More
    More

      Sélection de films d’horreur de la rédaction pour Halloween

      J-1 ! Vous n’avez rien de prévu demain pour Halloween ? La rédaction de Just Focus a sélectionné pour vous tous ses films d’horreur préférés et il y en a pour tous les goûts !

      Hugo vous propose Alien

      J’avais 15 ans. Mes parents s’étaient absentés pour amener ma sœur jouer du violon à un concert. Quelques jours auparavant, j’avais reçu pour mon anniversaire l’intégrale de la quadrilogie Alien en édition Blu-Ray. C’est ce soir-là, en lançant le disque dans le lecteur, que je fis connaissance avec le cinéma de Sir Ridley Scott et surtout du cinéma d’horreur. Car oui, Alien, le 8ème passager est non seulement l’un des meilleurs films de SF jamais réalisés mais aussi un des films d’horreur les plus effrayants qui soient.

      En reprenant différents sous-genres du cinéma d’horreur (le film de maison hantée, le film de monstre, etc.), une intrigue SF qui pourrait être d’un film de série B des années 50 et en associant le tout avec le style de Ridley Scott, on obtient un classique et un chef d’œuvre absolu. Avec un décor gigantesque et l’impossibilité de deviner l’identité du héros (ou bien de l’héroïne) du film avant la fin, tout cela contribue à faire d’Alien, le 8ème passager un monument du cinéma d’horreur, avec des qualités formelles sidérantes. Le film donnera plusieurs suites allant du chef d’œuvre (Aliens) au nanard (Alien Vs Predator), en passant par du très mauvais (Alien 3, Prometheus), du médiocre (Alien Ressurection) et par du bon (Alien Covenant).

      Bref, tout cela pour dire que quelques années ont passé. Et souvent je tremble à l’idée de ne pas me faire entendre dans l’espace…

      Bande-annonce Alien

      Aubin vous propose The thing

      Quelques temps après son culte Halloween, Carpenter a frappé fort. The Thing est une œuvre horrifique renversante, qui prend place dans un décor arctique froid et isolé. Porté par Kurt Russell, le visuel de la chose est splendide, encore aujourd’hui, grâce à un stop-motion parfaitement exécuté. Mais le plus passionnant dans cette œuvre, c’est la perte de repère et la paranoïa qui s’infusent petit à petit, jusqu’à la folie de ne plus savoir d’où provient le danger.

      Bande-annonce The thing

      GonZo vous propose Le retour des tomates tueuses

      Halloween, ce n’est pas qu’une histoire de peur, on peut aussi regarder des bêtises dans le thème. Puisqu’il nous faut un savant fou, ce sera le Pr. Gangrène, et puisqu’il faut un élément déclencheur, ce sera la transformation de tomates en tueuses d’humains. C’est une mission pour Wilbur Finletter (le héros du premier film que je vous déconseille), qui, aidé par neveu Chad et Matt, son abruti de pizzaïolo interprété par George Clooney, va devoir encore une fois sauver la planète de ces monstres décidément invincibles ! Cette annonce vous a été proposée par Pepsi-cola. « The Choice of a New Generation »

      Bande-annonce Le retour des tomates tueuses

      GonZo vous propose également The taint

      Et si le problème du monde n’était pas juste les femmes ? Grâce à une eau contaminée ne touchant que la gente masculine et les transformant enfin en zombie misogyne, l’éradication du « sexe faible » peut enfin avoir lieu. Mais Phil O’Ginny et Misandre vont essayer d’empêcher un maximum l’heureux carnage et de sauver ce qu’il reste de la société. Une seule idée pour ce film de série B/Z disponible en VHS : Kill Woman.

      Bande-annonce The taint

      https://www.youtube.com/watch?v=jbxQ9XN8lPs

      Patrycja vous propose The Rocky Horror Picture Show

      Pour ceux qui ne connaissent pas le musical le plus kitsch des années 70s, l’histoire est celle d’un couple fraîchement marié qui se réfugie par temps d’orage dans un château bien particulier, peuplé de transsexuels et sous commande du Dr. Frank-N-Further … Au programme : sexe, drogues et rock’n roll ! The Rocky Horror Picture Show a tout pour être aimé: un humour taquineur et sexuel, des chansons déjantées illustrées par des chorégraphies rock’n roll, un décor cheep totalement en harmonie avec l’ambiance du film. Mais ceux qui font le charme irrésistible de ce musical sont de loin les personnages. Les uns plus caricaturaux que les autres, ils sont drôles, hypnotisants et délicieux. Tim Curry en Dr. Frank est une merveille. Parodie de science-fiction, d’horreur et de série B, échec commercial à sa sortie, mais film culte parmi les « midnight movies », c’est un must see. Dammit, Janet !

      Bande-annonce The Rocky Horror Picture Show

      Sami vous propose L’orphelinat

      Laura a grandi dans un orphelinat. Plus tard elle s’installe dans ce dernier avec son fils et son mari. Voulant que son fils unique, Simon, vive comme elle auparavant, avec des enfants autour de lui, elle accueille des enfants handicapés dans la maison. Simon a toujours eu des amis imaginaires, mais depuis qu’il est dans la maison il joue beaucoup avec un ami, qu’il s’est inventé à l’arrivée dans la maison. Un jour Simon disparaît et sa mère se lance à sa recherche qui tourne en jeu de piste avec son fils disparu. Dans la lignée du film Les autres, L’orphelinat ne tombe pas dans la facilité des screamers récurrents… Ici c’est une réelle ambiance qui est mise en place, une photographie magnifique et un lieu de tournage en bord de mer, rappelant les mystiques côtes bretonnes. Guillermo Del Torro a par ailleurs été séduit par le scénario et a décidé de produire le film.

      Bande-annonce L’orphelinat

      Iris vous propose The Neon Demon

      Vous avez une soirée de prévue ce soir? On vous la souhaite différente et moins malsaine que celles du milieu du mannequinat où chacune essaie de trouver sa place en « bouffant » l’autre. The Neon Demon est un thriller horrifique qui dépeint le monde de la mode, ce monde de la beauté plastique, de manière glaçante en utilisant certains codes du film gore. Un film tout en tension, qui peu certes parfois manquer un peu de mordant, mais accompagné d’une bande son de Cliff Martinez qui ravira les amateurs d’électro. Et si vous optiez pour une soirée Halloween séduisante, cauchemardesque, sanglante?

      Jean vous propose Halloween

      Halloween… Rien qu’aux premières notes de la bande-son, on ne nous laisse penser qu’à une chose. Aux battements du cœur d’une victime qui ne cesse de courir plus vite, ses pas rapides et faibles comme les notes aiguës… Rattrapée calmement par le meurtrier, qui avance à pas lents mais qui suit sans faiblir, sa puissance macabre en marche… C’est dans cette sensation que se trouve tout le génie de Carpenter, qui a su donner dans ce long-métrage une angoisse face à Michael Myers, aux capacités quasiment surnaturelles, qui vient interrompre à coups de couteau de cuisine derrière son masque inexpressif le cours normal de la vie. Un classique du slasher pour nous effrayer sous notre couette, sursautant au moindre bruit suspect.

      Bande-annonce Halloween

      Azelice vous propose Silent Hill

      A l’origine, Silent Hill est un jeu vidéo de type survival horror, édité par Konami en 1999 et qui a connu de nombreuses suites, devenant une référence en matière de survival horror. A l’atmosphère mystérieuse et oppressante, peuplée de créatures effrayantes au design très particulier et à l’ambiance sonore lourde ponctuée de sirènes annonçant l’invasion des ténèbres, ce jeu vidéo avait absolument tout ce qu’il faut pour pouvoir être adapté au cinéma. C’est Christophe Gans (le réalisateur du Pacte des loups) qui a choisi de relever le défi en 2006 et l’a réussi avec brio. A l’esthétique très respectueuse du jeu vidéo, Silent Hill plonge le spectateur dans l’ambiance glaçante de la ville de Silent Hill.

      La nuit, une jeune enfant, interprétée par l’incroyable Jodelle Ferland (Le secret du vol 353CarrieKingdom HospitalTidelandLes messagers, Le cas 39 pour ne donner qu’un aperçu !), hurle le nom de Silent Hill. Désespérée, sa mère Rose décide de l’emmener dans ce lieu avant de comprendre la source du mal dont souffre sa fille. Arrivée à Silent Hill, sa fille s’enfuit. Rose part alors à sa recherche et se retrouve piégée dans cet univers maudit, chassée par les ombres et les créatures qui s’y cachent dès que résonne la sirène…

      Extrêmement beau visuellement parlant, le film parvient à dégager un sentiment d’angoisse aussi pressant que le jeu d’origine tout en créant suspens et tension grâce au développement de ses personnages. Adaptation parfaitement réussie, Silent Hill a accouché d’une suite, quant à elle réalisée en 2012 par Michael J. Bassett (le réalisateur de la série Ash VS Evil Dead), qui adapte cette fois-ci le troisième opus de la série de jeux vidéo Silent Hill. 

      Bande-annonce Silent Hill

      La rédaction de Just Focus vous souhaite de trouver parmi ce large panel de films d’horreur de quoi frissonner le soir d’Halloween !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité