More
    More

      Star Wars : Obi-Wan Kenobi aura son propre spin-off ! Pourquoi est-ce génial ?

      C’est enfin officiel ! Après avoir laissé les fans dans le doute durant des mois, il semblerait que Disney / Lucasfilm soient bien en phase de préparation pour un film sur l’emblématique Jedi Obi-Wan Kenobi. Cependant, si le long-métrage semble avoir trouvé son réalisateur en la personne de Stephen Daldry (Billy Elliot), aucun acteur principal n’a encore été annoncé (rendez-nous Ewan McGregor tout de suite !)

      Disney n’a jamais caché son ambition de sortir divers spin-off entre chaque épisode de la saga principale. Cela offre bien évidemment plus de rentrées d’argent pour la compagnie aux grandes oreilles, tout en permettant à l’univers étendu Star Wars de s’étoffer, ce qui fait plaisir aux fans. Avec cet épisode prévu sur Obi-Wan, Lucasfilm est en phase de réaliser le fantasme absolu de toute une communauté de fans du maître Jedi. Cependant, de nombreuses rumeurs avaient circulé ces derniers mois et expliquaient que ce spin-off risquait de ne pas avoir lieu. La raison ? Disney / Lucasfilm prévoyait sans doute de faire revenir Obi-Wan dans les épisode VIII et IX de la saga. Ils ne voulaient donc pas multiplier les projets présentant le Jedi le plus « british » de toute la galaxie. 

      Cependant, il semblerait que de nouveaux arguments aient été trouvés pour redonner vie à ce personnage emblématique de la saga. Et quand on voit le travail effectué par Lucasfilm concernant Obi-Wan depuis son rachat par Disney, on ne peut qu’être impatients de découvrir ce que cela donnera sur grand écran. Voyons donc ensemble pourquoi le retour d’Obi-Wan dans un spin-off serait une excellente chose. 

      Obi-wan dans Star Wars Rebels 

      Très peu présent dans la série animée produite par Disney, il est pourtant un fil conducteur durant de nombreux épisodes. Il est également l’un des enjeux principaux de la saison 3, puisque nos héros cherchent à savoir si celui-ci est toujours en vie et prêt à combattre. 

      Et lorsque le maître Jedi sort de son trou pour aider Ezra Bridger (le jeune héros de Star Wars Rebels), quelle claque le spectateur prend dans la figure ! Durant ce seul et unique épisode ou Obi-Wan apparaît, nous découvrons un maître Jedi au paroxysme de sa sagesse et de sa puissance (sans parler de sa classe à toute épreuve). Celui-ci nous gratifie de dialogues aux petits oignons mais également d’un combat absolument extraordinaire. En effet, cet affrontement montre non seulement à quel point Obi-Wan a fait des progrès durant ses années d’exil (il n’a pas fait qu’errer dans le désert le bougre), mais il vient également mettre fin à une rivalité ayant duré plusieurs décennies avec un autre personnage bien connu des fans de la saga. D’ailleurs, il est à noter que ce combat méconnu du grand public a une vertu cathartique aussi bien pour Kenobi que pour son adversaire. Hé oui, parfois même les combats au sabre-laser peuvent avoir un fond philosophique !

      Bref, que du beau pour ce personnage dans Star Wars Rebels ! Et ce n’est pas fini puisque le développement psychologique d’Obi-Wan s’est vu étoffé dans d’autres œuvres récentes supervisées par Disney…

      Obi-Wan dans les comics 

      Que serait l’univers étendu Star Wars sans les comics qui ont fait sa réputation ? Rappelons une chose avant tout : Disney ayant supprimé l’ancien univers étendu pour créer le sien, nous ne parlerons ici que des histoires étant « canon » avec les films. Ceci étant dit, parlons de deux œuvres laissant entrevoir un incroyable développement pour ce personnage. 

