du public, voici ses nominations:  2 nominations aux Oscars ; 3 nominations aux Golden Globes ; En compétition au Festival de Cannes dans la catégorie meilleure film ; vainqueur du Grand Prix au Festival de Cannes.

       

       

      NUMERO 1 :

       « No country for old men – Non ce pays n’est pas pour le vieil homme » avec Josh Brolin, Javier Bardem, Tommy Lee-Jones, Woody Harrelson. 2008

      Javier Bardem

      Et voici comment clôturer ce top 5 en beauté, avec « No country for old men ». Les frères Coen ont réalisé un très grand film. Un western dramatique moderne d’une intelligence rare, sombre et violent, viscéral et bourré de suspense. Un film à tiroir noir et terriblement oppressant et stressant. Il s’en dégage une tension pratiquement insoutenable et offre au spectateur des prestations d’acteurs absolument mémorables, Javier Bardem en tête, qui affublé d’une coupe de cheveux inattendue signe une prestation grandiose, interprétant un tueur psychopathe dangereux et violent, efficace et talentueux, à la recherche de l’argent que lui a dérobé le personnage de Josh Brolin. Une traque sans pitié et sans relâche s’engage donc entre ces deux personnages et les mexicains décidés, eux aussi, à mettre la main sur l’argent. Toute cette aventure se déroule sous l’œil de la police impuissante qui n’est là que pour réparer les dégâts. Le spectateur assiste à un échiquier sadique et sanglant où chaque personnage peut tuer ou mourir à chaque instant. Tout est parfait dans la réalisation. La photographique est magnifique et s’exprime pleinement dans les contrées désertiques dans lesquelles évoluent les protagonistes. La direction artistique grandiose offre à chaque interprète de belles séquences où ils peuvent montrer l’étendue de leurs talents. Le rythme permet de tenir en haleine le spectateur pendant toute la durée du film. On ajoute à cette recette déjà si appétissante un humour grinçant et propre aux frères Coen, une mise en scène absolument exceptionnelle et une conclusion des plus énigmatiques et emblématiques de Tommy Lee-Jones, ce vieil homme, qui raconte son rêve, impuissant, morose et nostalgique. Du grand art. Les récompenses du film: Oscars du meilleur film, du meilleur acteur dans un second rôle pour Javier Bardem, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario adapté, ainsi que 4 autres nominations ; Goldens Globes du meilleur scénario et du meilleur acteur dans un second rôle pour Javier Bardem ainsi que 2 autres nominations ;en compétition au festival de Cannes. 

       

       

       Alors que le festival de Cannes, grand festival international de cinéma, approche à grand pas, il paraît complètement légitime de nommer les frères Coen comme présidents du jury, pour rendre hommage à leur carrière si puissante et emblématique.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.