More
    More

      Sans un bruit 2 : une suite qui fait toujours autant de bruit !

      Après la claque du premier opus sorti en 2018, le cinéaste John Krasinski rempile au scénario et derrière la caméra pour mettre en scène Sans un bruit 2. Toujours porté par Emily Blunt, le film prend place directement après les événements du premier film. Côté casting, le talentueux Cillian Murphy rejoint les rangs de cette suite.

      Sans un bruit 2 : une suite efficace

      Après la claque du premier film, et la surprise du concept effacée, difficile d’offrir une suite à la hauteur des attentes. Et pourtant, John Krasinski réussi le pari haut la main. Le scénariste / réalisateur signe une suite puissante, intéressante, qui parvient à renouveler le concept du premier opus, sans tomber dans la facilité. Déjà, il prend le parti prix de placer son intrigue directement après les événements du premier film. Ici, pas d’ellipse, pas de bon dans le temps, l’histoire se poursuit là où elle s’était arrêtée. Comme si chaque minute, chaque seconde dans cet univers postapocalyptique était un enfer. Où chaque instant est un survival terrible, où la survie est d’une difficulté à toute épreuve.

      Sans un bruit 2 : une suite qui fait toujours autant de bruit !

      Sans un bruit 2 doit également beaucoup à sa séquence d’ouverture, tout simplement hallucinante. John Krasinski retourne aux sources, au début de la catastrophe. L’occasion pour lui de se mettre en scène le temps d’une introduction d’une puissance rare. A travers une mise en scène d’une précision hallucinante, au rythme méticuleusement calculé, il raconte la première rencontre entre les humains et les extraterrestres. L’occasion pour les spectateurs d’en apprendre un peu plus sur les origines de ces mystérieuses créatures à l’ouï surdéveloppée. Une scène qui a beaucoup fait parler d’elle, mais qui n’a pas usurpé sa réputation, tant c’est une leçon de divertissement réfléchi.

      Moins surprenant mais toujours aussi impactant

      Evidemment, ce deuxième opus n’atteint pas la claque du premier film. La faute, cela s’entend, à l’effet de surprise disparu. Sans un bruit est un film à concept, et c’est toujours très compliqué d’offrir des suites de films à concept. Pourtant, même si les spectateurs n’ont plus l’effet de surprise, et sont en terrain connu, John Krasinski ne démérite pas. Il signe même une suite qui n’a clairement pas à avoir honte tant c’est une leçon de rythme et de mise en scène. Le cinéaste rappelle que le blockbuster et le cinéma d’auteur peuvent s’entendre, et même se compléter. Il prouve que l’entertainment a encore de très beaux jours devant lui, et qu’il peut se rénover en son propre sein.

      Sans un bruit 2 : une suite qui fait toujours autant de bruit !

      Sans un bruit 2 offre une mise en scène d’une précision impressionnante. Le jeu sur le son et les silences est toujours aussi impactant. John Krasinski sait quand il faut se taire et quand il faut faire du bruit. Les séquences de carnage, que ce soit dans la scène d’introduction ou sur l’île, sont d’une brutalité sans égard. Et on aurait presque aimé en voir plus. Cillian Murphy prouve une fois de plus que c’est un acteur extrêmement talentueux, tant il apporte un nouveau souffle au métrage. La relation père/fille rafistolée fonctionne bien, malgré son manque d’originalité. Enfin, la dernière scène, portée par la superbe musique de Marco Beltrami, est d’une puissance folle. Elle rappelle que la nouvelle génération a les clés de son avenir, qu’elle est la réponse, et devra bâtir un monde meilleur que celui de ses ancêtre, fatigués, blessés, qui vivent désormais dans leur ombre. Et même si le propos est parfois trop classique, l’exécution frôle la perfection. Sans un bruit 2 offre enfin un rythme à toute épreuve, et ses 1h40 passe à une vitesse folle. Le temps d’un murmure, et nous revoilà de retour dans le monde réel, pourtant si bruyant…

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité