More
    More

      Critique « Roxanne Roxanne » (Netflix) : Une promesse faussée

      Après la production de la série The Get Down : une série qui raconte la naissance du rap, avec de nombreuses scènes musicales, Netflix a annoncé la sortie de Roxanne Roxanne avec comme idée première de rendre hommage à une femme qui a lancé le rap féminin. Une œuvre qui promet de l’énergie et de la passion mais cette promesse s’avère être faussée.

      L’histoire se déroule dans les années 80 à Queensbridge (New York). A l’heure où le Hip-hop a le vent en poupe, la petite Shanté née sous le nom de Lolita Good se fait remarquer dans tout son voisinage comme étant la championne des battles musicaux. Subjugué par son talent, un voisin lui propose un jour de poser sa voix sur la version instrumentale du titre « Roxanne Roxanne » qui très vite deviendra un succès. Partagée entre sa vie d’adolescente et sa vie d’artiste, Shanté va faire des choix qui bouleverseront son entrée dans le monde adulte…

      L’absence du thème principal : la musique 

      Vous l’aurez donc compris, Roxanne Roxanne raconte l’histoire d’une adolescente passionnée par le hip-hop depuis son plus jeune âge. Cet élément est à prendre en considération car il est censé être le fil conducteur du film.

      Un seul bémol, et pas des moindres : l’environnement familial de Shanté prend le dessus sur le côté musical que le film devrait nous faire découvrir. Si on s’imaginait découvrir le talent de la pionnière du rap, il est encore préférable de se fier aux archives d’internet plutôt qu’à l’hommage qui lui est dédié.

      Bien que les termes « passion » et « énergie » aient été utilisés par la plateforme pour nous présenter Roxanne Roxanne, on ne profite pas réellement de son talent tant il est survolé. L’énergie promise est totalement inexistante l’atmosphère en est même pesante.

       

      Roxanne Roxanne: Netflix-Une promesse faussée
      La déchéance de Roxanne

      Un scénario bâclé

      Durant la première heure, on est dans l’attente. Le scénario est très lent, les événements se font rares au point de se demander s’il va finalement se passer quelque chose dans la vie de l’adolescente.

      On s’attend à découvrir une ascension musicale qui n’arrive pas, et pour cause le survol des éléments essentiels à traiter lorsqu’on raconte la vie d’une artiste qui a démocratisé le hip-hop féminin. Certains passages qu’on pourrait juger importants pour comprendre le parcours d’un artiste ont été raccourcis ou accélérés. On ne connait pas l’impact que ses mots ont pu avoir sur son public, notamment féminin. On ignore également le nombre de disques que Shanté a vendu, ni combien de temps a duré sa carrière.

      Durant la plus grande partie du film, les images traitaient de l’enfance de Shanté vivant dans un foyer monoparental avec ses trois petites sœurs, dirigé par une mère déprimée par ses échecs sentimentaux. Les réalisateurs se sont beaucoup trop penchés sur qui est Shanté plutôt que sur qui est Roxanne Shanté.

      La vraie Roxanne Shanté s’est faite connaître il y a maintenant plus de 30 ans. Ce film était l’occasion de découvrir l’artiste avant de s’intéresser à son enfance. Ce sujet a pris une grande place dans cette réalisation, et a réduit la visibilité de l’essentiel du travail d’artiste de Shanté et a mis en avant ses blessures et ses faiblesses. Tant de questionnement autour de celle qu’on veut bien surnommer l’icône du rap, qui restent sans réponses et nous laissent dans le flou le plus total. Roxanne Roxanne semblerait être un hommage personnel des réalisateurs à Shanté, plutôt qu’une œuvre permettant la découverte de son travail d’artiste.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité