More
    More

      L’art du mensonge, bientôt sur Canal

      Pour son dernier film en date, le réalisateur Bill Condon, s’intéresse à un art que l’on pratique tous depuis l’enfance : le mensonge. Effectivement, les personnages mentent comme des professionnels. Il est alors difficile de déceler le vrai du faux. Ce thriller américain sorti en 2019 est à retrouver dès le 10 février sur le groupe Canal.

      Synopsis

      Roy Courtnay, un homme d’un certain âge en apparence innocent, est en réalité le pire des escrocs. On ne se méfie pas des personnes âgées et pourtant Roy a de la bouteille en matière d’arnaque. Son secret : révéler un petit mensonge pour mettre son interlocuteur en confiance et ainsi lui mentir à plus grande échelle. Alors qu’il enchaîne les coups pour se faire de l’argent, il pense toujours à sa prochaine proie. Ici, sa future cible, Betty, est une veuve dont la fortune s’élève à des millions de dollars. Son plan est simple, il souhaite la séduire. Pour ce faire, il s’inscrit sur un site de rencontre en s’assurant de plaire à la principale intéressée. Le film s’attarde alors sur le jeu de manipulation mis en place entre les deux. Mensonges et vérités finissent ainsi par s’entremêler.

      L'art du mensonge, premier date

      Les coulisses

      C’est Jeffrey Hatcher qui est à la tête du scénario de ce thriller. C’est en réalité une adaptation du roman de Nicholas Seare The Good Liar. 

      Le film a été tourné à Londres au plus grand bonheur des deux acteurs principaux qui vivent sur place. Ainsi, ils pouvaient rentrer chez eux tous les soirs. Ils connaissent également très bien la ville donc y tourner leur paraissait familier.

      Côté acteurs, pour rendre l’histoire encore plus crédible, le réalisateur a fait le choix d’acteurs britanniques. Effectivement, dans le rôle de Betty, nous retrouvons Helen Mirren. Ian McKellan joue le rôle de Roy. Ce dernier a accepté de jouer dans le film sans même avoir lu le script car il avait déjà tourné trois fois avec le réalisateur. Jim Cater interprète quant à lui, Vincent, son ami et confident dans le film. Enfin, c’est Russel Tovey qui joue le rôle de Steven, le petit fils de Betty. Alors, si vous appréciez l’accent britannique, ce film est fait pour vous !

      Steven et Roy
      Image: Warner Bros

      L’art du mensonge

      Voilà un film qui vous rendra parano sur votre entourage. Bien sûr, vous aussi avez déjà menti dans votre vie mais sûrement jamais au même niveau que la tête d’affiche. Personne ne dira le contraire, il est simple de mentir. Cependant, l’art du mensonge est un niveau bien au-dessus de ce que vous savez faire. Il ne s’agit pas simplement de mentir sur les raisons de notre retard ou bien de petits mensonges du quotidien. Effectivement, lorsque vous en faites un art, vous créez des personnages, vous inventez tout de A à Z et surtout, vous devez connaître chaque nouveau rôle sur le bout des doigts.

      En somme, le jeu d’acteur est exceptionnel. Les décors et la musique sont également une réelle valeur ajoutée au film. Cependant, il faut s’accrocher car ce thriller peut paraître un peu lent par moments. Nous ne voudrions pas vous spoiler mais la chute vaut vraiment l’attente. Alors, n’hésitez plus à vos écrans !   

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité