More
    More

      Oscars 2016 : Les oubliés des nominations!

      La liste des nominations pour les Oscars 2016 a été révélée la semaine dernière. The Revenant, nouveau film d’Alejandro G. Inarritu, porté par Léonardo DiCaprio, domine incontestablement la sélection avec 12 nominations. Il est talonné de peu par Mad Max : Fury Road avec 10 nominations. Voici maintenant un petit tour d’horizon des grands absents de cette cérémonie incontournable du 7ème art.

      Pendant que les pronostics vont bon train pour savoir si The Revenant va réellement rafler tous les prix de cette 88ème cérémonie des Oscars, et si Inarritu va de nouveau repartir avec la statuette du meilleur réalisateur pour la deuxième année consécutive, quelques grands événements, quelques immanquables de cette deuxième partie de l’année 2015, n’ont pas été nommés, ou bien seulement dans des catégories dites « mineurs » ou « techniques. »

      I – « Les Huit Salopards », dans la catégorie meilleur film.

      Ainsi, The Hateful Eight, dernier film de Quentin Tarantino, n’est nommé que deux petites fois dans cette sélection drastique, dans la catégorie meilleure actrice dans un second rôle pour Jennifer Jaison Leight, et dans la catégorie meilleur bande-originale pour Ennio Morricone. S’il paraît légitime que ces deux artistes soient nommés pour leur travail dans le dernier western de Tarantino, ces 8 Salopards auraient également pu mériter davantage de reconnaissance. Ainsi, c’est avec incompréhension que le public a découvert médusé que le film de Tarantino ne faisait pas partie des huit films retenus pour la catégorie meilleur film. De même, aucune des têtes d’affiche du film n’a été sélectionné par l’Académie pour l’oscar du meilleur acteur. S’il n’est pas surprenant que Quentin Tarantino soit absent de la catégorie « meilleur réalisateur », jamais sélectionné par le jury, pour le meilleur et pour le pire, il est plus étonnant de voir que son script de Les 8 Salopards soit absent de la catégorie « meilleur scénario original ».

      the_hateful_eight


      II – « Seul sur Mars » et « L’homme Irrationnel » pour l’oscar du meilleur réalisateur.

      Mais Tarantino n’est pas le seul réalisateur reconnu à être absent de cette prestigieuse liste de meilleurs réalisateurs. Ridley Scott, qui comptabilise un bon nombre de nominations pour son film à divertissement Seul sur Mars, n’est pas parvenu lui non plus à se hisser dans la liste très fermée des meilleurs réalisateurs, boudé une fois de plus par une Académie qui snobe le metteur en scène de Alien depuis maintenant quelques années. Woody Allen est également complètement absent de cette 88ème édition, pour son film L’Homme Irrationnel, qui a pourtant suscité l’admiration de la presse, et présenté deux acteurs ayant le vent en poupe que sont Joaquim Phoénix et Emma Stone. Cette dernière œuvre du plus britannique des réalisateurs américains n’a pas convaincu l’Académie des Oscars qui ne lui a accordé aucune nomination.

       


      III – « Youth » et « Taxi à Téhéran » dans la catégorie du meilleur film étranger.

      Côté meilleur film, à noté l’absence de Carol, pourtant mainte fois nominé dans des catégories de premier ordre, mais oublié de cette catégorie principale. Ex-Machina est également absent de nombreuses catégories dont celle de meilleur film. Et enfin Youth et Taxi à Téhéran sont les immanquables oubliés pour la catégorie meilleurs films étrangers. Des absences étonnantes pour ces films ambitieux et passionnants, surtout pour Taxi à Téhéran, film social et politique, arme contre la dictature et la censure, qui aurait grandement mérité d’être récompensé, ou au moins d’obtenir une simple nomination.

       


      IV – « Les minions », mais aussi trois autres bloxkbusters: Avengers 2, Jurassic Wrold ou encore Star Wars: Le Réveil de la Force.

      Au scénario , it Follows, brillant film horrifique, intelligent et subtilement écrit, est également boudé par l’Académie. En animation, Les Minions, spin-off de la saga Moi, Moche et Méchant, sorti en juillet dernier, bonheur du jeune public et des amateurs de ces petites mascottes jaunes, n’a pas obtenu de nomination pour la catégorie meilleur film d’animation. Du côté des blockbusters,  Avengers 2 : L’Ere d’Ultron et Jurassic World n’ont été nommés dans aucune catégorie, ni même celle des effets spéciaux, au contraire de Star Wars : Le Reveil de la Force, qui se cantonnera à ces rares nominations techniques.

      Straight Outta Compton

      V – La fameuse polémique autour du manque de variété culturelle dans les acteurs et réalisateurs nominés.

      Mais les véritables oubliés de ces Oscars 2016 sont les artistes Afro-Américains, ce que souligne Will Packer, producteur de NWA : Straight Outta Compton, qui lance la polémique d’une liste largement dominée par des personnalités de « couleur » blanche. C’est la deuxième année consécutive qu’aucun artiste noir n’a été nominé à ce prestigieux rendez-vous cinématographique, un phénomène qui attriste Will Packer, regrettant ainsi que des acteurs comme Samuel L Jackson (Les 8 Salopards), Michael B. Jordan (Creed), John Boyega (Star Wars 7), Idris Elba (Beasts of No Nation) et des metteurs en scène comme F. Gary Gray (NWA) et Ryan Coogler (Creed) n’aient pas été nominés. Des absences illégitimes alors que ces acteurs et réalisateurs ont offert des œuvres et des prestations hors normes. Le film NWA : Straight Outta Compton s’en est sorti avec une seule nomination dans la catégorie meilleur scénario original, alors que Will Parker finit sa plaidoirie avec ces mots :

      « Je m’adresse à mes collègues de l’Académie, NOUS DEVONS FAIRE MIEUX. Point final. Il est très embarrassant de devoir dire qu’en 2016, les hauteurs des réussites cinématographiques ont été seulement atteintes par des hommes blancs. Je le répète : c’est embarrassant. C’est injuste pour les performeurs de couleur qui ont sacrifié beaucoup pour réussir à concrétiser leurs projets cinématographiques. C’est aussi injuste pour les acteurs blancs, les scénaristes, les producteurs et les réalisateurs qui ont tout donné pour leurs carrières et dont ils voient l’accomplissement gaché par le fait même que le manque de diversité remet en cause la légitimité des choix de l’Académie. »

      Des mots choisis avec précision, qui remettent en doute la pertinence de l’Académie qui, rappelons-le, a néanmoins récompensé l’année dernière Inarritu, réalisateur mexicain, ou encore il y a deux ans « 12 Years A Slave » pour l’oscar du meilleur film, et Lupita Nyong’o pour sa prestation dans ce même film. Même si cette année, il est indéniable que le manque de diversité est affligeant, il ne faut pas forcément blâmer une Académie qui a déjà mis en avant par le passé la diversité ethnique et culturelle.

      Les lauréats de cette 88ème édition des Oscars, présentée par Chris Rock, seront dévoilés le 28 février prochain.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité