More
    More

      Top dix des films de zombies pour Halloween

      J-4 ! Sources d’apocalypse, symboles de la dégradation de l’Homme et de son impuissance à contenir les épidémies, les zombies ont toujours fasciné les populations. On a pu le voir notamment avec le succès du livre Guide de survie en territoire zombie écrit par Max Brooks ou encore de la série The Walking Dead. Comme on ne peut parler de films d’horreur à Halloween sans évoquer les films de zombies, voici une sélection de dix d’entre eux pour passer une bonne soirée.

      Frayeurs

      Dans le cinéma de zombie italien, impossible de passer à côté du maître italien en la matière : Lucio Fulci. La sélection est rude pour déterminer lequel de ses films mérite d’être présenté, tant ils rivalisent en terme de qualité. Le choix que j’ai fait est donc un choix totalement personnel, étant donné que j’ai sélectionné le premier de ses films que j’ai eu l’occasion de visionner, alors que L’au-delà est considéré comme son plus grand chef-d’œuvre. Réalisé en 1980, Frayeurs raconte la lutte d’un journaliste et d’une medium pour sauver le monde d’une invasion de zombies. Au moment de son suicide, un prêtre a ouvert la porte menant au monde des enfers, et ces derniers se déversent sur Terre, les morts revenant sous forme de zombies. La malédiction ne peut être rompue qu’avant la Toussaint, car après il sera trop tard. La patte de Lucio Fulci est extrêmement reconnaissable en ce que l’esthétique visuelle de ses films est impressionnante. Bien que très gores et violentes, les scènes de ses films sont toujours emplies d’une magie surnaturelle qui ne peut qu’envoûter le spectateur. Un vrai bonheur pour les yeux ! 

      Dellamorte Dellamore

      En 1994, Michele Soavi réalise Dellamorte Dellamore, adapté du livre de Tiziano Sclavi. Francesco Dellamorte est gardien de cimetière assez mélancolique. Accompagné de Gnaghi, son fidèle compagnon peu loquace, il doit achever les morts qui se relèvent sept jours après leur enterrement. Avec une image superbe, le film impressionne et fascine. Entre amour, désir, meurtres, zombies dans un décor magnifique, Michele Soavi signe une oeuvre d’une grande poésie dont on ne se lasse pas. Toujours dans la lignée des films italiens, on retrouve cette patte visuelle si spéciale et si magique qui transforme des décors pourtant communs en des lieux superbes et inquiétants. 

      Les Amants d’Outre-tombe

      Avec Les Amants d’Outre-tombe, épisode de la saison 1 des Masters of Horror réalisé par John McNaughton en 2005, on reste dans la thématique de l’histoire d’amour accompagnée d’un visuel incroyable. Un homme désespéré suite à la perte de la femme qu’il aime est prêt à tout pour la ramener d’entre les morts. Une vieille dame lui raconte alors une histoire passée pour tester sa volonté de revoir son épouse, ce quel qu’en soit le prix. Les Amants d’Outre-tombe se veut une réflexion sur les limites que l’Homme est prêt à franchir tant pour la science que pour ses sentiments personnels. Le film nous montre que les limites morales sont extrêmement personnelles et interroge chacun ce qu’il serait lui prêt à faire par amour ou par orgueil.

      La Nuit des Morts-vivants

      Difficile de parler de films de zombies sans citer le grand George A. Romero et son chef-d’œuvre La Nuit des Morts-vivants, réalisé en 1968 et pourtant intemporel. Alors qu’ils vont se recueillir sur la tombe de leur père comme chaque année, Barbara et son frère sont attaqués par un homme qui n’a pas du tout l’air dans son assiette. Barbara parvient à s’enfuir et à se réfugier dans une maison dans laquelle elle trouve d’autres rescapés. Enfermés dans cet espace, ils apprennent alors à la radio que les morts se réveillent et attaquent les vivants. Huis clos devenu culte, La Nuit des Morts-vivants a une dimension beaucoup plus large et amène une réflexion sur notre société, avec un final qui ne laisse que peu de place au doute sur les intentions du réalisateur et pousse le spectateur à s’interroger bien après le visionnage du film. Les morts-vivants sont ici l’occasion idéale de faire passer des messages qui seraient bien moins véhiculés par les vivants !

      Braindead

      Réalisé en 1992 par Peter Jackson (oui, oui, lui-même !), Braindead est un joli bain de sang (que dis-je ? Une piscine !) délirant et plein d’humour. Lionel Cosgrove a le malheur d’avoir une mère possessive, tellement possessive que, lorsqu’il se rend à un rendez-vous galant au zoo avec sa chère et tendre Paquita, sa mère les surveille de loin. Comme pour la punir, un singe-rat de Sumatra la mord violemment, lui communiquant une maladie jusqu’alors inconnue. Se transformant en zombie qui ne se contentera plus seulement de dévorer la vie de son fils mais aura besoin de mets plus conséquents, elle communique sa maladie à toutes les personnes qui croisent son chemin. Si vous voulez de la tripaille, Braindead est le buffet qu’il vous faut ! Violent et gore à souhait, le film trempe dans l’humour sanglant sans jamais vraiment laisser de répit au spectateur. 

      [REC]

      [REC] est un found footage réalisé en 2007 par Paco Plaza et Jaume Balaguero. Une journaliste, Angela, accompagnée de son cameraman s’apprête à tourner une émission sur les pompiers. Ils les suivent toute la nuit pour finir au domicile d’une vieille dame, cas apparemment très banal. Une fois arrivée sur place, l’équipe va se rendre compte que c’est loin d’être le cas. Pris au piège dans un bâtiment infesté de zombies, ils vont devoir lutter avec les habitants de l’immeuble pour ne pas finir dévorés et transformés en zombies. Extrêmement intéressant dans sa manière de filmer l’action, [REC] mérite le détour de par sa recherche de l’origine de ces transformations. Les réflexions sur la religion sont assez tardives dans ce premier opus, mais tiennent une place prépondérante dans [REC] 2. Si la réflexion vous importe peu et que vous préférez l’action pure et dure avec une pointe d’humour, on vous conseillera plutôt de vous tourner vers le troisième opus de cette série zombiesque, [REC] 3 étant beaucoup plus déjanté que ses deux prédécesseurs et l’action se déroulant parallèlement à celle du premier film. 

      Simettiere

      Réalisé en 1989 par Mary Lambert, Simettiere est adapté du roman homonyme de Stephen King. La famille Creed emménage dans une nouvelle maison, très proche d’un cimetière d’animaux ayant autrefois appartenu aux Indiens. Ils réalisent que ce cimetière est loin d’être ordinaire lorsqu’ils voient réapparaître, défigurés et agressifs, des animaux qui y ont pourtant été enterrés. Mais la proximité de ce cimetière va prendre une tout autre ampleur lorsqu’un drame va totalement bousculer la vie des Creed. Dans cette adaptation de Stephen King, la question est de nouveau posée des sacrifices moraux qu’on serait prêts à faire pour nos proches et des conséquences de nos actions guidées davantage par l’émotion que par la raison.

      https://www.youtube.com/watch?v=-SB5VGipIdc

      Outpost

      Vous aimez les films de zombies ? Vous aimez les films de nazis ? Alors Outpost, réalisé en 2008 par Steve Barker, est fait pour vous ! Un groupe de mercenaires est chargé d’escorter un homme d’affaires jusqu’à un vieux bunker abandonné. Or le lieu secret n’est autre qu’un ancien repère de nazis dans lequel ils pratiquaient des expériences scientifiques visant à modifier le métabolisme des soldats. Prise au piège, l’équipe comprend très vite qu’elle n’est pas là par hasard. Excellente surprise, Outpost nous montre des nazis zombies plutôt réussis et un scénario bien développé contrairement à ce que le thème abordé pourrait laisser croire ! Les personnages sont également intéressants et loin d’être décérébrés, ce qui est tout particulièrement agréable dans ce type de production. Malgré quelques longueurs, suspens et action sont au rendez-vous, faisant d’Outpost un très bon film qui mérite d’être vu !

      Dead Snow

      On reste dans le thème des soldats avec un film un tantinet plus gore et moins sérieux : Dead Snow, réalisé en 2009 par Tommy Wirkola. Vous ne rêvez pas, c’est bien le réalisateur de Seven sisters qui nous a pondu ce petit joyau de film de zombies ! Comme quoi, on peut savoir s’amuser et faire des films sérieux en même temps. En tout cas, ce film présageait déjà du talent du réalisateur norvégien. Dans Dead Snow, un groupe de jeunes amis partent ensemble faire du ski et se retrouvent confrontés à une horde de zombies nazis. Bel hommage à d’autres films déjà cités et à venir dans les prochains jours, Dead Snow est un excellent divertissement si vous êtes patients et appréciez l’humour noir !

      Zombie Strippers !

      Réalisé en 2007 par Jay Lee, Zombie Strippers ! est loin d’égaler ses compagnons films de zombies, mais reste tout de même un très bon moment à passer. Une stripteaseuse est infectée par un virus qui la transforme petit à petit en zombie. Depuis sa maladie, ses spectacles rencontrent un incroyable succès, avec des scènes de striptease pour le moins originales ! Jalouses de leur camarade, d’autres stripteaseuses veulent à tout prix profiter elles aussi de cette occasion. Le bar devient incontrôlable et l’armée est amenée à intervenir. Vous l’aurez compris, entre striptease et gros bras, il vaut mieux débrancher votre cerveau avant de visionner Zombie Strippers !. Mais si vous aimez les zombies, une fois cela fait, ce film est un excellent moment de rigolade à passer ! 

      Que vous aimiez les films de zombies pour la réflexion qu’ils peuvent apporter sur la société ou sur nous-même, ou bien seulement parce que vous aimez les films gores et violents, vous trouverez très certainement dans cette liste de quoi passer de bons moments de cinéma !

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.