More
    More

      Morgan Freeman : harceleur ou victime d’un coup monté ?

      L’acteur Morgan Freeman s’est lui aussi retrouvé pris dans la tourmente du mouvement #MeToo. Jeudi 24 mai, un reportage de la chaîne CNN a accusé l’américain de harcèlement sexuel. Cinq jours plus tard, l’avocat de Morgan Freeman a présenté des preuves disculpant son client de tout acte déplacé. 

      Harvey Weinstein a, malgré lui, créé un véritable phénomène dans le monde Hollywoodien. Les femmes, fatiguées de subir le sexisme et la violence, dénoncent un à un leurs harceleurs. Jeudi 24 mai, une journaliste de CNN accusait Morgan Freeman d’avoir eu un comportement et des propos déplacés envers elle et huit autres femmes. Une assistante de production explique au micro de CNN que l’acteur l’aurait touché, lui caressant le bas du dos. Il aurait également fait des commentaires sur sa silhouette ou sa tenue. La jeune femme, qui souhaite rester anonyme, ajoute qu’il aurait essayé de soulever sa jupe en lui demandant si elle portait des sous-vêtements. Suite à ce reportage, Morgan Freeman s’est excusé « envers quiconque s’est senti mal à l’aise ou non respectée. Cela n’a jamais été mon intention. »

      https://twitter.com/ColmanLegrand/status/1000678097144991744?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.lefigaro.fr%2Fcinema%2F2018%2F05%2F29%2F03002-20180529ARTFIG00140-devaste-par-les-accusations-de-harcelement-sexuel-morgan-freeman-renouvelle-ses-excuses.php&tfw_creator=Figaro_Culture&tfw_site=Figaro_Culture

      Une machination contre Morgan Freeman ?

      Les excuses de Morgan Freeman semblaient avoir conclu l’affaire. Pourtant, mardi 29 mai, un nouveau rebondissement remet en cause les accusations de harcèlement. Robert Schwartz, l’avocat du comédien, a écrit une lettre à CNN (envoyée en copie à l’AFP). Dans cette lettre, l’homme de loi indique qu’il a présenté à la chaîne de télévision des preuves de l’innocence de Morgan Freeman. Robert Schwartz aurait apporté « des vidéos et des dénis officiels des supposées victimes », arguant que les huit femmes interrogées auraient été incitées à médire sur l’acteur. Robert Schwartz et Morgan Freeman demandent à CNN de retirer le reportage incriminant le comédien. La chaîne de télévision refuse pour le moment d’accéder à cette requête. Chloe Melas, la journaliste de CNN, maintient ses accusations et a diffusé une vidéo de Morgan Freeman lui adressant des commentaires déplacés. Cette vidéo, que vous pouvez voir ci-dessus, a rendu sceptique un bon nombre d’internautes.

      Morgan Freeman conclut en déclarant que « toutes les victimes d’agressions et de harcèlement doivent être entendues. Et nous devons les écouter. Mais il n’est pas juste d’assimiler des incidents d’agressions sexuelles horribles à des compliments mal placés ou à l’humour. » Aurons-nous un jour le fin mot de l’histoire ?

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité