More
    More

      Star Wars VIII : le retour de John Williams compromis ?

      Le compositeur de 84 ans a récemment semé le doute quant à sa participation au film de Rian Johnson…

      Indissociable de l’univers Star Wars, qu’il a notamment sublimé par ses partitions sentant parfois bien bon l’héroïsme, la destruction et la grandeur, John Williams n’en demeure pas moins mortel. Un postulat difficile à accepter quand l’on parle de cette légende, mais qui a du travailler l’esprit du compositeur. En effet, pas plus tard que la semaine dernière, le bougre aux 50 nominations aux oscars a affiché à l’issue d’un concert ou il officiait en tant que maestro, son scepticisme à reprendre le chemin des étoiles et plus précisément celui de Star Wars : Episode VIII.

      J’ai dit aux producteurs que je n’étais pas sur de vouloir faire le suivant, mais je leur ait aussi dit que je ne voulais pas quelqu’un d’autre ne le fasse…

      Evidemment, malgré toute la sympathie que nous pouvons lui porter, une telle décision bien que déchirante, s’avère être normale. Au vu de son âge et de sa carrière bien remplie, quoi de plus normal que de vouloir faire comme la saga Star Wars se plait à le faire depuis 7 films déjà, à savoir transmettre un héritage ?

      La question que se posent ainsi tous les fans sera de savoir qui pourra bien le remplacer. Si certains murmurent déjà avec insistance le nom d’Alexandre Desplat (qui officiera sur le très attendu Rogue One), d’autres prédisent déjà l’arrivée de Michael Giacchino, qui s’est déjà essayé l’an passé à restituer l’héritage du maitre Williams, en signant la bande-originale de Jurassic World. Quoiqu’il en soit, au vu de la renommée de Star Wars, nul doute que l’éventuel successeur du maestro ne sera pas choisi à la légère.

      Star Wars VIII, réalisé par Rian Johnson, sortira le 15 Décembre 2017

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité