Stagecraft : quelle technologie révolutionnaire se cache derrière The Mandalorian ?

Stagecraft : quelle technologie révolutionnaire se cache derrière The Mandalorian ?

The Mandalorian est actuellement une des séries phares de la plateforme Disney+. Succès critique depuis sa diffusion, le show fait notamment parler de lui pour la technologie révolutionnaire qu’il utilise. La technologie « StageCraft ». 

S’il y a bien une chose pour laquelle la saga Star Wars est reconnue, ce sont les avancées cinématographiques qu’elle a engendrées. The Mandalorian a décidé de perpétuer cette tradition. Pour se faire, Lucasfilm a décidé d’utiliser StageCraft, une technologie de pointe développée par ILM mais également… Epic Games. Eh oui, les papas de Fortnite sont actuellement en train de révolutionner le monde du cinéma et des séries.

C’est quoi StageCraft ? 

Le principe est très simple ! Au lieu de décors construits en fonds verts, vous tournez désormais dans un studio entièrement recouvert de panneaux LED. Vous avez bien lu : un studio entièrement composé d’écrans LED. 6 mètres de haut sur 22 mètres de long, formant un arc de cercle à 270°, avec encore un écran pour servir de plafond. Le tout changeable à volonté pour créer des décors à l’infini (bigre !).

Stagecraft : quelle technologie révolutionnaire se cache derrière The Mandalorian ?
StageCraft est impressionnant à voir

De quoi créer des environnements plus vrais que nature, le tout avec des éclairages parfaitement réalistes. La révolution vient en partie de l’Unreal Engine. Ce moteur graphique permet non seulement de créer des décors ultra réalistes… Mais en plus ceux-ci s’adaptent en temps réel à la position de la caméra ! Il suffit donc de compléter cet écran avec des décors physiques pour obtenir des résultats tout bonnement extraordinaires. Le showrunner de la série Jon Favreau ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à propos de cette avancée technologique :

« Je pense que nous allons avoir un énorme impact sur la façon dont sont créés les films et les show télévisés… »

Jon Favreau

Avantages VS Inconvénients 

StageCraft a des avantages indéniables face à la technologie bien implantée du fond vert :

    • Les lumières pour commencer. Comme évoqué ci-dessus, le travail sur les éclairages paraîtra bien plus naturel via ces décors générés sur écran. Il faut rappeler que les fonds verts sont éclairés en pensant à la post-production… En sachant que la post-production peut changer de cap. En outre, cela permettra un travail bien plus subtil sur l’ambiance, une fois que les réalisateurs se seront fait la main sur cette technologie.
    • Et en parlant des réalisateurs, ceux-ci auront une vision bien plus aboutie de ce que sera le produit final. Car tourner sur fond vert est souvent une grosse frustration pour celui derrière la caméra.
    • Ceux devant la caméras ne seront pas en reste non plus. Fini de se mouvoir dans des décors invisibles. Les acteurs et actrices peuvent désormais profiter des décors en temps réel et ainsi travailler au mieux sur leur rôle.
    • Enfin, le gain économique risque d’être démentiel pour beaucoup de boites de productions. Certes, cette technologie est un investissement massif. Mais celle-ci permet une économie substantielle concernant les déplacements entre les décors, puisque ceux-ci peuvent être changés en l’espace de quelques secondes. Il serait donc intéressant, même pour les plus petits studios, de s’en procurer un. Car ils ont désormais tous les décors du monde à portée de main, sans avoir besoin de déplacement !
Stagecraft : quelle technologie révolutionnaire se cache derrière The Mandalorian ?
Cela doit faire drôle de tourner dans ce genre de décors !

Cette technologie n’est cependant pas infaillible :

    • Le temps de préproduction s’en voit drastiquement rallongé ! Certes la post-production sera plus courte, mais la préparation de chaque film ou série devra se faire avec beaucoup de minutie, sous peine d’offrir un spectacle médiocre.
    • La post-production s’en voit également affectée, puisque celle-ci sera bien moins libre… Difficile d’ajouter numériquement de nouveaux éléments dans un décors en LED. Ça n’a l’air de rien dit comme ça, mais cela risque d’être un véritable frein à la liberté créative.
    • La liberté créative est d’ailleurs limitée dès le tournage. L’écran à beau être gigantesque, les mouvements de caméra se voient rapidement restreints… En bref, pas de mouvements de caméras complexes ni de véritable profondeur de champs pour les grands paysages. S’approcher trop des panneaux dévoilerait facilement la supercherie. L’effet est d’ailleurs trahi à plusieurs reprise dans The Mandalorian

Il paraît peu probable que StageCraft remplace totalement nos bons vieux fonds verts ou bleus. Voilà plusieurs décennies que ceux-ci démontrent leur fiabilité et leur flexibilité à toute épreuve. Mais une utilisation alternée de ces deux technologies offrirait probablement un résultat optimal pour beaucoup de futures productions.

Quoi qu’il en soit, The Mandalorian Saison 2 utilisera à nouveaux cette petite merveille qu’est le StageCraft. Il semblerait que la série sur Obi-Wan Kenobi fasse de même dans peu de temps. Doit-on s’attendre à l’utilisation de StageCraft dans les prochains blockbusters ? L’avenir nous le dira…

StageCraft : The Virtual Production of The Mandalorian

Written by 

Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.