More
    More

      Marvel Cinematic Universe (MCU) : guide complet des films Marvel / Disney

      Depuis une vingtaine d’années, les films de super-héros pullulent et ce n’est pas Disney qui dira le contraire. Depuis son rachat de Marvel Entertainment pour 4 milliards de dollars (une bagatelle face au rachat de la 20th century Fox…), la compagnie aux grandes oreilles a fait de ces films de véritables phénomènes de pop-culture.

      Seulement voilà : depuis 2008 et la sortie d’Iron Man (qui a posé les jalons du Marvel Cinematic Universe), les héros en collants se sont démultipliés au cinéma et il est parfois difficile de ne pas s’y perdre. Quelles sont donc toutes ces œuvres et qu’ont-elles apporté individuellement à cet édifice monumental de l’univers cinématographique Marvel ? Focus ! 

      Phase 1 : 2008 – 2012

      Les débuts de cette Phase 1 furent pour le moins chaotiques. En effet, les droits de production et de distribution des films Marvel passaient à l’époque de main en main, empêchant de créer un univers cinématographique de manière sereine. Le rachat par Disney en 2009 mit tout le monde d’accord et permit à cette Phase 1 de se développer de manière plus apaisée. Ceci posa les bases d’un des plus gros édifices cinématographiques jamais bâtis…

      Iron Man (2008) 

      Date de sortie : 30 avril 2008

      Réalisation : Jon Favreau

      Casting : Robert Downey Jr, Jeff Bridges, Gwyneth Paltrow, Terrence Howard 

      Genre(s) : Action, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Tony Stark est le marchant d’armes le plus connu et le plus sulfureux de la planète. Inventeur et génie, milliardaire et play-boy notoire, son cynisme n’a d’égal que son immoralité. Mais alors qu’il est en déplacement en Afghanistan pour présenter de nouvelles armes de pointe, celui-ci est pris en otage par une organisation terroriste. Il se voit alors obligé d’inventer une armure super-sophistiquée pour s’évader de cet enfer. En rentrant chez lui il n’est plus le même homme. Ayant été mis face à la réalité du terrain et au potentiel destructeur de ses armes, il décide de cesser d’en vendre et de débarrasser le monde de ces monstruosités. Pour cela il a un plan : récréer une armure encore plus perfectionnée que celle l’ayant aidé à s’échapper d’Afghanistan. Il devient alors Iron Man. 

      Apport au MCU : C’est en 2008 que tout commence. Jon Favreau, pas franchement très connu comme cinéaste à l’époque, se lance dans le projet Iron Man, le premier échelon du Marvel Cinematic Universe avec Robert Downey Jr au casting. Cet acteur qui sort de prison ne fait pas l’unanimité, car il est plus célèbre pour ses dérapages civiques que pour ses rôles au cinéma (malgré quelques films marquants comme Chaplin, Tueurs Nés et US Marshall). Pourtant, Robert Downey Jr s’approprie totalement le personnage de Tony Stark, en restant très fidèle aux comics. Tony Stark est toujours arrogant, vicieux, mais également héroïque. Iron Man est le premier film de super-héros irrévérencieux, bien avant Kick-Ass et Deadpool. A la manière de Gore Verbinski avec Pirates des Caraïbes, Jon Favreau dépoussière le film de super-héros en lui insufflant une énergie inédite, plus comique, plus pop et plus rythmée. Cette première pierre de l’édifice du Marvel Cinematic Universe reste ainsi un des meilleurs films de la firme. Un futur classique pour son statut de premier film du MCU, mais également pour sa qualité et pour le style qu’il a su insuffler à toutes les productions depuis une décennie.

      Auteur : Aubin

      L’incroyable Hulk (2008)

      Date de sortie : 23 juillet 2008

      Réalisation : Louis Leterrier

      Casting : Edward Norton, Liv Tyler, William Hurt, Tim Roth

      Genre(s) : Action

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Après un fâcheux accident impliquant des rayons gamma, le scientifique Bruce Banner s’est caché au cœur des favelas brésiliennes afin de tenter de trouver un remède concernant ses pertes de contrôles (le transformant en  Hulk, monstre vert ultra-violent). Cependant, celui-ci est rapidement repéré par l’armée américaine qui souhaite se servir de son sang afin de créer une nouvelle race de super-soldats. Au pied du mur, Bruce retourne aux USA afin de trouver une personne qu’il espère susceptible de le soigner de ce mal destructeur. 

      Apport au MCU : En 2008, ce super-héros accompagne Iron Man dans les prémisses du MCU. Hulk, rebooté après la décevante version d’Ang Lee, prend cette fois les traits d’Edward Norton. Pas exceptionnel, ce Hulk reste un divertissement très honorable qui repose sur un casting de qualité : Edward Norton en Bruce Banner, Tim Roth en Abomination, Liv Tyler (depuis totalement oubliée) et William Hurt dans le rôle du général Ross, toujours à la poursuite du géant vert. Mais ce Hulk est particulier. Il est un peu le vilain petit canard du MCU, n’en ayant finalement pas les codes. Moins porté sur l’humour, sur les couleurs et le côté pop, ce film dramatique est une adaptation de Hulk fidèle, mais peine à s’inscrire dans l’univers ultra-soudé du Marvel Cinematic Universe. A part la scène post-générique avec Iron Man et le général Ross réutilisée à posteriori, L’Incroyable Hulk n’a rien du MCU, même Edward Norton a depuis été remplacé par Mark Ruffalo. Mais finalement ce n’est pas plus mal et c’est ce qui fait d’ailleurs son charme, puisque le reproche principal qui est fait au MCU est son manque de renouvellement et de diversité entre ses différentes productions. Pour le coup, L’Incroyable Hulk se détache de tous les autres films du Marvel Cinematic Universe.

      Auteur : Aubin

      Iron Man 2 (2010)

      Date de sortie : 28 avril 2010

      Réalisation : Jon Favreau

      Casting : Robert Downey Jr, Mickey Rourke, Gwyneth Paltrow, Don Cheadle 

      Genre(s) : Action, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Tony Stark a admis publiquement être Iron Man et cela n’est pas sans conséquences. Le gouvernement souhaite qu’il partage avec eux sa technologie révolutionnaire, ce qu’il refuse catégoriquement, de peur que ses inventions finissent à nouveau entre de mauvaises mains. Mais très vite, un nouveau problème d’envergure s’impose à lui : l’apparition d’Ivan Vanko / Whiplash, un ennemi qui semble maîtriser à la perfection la même technologie que lui. 

      Apport au MCU : Deux ans après le premier opus, Jon Favreau revient derrière la caméra pour mettre en scène la suite des aventures de Tony Stark. Robert Downey Jr crève une nouvelle fois l’écran, mais cette suite n’atteint pas la puissance du premier opus. Plus paresseux, le film n’offre pas de séquences mémorables, mais permet néanmoins l’introduction de nombreux personnages : le colonel James Rhodes porte pour la première fois l’armure de War Machine, Samuel L Jackson n’est jamais bien loin dans la peau de Nick Fury et surtout, le film offre la première apparition de la Veuve Noire sous les traits de Scarlett Johansson. Iron Man 2, malgré sa mauvaise pub, est donc la première véritable réunion du MCU. Il s’agit du premier film à assumer sa préparation pour un Avengers et sa volonté de créer un véritable univers Marvel. 

      Auteur : Aubin

      Thor (2011)

      Date de sortie : 27 avril 2011

      Réalisation : Kenneth Branagh

      Casting : Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston, Anthony Hopkins

      Genre(s) : Action, Fantastique

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Thor, fils d’Odin et héritier du Trône d’Asgard, est un guerrier aussi puissant qu’imbu de lui-même. Après une expédition punitive interdite au Royaume des Géants de Glace, son père le bannit et l’envoie sur Terre (non sans lui avoir retiré ses pouvoirs) afin de lui donner une leçon d’humilité. C’est en ce lieu que le Dieu du Tonnerre apprendra enfin à se comporter en véritable héros. 

      Apport au MCU : En 2011, Thor introduit deux nouveaux membres des Avengers : le Dieu Asgardien interprété par Chris Hemsworth et Œil de Faucon sous les traits de Jeremy Renner. Un choix de cinéaste intéressant : après tout, qui de mieux que le plus shakespearien des cinéastes pour mettre en scène une histoire de Dieux ? Kenneth Branagh applique la recette Marvel : vannes, action et personnages iconiques. Pour autant, ce premier Thor manque d’envergure et les costumes font tâche dans l’univers terrien auquel nous avions l’habitude. L’action est relativement laide et l’histoire assez succincte. Pour autant, ce premier Thor ajoute tout un pan narratif au MCU, étend l’univers Marvel grâce à la communauté asgardienne composée de personnages d’anthologie tels que Odin, Heimdall et surtout Loki grâce à Tom Hiddleston, encore le meilleur méchant du MCU à l’heure actuelle

      Auteur : Aubin

      Captain America – First Avenger (2011)

      Date de sortie : 17 août 2011

      Réalisation : Joe Johnston 

      Casting : Chris Evans, Tommy Lee Jones, Hugo Weaving, Hayley Atwell, Sebastian Stan, Dominic Cooper

      Genre(s) : Action, Aventure, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Captain America – First Avenger relate le parcours de Steve Rogers, jeune homme souhaitant par dessus tout rentrer dans l’armée afin de combattre le 3ème Reich. Petit bémol : Steve est un gringalet en trop mauvaise santé pour intégrer un corps militaire. Cependant, sa persévérance l’amènera a être recruté par le Dr. Erskine, qui voit en lui le parfait candidat pour devenir un super-soldat génétiquement modifié. Steve Roger devient ainsi Captain America, symbole de la lutte contre le nazisme et ennemi juré de l’Hydra, groupuscule nazi visant à dominer le monde (of course) via le Tesseract… 

      Apport au MCU : Osons le dire, Captain America – The First Avenger n’est pas le plus intéressant des films de cet univers. Caricatural dans son traitement et anémique concernant la psychologie du Captain, il n’en est pas moins nécessaire à l’édifice du MCU et ce pour plusieurs raisons. La première est l’introduction du fameux Captain, qui est (comme l’indique subtilement le titre) le tout premier Avenger. Il fallait donc bien que nous sachions d’où il vient afin de comprendre son rôle à jouer dans la claque super-héroïque qu’est Avengers. La seconde raison rendant ce film important est évidement le Tesseract, première pierre d’infinité présentée au sein du MCU. Cet artefact surpuissant fait office de portail entre divers endroits de l’univers et ne peut être contrôlé que par des créatures à la puissance démesurée. Il était donc très important de présenter cet objet, dans la mesure où il est l’un des problèmes principaux de nos héros dans la réunion des Avengers. Ce premier opus de Captain America est donc doublement important dans cette timeline, malgré la qualité discutable du film (qui reste toutefois divertissant et rythmé, à l’instar de beaucoup de Marvel). 

      Auteur : Robin Uzan

      Avengers (2012)

      Date de sortie : 25 avril 2012

      Réalisation : Joss Whedon

      Casting : Robert Downey Jr, Chris Evans, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, Mark Ruffalo

      Genre(s) : Action, Aventure, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Loki, considéré comme mort par son frère Thor, revient sur Terre bien décidé à l’asservir. Pour cela, le Tesseract lui sera fort utile afin d’ouvrir un passage spacio-temporel qui laissera une armée de Chitauris (race extra-terrestre peu commode) nous envahir sans la moindre pitié. L’enjeu est trop grand pour un héros seul ! Iron Man, Hulk et Captain America sont ainsi appelés à la rescousse. Aidés de la Veuve Noire et d’Œil de Faucon, il vont tout tenter pour s’opposer à Loki. De manière inattendue, Thor débarque également sur Terre afin d’arrêter son petit frère avant qu’il ne soit trop tard. Toute cette bande doit alors apprendre à vivre et à travailler ensemble pour le salut de la Terre, malgré leurs désaccords. 

      Apport au MCU : En 2012, après 4 ans de MCU, après l’introduction de Thor, Iron Man, Captain America et Hulk, après 5 films, la grande réunion tant attendue a enfin lieu ! Les fans de comics sont aux anges. Une véritable révolution est en marche. Pour la première fois depuis la nuit des temps, les plus grands héros Marvel sont enfin réunis dans un film. Les Avengers évoluent à l’écran, véritable fascination geek. Avengers a évidemment des défauts. Loin d’être le film parfait, il réussit pourtant à faire évoluer de nombreux personnages avec aisance, sans empiéter sur la célébrité de chacun. Chaque personnage est a sa place et le film prend forme comme un véritable comics. Aidé par une mise en scène léchée, des acteurs au top et des dialogues sur mesure, le film est considéré (à juste titre) comme l’une des plus grandes réussites du Marvel Cinematic Universe. Une sorte de mètre-étalon pour les autres films de cette gigantesque entreprise cinématographique (qui sont pourtant loin d’avoir tous atteint ce niveau). Le film aura un rôle essentiel pour le reste du MCU, dans la mesure où nous découvrons pour la première fois l’ampleur du pouvoir des pierres d’infinité via le Tesseract. En outre, il pose les jalons pour Civil War avec la destruction de New-York (qui sera utilisée comme un argument démontrant la dangerosité des Avengers) et les dissensions qui peuvent diviser les Avengers. Enfin, le film prépare le tant attendu Infinity War avec la présentation du grand méchant de l’ombre : Thanos ! Un bien beau travail d’équilibriste ayant mis d’accord aussi bien les amateurs de Comics que les néophytes du genre. C’est la conclusion de la Phase 1, mais ce n’est que le début de l’aventure…

      Auteur : Aubin

      Phase 2 : 2013 – 2015 

      Inégale dans la qualité de ses films, cette Phase 2 nous propose plusieurs suites mais également l’arrivée de plusieurs nouveaux super-héros (Les Gardiens de la Galaxie et Ant-Man). Si plusieurs choses se mettent en place dans cette deuxième étape du MCU, force est de constater que nous sommes surtout dans une phase de transition. Cela implique une mise en place plus lente des éléments, voire des événements inutiles dans la grande Histoire de cet univers cinématographique. Et comme pour la Phase 1, la deuxième commence avec les aventures de l’Homme de Fer ! 

      Iron Man 3 (2013)

      Date de sortie : 24 avril 2013 

      Réalisation : Shane Black

      Casting : Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Don Cheadle, Ben Kingsley, Guy Pearce, James Badge Dale, Rebecca Hall, Jon Favreau 

      Genre(s) : Action, Science-fiction

      Nationalité(s) : Américain, Chinois

      Synopsis : Tony Stark alias Iron Man, est confronté cette fois à un ennemi des plus terrifiants et imprévisibles : Le Mandarin. Mais alors que son quotidien est réduit à néant par ce dernier, il doit également réapprendre à vivre suite aux événements traumatisants d’Avengers. S’engage alors une double quête, l’obligeant à se remettre en question tout en terrassant son ennemi juré. Son parcours du combattant l’obligera à se poser une question fondamentale : est-ce l’homme qui fait l’armure, ou l’armure qui fait l’homme ? 

      Apport au MCU : Un casting première classe, entre le lunatique Ben Kingsley et l’excellent Guy Pearce qui viennent rejoindre l’équipe standard Robert Downey Jr., Gwyneth Paltrow, Jon Favreau. Le tout enrobé dans un feu d’artifice de scènes d’action plus impressionnantes les unes que les autres. Tony Stark, alias Iron Man est pris entre quatre feux dans ce dernier opus de la trilogie. En plein doute existentiel alors que dans l’ombre se cache son plus grand ennemi : Le Mandarin. Stark, toujours interprété par Robert Downey Jr., continue de mûrir au fur et à mesure des épisodes pour en arriver à un 3ème volet plus sérieux que jamais. Une prise de conscience qui survient quand il rencontre son dernier ami, un enfant solitaire du Wyoming, passionné de héros et de mécanique (ce qui n’est pas sans rappeler la tendre enfance du jeune Stark).

      Un héros plus sérieux, pour un film plus sombre et des thématiques plus matures : le terrorisme et la peur des responsabilités. Le film introduit pour de bon l’univers cinématique Marvel dans un monde au trouble contemporain. On ne parle plus de supers-vilains, mais de terroristes. Plus de dommages collatéraux dont le héros peut se détacher, mais des amis de Tony, envoyés à l’hôpital. Plus de zone de combat éloignée, mais des rockets ennemies avec pour cible le foyer du milliardaire. On entre dans ce monde plus réel qui s’assimile au notre, les mêmes problèmes, les mêmes ennemis (terrorisme). Un regain de sérieux dans le MCU qui trouve parfaitement sa place entre le 1er et le 3ème Avengers. Exploitant de plus en plus l’aspect politique des dilemmes de nos supers-héros (aspects politiques que nous retrouverons notamment dans Civil War).

      Auteur : Alexandre Chadha

      Thor – Le Monde des Ténèbres (2013)

      Date de sortie : 30 octobre 2013

      Réalisation : Alan Taylor

      Casting : Chris Hemsworth, Natalie Portman, Tom Hiddleston, Anthony Hopkins

      Genre(s) : Action, Fantastique

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Après avoir fait le ménage sur Terre dans Avengers, Thor doit s’occuper de rétablir l’ordre dans les neufs royaumes. En effet ceux-ci sont tombés dans le chaos suite à la destruction du Bifrost dans le premier opus de Thor. Mais à peine la paix est-elle rétablie, qu’un ancien ennemi resurgit de l’ombre en la personne de Malékith. Celui-ci souhaite mettre la main sur l’Ether, artefact surpuissant qui s’avérera être une pierre d’infinité. 

      Apport au MCU : Deux ans après, Alan Taylor prend la relève pour mettre en scène la suite des aventures du Dieu du tonnerre. Le cinéaste (qui souffre désormais d’une mauvaise réputation à cause de Terminator : Genisys) offre davantage de séquences à Asgard et quitte un temps la morosité terrienne. Reste que le film ne décolle jamais totalement, à cause d’un méchant fade et d’une séquence d’action finale ennuyeuse. On ne retiendra finalement que Loki, encore une fois le méchant le plus charismatique de la saga, et l’apparition de l’Ether, une des pierres d’infinité qui seront si importantes pour Avengers – Infinity War. Outre cette pierre d’infinité qui était importante à présenter, le film introduit dans sa scène post-générique le personnage du Collectionneur, puisque c’est à lui que l’Ether sera confié (les asgardiens refusant de le garder chez eux car ils ont déjà le Tesseract). 

      Auteur : Aubin

      Captain America – Le Soldat de l’Hiver (2014)

      Date de sortie : 26 mars 2014

      Réalisation : Anthony Russo, Joe Russo

      Casting : Chris Evans, Scarlett Johansson, Samuel L. Jackson, Robert Redford, Frank Grillo, Emily VanCam

      Genre(s) : Action, Aventure, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Après être sorti de son sommeil cryogénique et avoir stoppé l’invasion extra-terrestre ayant touché New-York, le Captain vit désormais à Washington DC, s’efforçant de s’adapter à un monde qui a évolué sans lui. Toujours boy-scout dans l’âme, il effectue de nombreuses missions pour le SHIELD sous le commandement de Nick Fury, lui-même dirigé par Alexander Pierce. Cependant, un mystérieux ennemi va refaire surface, mettant Steve Rogers dans une position éthique inconfortable. A cela s’ajoute un drôle de traquenard le faisant passer pour un traître à la Nation et pourchasser par ses anciens collègues du SHIELD…

      Apport au MCU : Après un premier épisode en demi-teinte, Captain America – Le Soldat de l’Hiver rehausse le niveau tout en posant les bases de la phase 3 du MCU. Traitant de thématiques fort intéressantes sur la liberté et la sécurité, cette suite pose les jalons d’une phase très importante pour Marvel : Civil War ! En effet, nous apprenons dans ce nouvel opus que le SHIELD a été gangrené par l’Hydra, qui a bien failli prendre le contrôle du monde de manière aussi insidieuse qu’efficace. Le fait que l’humain soit prêt à sacrifier sa liberté pour plus de sécurité est une thématique passionnante (et particulièrement bienvenue chez Marvel), qui aurait de quoi faire réfléchir plus d’un spectateur. 

      Les bases de Civil War sont posées de plusieurs manières. Tout d’abord par la destruction totale du SHIELD, faisant des Avengers la seule force sur laquelle le monde puisse compter en cas de danger. En outre, le retour de Bucky Barnes (alias le Soldat de l’Hiver) vient compliquer sérieusement la tâche du Captain et sera très important pour la suite. Enfin, le fait d’abdiquer sa liberté au nom de la sécurité est une étape embryonnaire du sujet de Civil War, puisqu’il s’agira pour les super-héros d’abandonner leur liberté d’agir, au nom de la sécurité du monde. En bref, Captain America – Le Soldat de l’Hiver est un très bel épisode de transition, aussi divertissant qu’important dans les bases qu’il pose…

      Auteur : Robin Uzan

      Les Gardiens de la Galaxie (2014)

      Date de sortie : 13 août 2014 

      Réalisation : James Gunn

      Casting : Chris Pratt, Zoe Saldana, Bradley Cooper, Vin Diesel, Dave Bautista

      Genre(s) : Action, Comédie, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain, Britannique

      Synopsis : 1988, Peter Quill est enlevé de la planète Terre par un vaisseau alien le jour où sa mère meurt d’un cancer. 26 ans plus tard, c’est un hors-la-loi travaillant avec une bande de mercenaires. Il vole un mystérieux globe qui s’avère être si puissant qu’il pourrait mettre en péril la galaxie toute entière s’il tombe entre de mauvaises mains (il est notamment convoité par Ronan). Tous les chasseurs de primes sont alors aux trousses de Peter Quill (qui voudrait se faire appeler Star-Lord, nom qui a du mal à être adopté). Star-Lord va s’associer avec quatre aliens pour protéger la galaxie : Rocket, un raton-laveur génétiquement modifié, son acolyte Groot, un humanoïde qui ressemble à un arbre, Gamora, une assassin et Drax le Destructeur.

      Apport au MCU : Préparé par les scènes post génériques d’Avengers  (avec le méchant Thanos) et de Thor 2 (la séquence du Collectionneur), Les Gardiens de la Galaxie est le premier film de l’univers Marvel qui ne soit pas centré sur un membre des Avengers. C’est donc un film de super-héros qui peut se regarder indépendamment, dans un univers encore inexploré. Les Gardiens de la Galaxie a apporté un vent de fraîcheur de par son monde, son humour et ses personnages particulièrement uniques. Même si la structure globale du blockbuster est là, l’originalité se fait sentir dans le charisme des personnages et les dialogues comiques. C’est un comics qui ne se prend pas au sérieux, son esprit fun est très assumé et c’est cette légèreté qui nous fait du bien. On peut remercier Gunn qui est connu pour sa plume drôle d’avoir géré ce space opera dont les héros ne sont pas des super-héros par définition. Le Fossoyeur de Films parle même d’un « feel-good blockbuster » des années 80 et on ne peut être plus d’accord. Le tout est couronné d’une photographie spectaculaire et colorée ainsi qu’une bande son sortie tout droit d’un walkman avec des hits des années 70-80. On pourrait même supposer que Les Gardiens de la Galaxie fait partie du début de la vague nostalgique des films et séries célébrant ces années. En somme, un film frais, insouciant et décomplexé qui nous fait oublier la franchise Avengers. Et rappelons que « no raccoons or tree creatures were harmed during the making of this film” (aucun raton-laveur ni arbre n’ont été blessés durant le tournage de ce film). Mais outre son ambiance fun et décomplexée, Les Gardiens de la Galaxie revêt une certaine importance dans la mythologie du MCU. Au delà de Thanos, qui est ici montré comme un véritable personnage (et pas seulement une apparition comme dans Avengers), le globe dérobé s’avérera être une des Pierres d’Infinité. C’est d’ailleurs dans ce film que les Pierres sont présentées et expliquées par le Collectionneur, autre personnage important malgré sa présence minimale dans les films. De quoi continuer à préparer tranquillement Avengers – Infinity War

      Auteur : PatrycjaT

      Avengers – L’ère d’Ultron (2015)

      Date de sortie : 22 avril 2015

      Réalisation : Joss Whedon

      Casting : Robert Downey Jr, Chris Evans, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Samuel L. Jackson, Mark Ruffalo

      Genre(s) : Action, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Après l’invasion alien à New York (Avengers), mais surtout après la destruction du SHIELD (Captain America : Winter Soldier), l’équipe des Avengers doit se réunir une nouvelle fois pour mettre fin aux activités d’Hydra et récupérer le Sceptre de Loki, dont ils souhaitent étudier la source. Alors que leur mission est une réussite, Tony Stark voit en cet artefact cosmique une nouvelle technologie de défense, Ultron. Mais cette intelligence artificielle ne tardera pas à se réveiller et à se retourner contre la race humaine. Les Avengers devront donc s’unir face à leur plus grosse menace, mais également face à leurs propres peurs.

      Apport au MCU : Avengers : L’ère d’Ultron jouera un rôle primordial dans le MCU : il verra une des premières failles se former violemment au sein de l’équipe. C’est en proie à la magie de Wanda Maximoff, une « optimisée » d’HYDRA, que ces derniers verront leurs doutes reprendre le dessus, secouant la plupart d’entre eux. Deux scènes seront cruciales dans le film pour la suite de la chronologie du MCU. La première, une bataille entre Iron Man et un Hulk plus qu’en colère car ensorcelé par Wanda, faisant un très grand nombre de dégâts et de ce fait, divisant l’opinion publique sur la sécurité engendrée par les Avengers (qui mènera aux événements de Civil War). La seconde, la découverte par Thor des pierres d’infinités, dont quatre sont déjà connues (le Tesseract, l’Orb, l’Ether et le Sceptre de Loki). Ce dernier objet renfermera la pierre de l’Esprit, qui donnera naissance à un des plus puissants personnages de la saga : Vision. Cette réunion des Avengers est à l’image de toute la Phase 2 : transitive. Le film fait la transition pour Captain America : Civil War, Avengers : Infinity War et présente (à nouveau) l’un des enjeux les plus importants de cette galaxie : les pierres d’infinités. 

      Ant-Man (2015)

      Date de sortie : 14 juillet 2015

      Réalisation : Peyton Reed

      Casting : Paul Rudd, Evangeline Lily, Michael Douglas, Michael Pena

      Genre(s) : Action, Science-Fiction, Comédie

      Nationalité(s) : Américain, Britannique 

      Synopsis : Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

      Apport au MCU : Bien qu’aujourd’hui le troisième volet consacré au dieu du tonnerre (Thor Ragnarok) se soit allègrement emparé du titre, en 2015, Ant-Man constituait la comédie du MCU (oui on sait qu’il y a aussi Les Gardiens de la Galaxie). Il faut dire que quand un certain Edgar Wright, auteur de la célèbre trilogie Cornetto, a été impliqué dans le projet, on était en droit de rire et mieux encore, de s’attendre à des personnages hauts en couleurs. Ça tombe bien puisqu’ici, il n’est nullement question d’avoir un héros mais bien un repris de justice (Paul Rudd) qui va justement embrasser la veine super-héroïque pour l’amour de sa fille et éventuellement sauver le monde. Une originalité manifeste que le film sait appuyer via des enjeux nettement plus terre à terre, oscillant entre responsabilités, famille et même la quête d’un travail. Autant dire que nous avons l’introduction au sein du MCU d’une certaine familiarité et d’une simplicité qui détonnent totalement avec les tourments shakespeariens de Thor ou le génie impétueux de Tony Stark. Une plus-value qui a également le mérite de sublimer son casting partagé entre un Michael Douglas grimé en mentor vieillissant, la rafraîchissante Evangeline Lilly et l’hilarant Paul Rudd. A noter que le film esquisse l’idée (fort intéressante) des univers parallèles avec la dimension miroir, qui trouvera son point d’orgue avec Doctor Strange.

      Auteur : Antoine De Lassus

      Phase 3 : 2016 – 2019

      Avec la Phase 3, nous nous engageons en partie en terrain inconnu. En effet, les plus observateurs d’entre-vous auront remarqué que cette phase ne se terminera que l’année prochaine (sauf changement). Nous avançons donc sans exactement savoir où nous allons, même si beaucoup de réponses arriveront cette année, notamment avec la sortie d’Avengers – Infinity War. Cette Phase 3 commence avec l’un des événements les plus importants de tout le MCU et que nous vous avons déjà beaucoup rabâché : Civil War ! 

      Captain America – Cival War (2016)

      Date de sortie : 27 avril 2016

      Réalisation : Anthony Russo, Joe Russo

      Casting : Chris Evans, Robert Downey Jr, Scarlett Johansson, Sebastian Stan, Elizabeth Olsen, Daniel Brühl

      Genre(s) : Action

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Captain America ne prend jamais de repos et continue de traquer Rumlow, ancien membre de l’Hydra ayant survécu à la destruction du SHIELD. Malheureusement, la mission dégénère et plusieurs innocents sont tués par le petit groupe d’Avengers pourtant venu faire le bien. S’engage alors une action intergouvernementale, dans le but de réguler les actions du groupe de supers-héros. Ceux-ci seront désormais soumis à un contrôle étatique et ne pourront plus partir en mission de manière arbitraire. Si certains acceptent les conditions sans broncher, notamment Tony Stark, d’autres y sont farouchement opposés, Captain America le premier. Une fracture se crée alors entre les Avengers, les conduisant à se faire la guerre plutôt qu’à s’unir contre le véritable ennemi. Et ceux-ci ne sortiront pas indemnes de ce conflit…

      Apport au MCU : A l’instar du précédent opus, cet épisode de Captain America pose sur le tapis une thématique politique et sociale très forte ! Mais alors pourquoi nous avons-vous tant parlé de cet événement en amont de ce paragraphe ? Tout simplement car tout mène à cette période charnière dans la vie de nos super-héros préférés. En effet, ceux-ci sont pourvus de caractères et de modes d’action bien différents. En outre, ils n’ont pas tous été marqués de la même manière par les événements d’Avengers 1 & 2. Ceux-ci ont donc été farouchement opposés à de nombreuses reprises durant leurs réunions super-héroïques. Leurs dissensions sont d’ailleurs une faiblesse très facile à exploiter pour les super-vilains à qui ils font régulièrement face. Et Civil War ne déroge pas à cette règle, puisque leur conflit s’avérera attisé par un homme bien décidé à les faire sombrer. 

      Civil War est un arc important à bien des égards. Bien sûr, le contrôle politique de nos héros est un sujet des plus sérieux dans un blockbuster de divertissement. Le film oblige les héros mais également les spectateurs à remettre en cause leurs actions héroïques passées, qui ont été effectuées sans contrôle et ont de ce fait engendré de nombreuses morts. A cela s’ajoute un énorme problème : les héros sont désormais désunis et dans la tourmente, ce qui les rend infiniment plus faibles si une menace d’envergure arrivait sur la Terre (et nous savons déjà que Thanos ramènera sa trogne très prochainement). Leur séparation risque donc d’être un gros handicap pour défendre la Terre des prochaines menaces. Enfin, il est à noter que le film introduit deux nouveaux héros : Black Panther, que nous retrouverons deux ans plus tard dans son film solo, ainsi que Spiderman, introduit de manière bancale suite à son retour au sein du MCU.  Cette oeuvre est donc un tournant dans l’histoire des Avengers, aussi bien pour l’univers cinématographique Marvel que dans le développement des personnages. Il ne reste plus qu’à savoir comment Civil War influera sur l’événement Infinity War

      Auteur : Robin Uzan

      Doctor Stange (2016)

      Date de sortie : 26 octobre 2016

      Réalisation : Scott Derrickson

      Casting : Benedict Cumberbatch, Rachel McAdams, Benedict Wong, Tilda Swinton, Mads Mikkelsen

      Genre(s) : Fantastique

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Doctor Strange suit l’histoire du Docteur Stephen Strange, talentueux neurochirurgien qui, après un tragique accident de voiture, doit mettre son égo de côté et apprendre les secrets d’un monde caché de mysticisme et de dimensions alternatives. Basé à New York, dans le quartier de Greenwich Village, Doctor Strange doit jouer les intermédiaires entre le monde réel et ce qui se trouve au-delà, en utilisant un vaste éventail d’aptitudes métaphysiques et d’artefacts pour protéger le Marvel Cinematic Universe. 

      Apports au MCU : Doctor Strange était sur le papier sans doute le pari le plus risqué du MCU. Il faut dire que propulser un personnage orgueilleux et imbu de lui même dans un univers qui le dépasse, on avait déjà eu ça avec Iron Man. L’idée était donc de moderniser la formule. Ca tombe bien : ici, point de vendeur d’armes se rachetant une conscience mais un neurochirurgien confronté à un monde empli de mysticisme, magie et arts occultes. Bien aidé par le charisme de Benedict Cumberbatch, on y découvre un MCU dont les enjeux contrastent justement avec un Ant-Man par exemple en ce qu’ils sont démesurés, ébranlent l’architecture, effritent les frontières entres les dimensions et révèlent des entités extra-dimensionnelles ; tout en laissant poindre de possibles nouveaux enjeux avec l’introduction du multiverse. Bardé de plusieurs dimensions, réalités alternatives et mondes connectés, il n’est pas impossible de voir Marvel dégainer cet atout dans un prochain film pour soit y déployer une intrigue du Doctor voire carrément rebooter le MCU tout entier. Mais on s’égare et à ce petit jeu, Scott Derrickson sait y faire. On lui saura gré d’avoir su simplifier et respecter le matériau de Stan Lee, tant le rendu visuel est proche des cases embuées de LSD des pages des comics. Ajoutez à ça un casting pour le moins surprenant partagé entre un antagoniste joué par Mads Mikkelsen, un love-interest par Rachel McAdams et une mentor jouée par Tilda Swinton et on obtient l’un des Marvel les plus originaux qui soient. Il est à noter par ailleurs que le film continue sur la lignée esquissée par Avengers : l’Ère d’Ultron en ce qu’il donne à voir l’un des principaux enjeux des films à venir avec l’apparition d’une nouvelle pierre d’infinité, l’Oeil d’Aggamotto
      Les Gardiens de la Galaxie – Vol. 2 (2017) 

      Date de sortie : 27 avril 2017

      Réalisation : James Gunn

      Casting : Chris Pratt, Zoe Saldana, Bradley Cooper, Kurt Russel, Vin Diesel, Sylvester Stallone, Dave Bautista

      Genre(s) : Comédie, Action, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Dans ce deuxième volet des aventures de notre équipe de choc, Star-lord, ex-chasseur de prime intergalactique, retrouve son père biologique alors qu’il est poursuivi par son père adoptif. Amis, famille, devoir… Que de choix difficiles qui s’imposeront à notre héros. Entre musique rétro et effet spéciaux décoiffants (au point d’être primés aux Oscars), Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 garde cette recette qui mêle nostalgie et modernisme à la perfection.

      Apport au MCU : Un regain de sentimentalisme par rapport au premier film. Une sorte d’obligation des studios d’approfondir les relations entre les 5 principaux personnages : Rocket, Groot, Gamora, Drax et bien sûr Star-Lord. Le film est pimenté par la présence de Sylvester Stallone et Kurt Russel, des guest-stars dont la présence se justifie par la même nostalgie dont est issue la musique. Cette nostalgie est contrebalancée par le dernier membre permanent de l’équipe, issue d’une génération d’acteurs un peu plus moderne : Karen Gillian, qui interprète Nebula, la sœur de Gamora. Un deuxième opus introduit par l’une des scènes les plus spectaculaires et fun à la fois, du MCU. Sur le titre « Mr Blue Sky », des représentants du rock électrique des années 70 Electric Light Orchestra, Groot se dandine au milieu d’un combat épique entre nos héros et un monstre tentaculaire, le tout sur un plan séquence inoubliable. Cette scène, c’est ça le pouvoir des Gardiens. Représentatif de la judicieuse recette de la saga : des effet spéciaux à la pointe de la technologie mêlés à une bande son entièrement rétro (tirée du fameux Awesome Mix). En somme, Les Gardiens de la Galaxie Vol.1&2 sont sans doute les deux films du MCU les plus représentatifs du passage des super-héros issu de l’univers comics de nos parents, à l’univers cinématique des Millennials. Toutefois, dans la grande épopée qu’est celle du Marvel Cinematic Universe, il faut bien avouer que le film n’apporte pas grand chose, contrairement au premier qui nous dévoilait une Pierre d’Infinité (devenant automatiquement un film essentiel de la franchise). 

      Auteur : Alexandre Chadha

      Spider-man Homecoming (2017)

      Date de sortie : 12 juillet 2017

      Réalisation : Jon Watts

      Casting : Tom Holland, Robert Downey Jr., Michael Keaton, Jon Favreau, Zendaya

      Genre(s) : Action

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Rentré chez lui après avoir aidé Tony Stark durant Civil War, Peter Parker doit reprendre une vie normale, ce qui ne lui convient pas du tout. Il ne rêve que de prouver à Tony et à lui-même qu’il peut faire partie des Avengers. S’engage alors un parcours qui lui imposera une remise en question et à découvrir l’humilité. 

      Apport au MCU : Après deux sagas, l’une portée par Sam Raimi, devenue culte et l’autre dirigée par Mark Webb, sous-estimée, Spider-Man est de retour dans un nouveau reboot. Prêté par Sony à Marvel Studio, le personnage, introduit dans Captain America – Civil War, est rajeuni par rapport à ses dernières incarnations. Peter Parker, sous les traits de Tom Holland, est de retour au lycée et récupère ses hantises d’adolescent. Aidé par Iron Man, le jeune Spider-Man ne doit pas sauver le monde, ne doit pas affronter une menace cosmique, mais juste le Vautour, un père de famille qui cherche simplement à gagner de l’argent. Avec ce film réalisé par Jon Watts, Marvel cherche à revenir à une échelle plus humaine, plus street et proche des problèmes du spectateur. Il n’en reste pas moins un peu anémique concernant le développement psychologique de son personnage, ainsi que dans son utilité dans l’ensemble du MCU. Il s’agissait surtout d’un moyen pour Marvel Studio de signifier le retour du personnage au sein de leur écurie (comme le laisse entendre le titre). Reste que Peter Parker sera de retour dans Infinity War et qu’il devrait nous régaler par des scènes de voltiges en tout genre, couplées à un nouveau costume à la pointe de la technologie. 

      Auteur : Aubin

      Thor – Ragnarök (2017)

      Date de sortie : 25 octobre 2017

      Réalisation : Taika Waititi

      Casting : Chris Hemsworth, Tom Hiddleston, Mark Ruffalo, Cate Blanchett, Jeff Goldblum

      Genre(s) : Action, Science-Fiction, Comédie

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Thor est confronté au retour de sa sœur cachée Hela, bien décidée à prendre le contrôle d’Asgard. Privé de son marteau et donc de ses pouvoirs, le Dieu du Tonnerre va devoir se dépasser pour éviter le Ragnarök, qui marquerait la fin de sa civilisation. Pour ce faire, il devra compter sur l’aide d’Hulk, mais également sur celle de Loki, à qui il doit faire confiance malgré le caractère de ce dernier.

      Apport au MCU : Nouveau changement de réalisateur avec l’arrivée de Taika Waititi, qui vient rénover ce qui était sans doute la plus mauvaise saga du MCU. Dans une approche comique, le cinéaste déconstruit totalement l’univers mis en place précédemment. Thor tombe de son trône, perd ses cheveux, son arme, un œil et sa cité. Le cinéaste néo-zélandais met Thor à genoux, le brise avant l’arrivée de Thanos. Très drôle, ce Ragnarök donne également une plus grande importance à Hulk, qui vole la vedette à notre héros au marteau. Ragnarök est incontestablement le meilleur Thor et un des meilleurs films du MCU. Il est à noter que le film permet l’apparition du Grand Maître, le frère du Collectionneur, qui possède la dernière pierre d’infinité dans le comics. Mais Marvel préfère la garder sous le coude pour le moment… Une piste pour la pierre qui manque à la saga ? A voir. 

      Auteur : Aubin

      Black Panther (2018)

      Date de sortie : 14 février 2018

      Réalisation : Ryan Coogler

      Casting : Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Forest Whitaker, Lupita Nyong’o, Martin Freeman, Andy Serkis

      Genre(s) : Action, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : T’Challa rentre chez lui pour monter sur le trône du Wakanda, suite aux événements survenus dans Civil War. Alors qu’il apprend à régner sur sa nation africaine supérieure technologiquement, un prétendant au trône vient menacer non-seulement sa place, mais également le Wakanda et le reste du monde. 

      Apport au MCU : Le film de Ryan Coogler est considéré comme la grosse révolution de ce MCU. Pour ses dix ans, Marvel frappe fort, avec une œuvre qui prend des proportions politiques colossales. Avec son casting 100% afro-américain, Marvel veut envoyer un message et donner un coup de pied dans la fourmilière. A la manière de Wonder Woman l’année dernière, Black Panther est devenu une référence du film hollywoodien novateur, qui casse les carcans habituels, à savoir un film d’Hommes blancs américains. Les femmes ne sont pas en reste avec de véritables personnages féminins indépendants et solides, qui se démarquent des précédentes représentations féminines des films Marvel : la petite copine du héros. Malgré ses défauts, Black Panther sera peut-être un tournant dans l’industrie hollywoodienne. Le film cartonne, explose tous les records et devrait être le plus gros succès de Marvel Studio à terme, en attendant Avengers : Infinity War, en salles fin avril. 

      Auteur : Aubin

      Avengers – Infinity War (2018) : 

      Date de sortie : 25 avril 2018

      Réalisation : Joe Russo, Anthony Russo

      Casting : Robert Downey Jr, Chris Evans, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Mark Ruffalo, Josh Brolin, Benedict Cumberbatch, Tom Holland, Zoe Saldana, Chadwick Boseman…

      Genre(s) : Action, Science-Fiction

      Nationalité(s) : Américain

      Synopsis : Thanos passe à l’action et est déterminé à réunir les six Pierres d’Infinité, devant lui conférer un pouvoir absolu sur tout l’univers. Les Avengers doivent alors se réunir malgré leurs différents, afin de stopper cette menace plus grande que jamais. Mais pourront-ils arrêter le « Titan Fou » avant qu’il ne soit trop tard ? 

      Apport au MCU : Enfin ! Après six années de teasing, Thanos lève ses fesses de son trône pour aller affronter nos héros. Avengers – Infinity war représente l’aboutissement de dix années de MCU (aboutissement relatif car d’autres films arrivent). Une histoire à l’échelle galactique, un méchant charismatique, des héros dépassés par la menace… Tout transpire la démesure dans ce film qui était attendu par les fans de Marvel comme le Saint Graal. Malgré quelques défauts inhérents à de nombreuses productions « Marvel Studios » (un humour parfois forcé qui désamorce les scènes graves, un léger manque de développement des personnages et des enjeux…), reste que cet Avengers – Infinity War est une vraie claque. Du pur grand spectacle qui a marqué d’une pierre blanche le MCU.

      Pourquoi ? Tout simplement pour sa fin ! Avengers – Infinity War finit mal, très mal. Thanos a remporté la victoire. La moitié de nos héros sont morts et l’autre est en déroute. Une première dans l’histoire du MCU, ce qui n’aura pas manqué de choquer les aficionados de la franchise. Reste maintenant à savoir comment nos héros parviendront à inverser la tendance dans la suite. Les théories pleuvent déjà et risquent de ne pas s’arrêter de sitôt. Espérons seulement que les scénaristes assumeront les morts à l’écran. Une résurrection ferait certes plaisir à beaucoup d’entre-nous, mais casserait l’impact brutal de la fin du film. Prions donc pour être surpris lors du prochain opus ! 

      Auteur : Robin Uzan

      Et voilà pour ce tour d’horizon des films du Marvel Cinematic Universe ! Bien évidemment, des mises à jour s’imposeront régulièrement car la construction de cet édifice est loin d’être terminée. D’autres films sont à venir et le rachat de la Fox par Disney risque de faire apparaître de nouveaux personnages au sein du MCU.

      Quoi qu’il en soit, la prochaine oeuvre que nous aurons à traiter sera le très attendu Avengers – Infinity War, déjà annoncé comme le film le plus cher de l’histoire du cinéma.

      Vous préférez l’univers DC Comics à celui de Marvel ? Qu’à cela ne tienne, voici le guide complet du Arrow-Verse mis en place par nos collègues de la catégorie série. Bonne lecture ! 

      0
      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.