      La première histoire se situe entre les Épisodes I et II de la saga et met en scène Obi-Wan ainsi que son apprenti Anakin Skywalker (aka Dark Vador). Cette oeuvre intitulée « Obi-Wan et Anakin – réceptifs et hermétiques » développe la psychologie des deux personnages de manière fort intéressante. Concernant Anakin, nous découvrons les doutes qui l’assaillent (malgré sa jeunesse) et son envie de briser les codes inflexibles de l’ordre Jedi. Obi-Wan est également en proie au doute. Celui-ci craint d’être un mauvais précepteur et est conscient des forces obscures qui planent autour de son apprenti. Il redoute de ne pas faire assez et de laisser Anakin s’engager sur la mauvaise pente. Ce dernier voulant à l’époque quitter l’ordre Jedi, Obi-Wan se dit alors prêt à quitter l’ordre aussi, afin de ne pas laisser son protégé tout seul et continuer à lui inculquer les valeurs qu’il croit justes. Un développement somme toute classique, mais efficace puisque jamais vraiment abordé dans les films en tant que tels. En effet, la culpabilité et les doutes d’Obi-Wan ont toujours été éludés ou sous-développés dans les films pour faire place à l’intrigue principale. 

       

      Mais là où son développement atteint son paroxysme, c’est dans le comics « Star Wars – Épreuve de force sur Nar Shadaa ». Ce qui est paradoxal puisque l’histoire ne le suit pas lui, mais bien Luke Skywalker (LE dernier Jedi, n’en déplaise à la traduction française du prochain épisode). Dans ce tome, Luke commence à lire un journal laissé par Obi-Wan à son attention. Dans ces écrits nous découvrons comment le maître Jedi a vécu son exil et la souffrance qu’il a enduré. Obi-Wan n’ayant connu que l’ordre Jedi toute sa vie, l’exil lui paraît non seulement comme un enfer mais également comme inconcevable. Lui qui a passé sa vie au service des autres, doit désormais se terrer dans le désert sans pouvoir vraiment venir en aide à ceux qui auraient besoin d’un défenseur. Nous suivons donc sa méditation, ses questions, sa souffrance et le début de sa vie en tant que protecteur du jeune Luke (ce qu’il fait bien évidemment dans la plus grande discrétion). La fin de ce court récit nous laisse entrevoir un Obi-Wan prêt à se battre contre ses démons et à devenir plus fort qu’il ne l’a jamais été…

      Si en l’espace d’un comics et demi, Disney / Lucasfilm ont réussi à développer à ce point la psychologie de ce personnage, imaginez ce que cela pourrait donner pour un film entier ! 

      Ewan McGregor toujours partant 

      Admettons-le, Obi-Wan n’aurait sans doute pas été aussi apprécié sans l’incroyable performance du britannique Ewan McGregor (Trainspotting). Et ce dernier semble plus que disposé à reprendre la tunique et le sabre-laser du maître Jedi. Celui-ci avait d’ailleurs déclaré l’année dernière : 

      J’ai toujours pensé qu’il y avait une histoire à raconter entre le dernier que j’ai fait et le premier d’Alec Guinness. Il n’y a rien de prévu, personne ne m’a approché, mais je serais prêt à le faire. Ce serait fun de tourner cette histoire maintenant que je suis plus vieux. J’aurais le bon âge, d’ailleurs.

      On ne peut qu’être d’accord avec lui : il y a une histoire à raconter entre les épisodes III et IV et celle-ci serait mille fois plus intéressante que la découverte de son passé. Après tout, ces vingt années sont celles de l’apogée de l’empire et de la traque des Jedi restants. En outre, il s’agit de ses années de méditation et de progrès en tant que maître Jedi, tout en protégeant secrètement Luke sur une planète hostile servant de repaire à la pire vermine galactique. 

      En bref, quand on voit le potentiel pharaonique de ce spin-off, on ne peut qu’être impatients de connaître les prochaines informations, notamment le casting car qui d’autre que McGregor pour reprendre ce rôle ? Entre le développement initié par les comics, celui de la série animée et toutes les pistes laissées par l’ancien univers étendu (rebaptisé « Légendes »), difficile d’imaginer que ce projet ne soit pas excellent. Affaire à suivre de très près ! 

      Trailer Star Wars VIII – The Last Jedi 

      0
      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      1 COMMENTAIRE

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité