Tiribi, un film d’ animation pour enfants en stop-motion

Tiribi, un film d’ animation pour enfants en stop-motion

Il est enfin là, le pilote de Tiribi, la nouvelle maison, la production franco-belge d’ animation pour enfants de Susie Lou Chetcuti (Cinema mon amour, Bon appétit Boucle d’Or), digne successeur du studio Aardman Animations (Wallace et Gromit, Shaune le mouton, Cro Man).

Tiribi, la nouvelle maison est un court-métrage d’ animation destiné aux plus jeunes (pré-school, de 3 à 6 ans) servant de pilote d’une potentielle série de treize épisodes de 5min, où on y suit le déménagement du petit diablotin et de ses proches.
L’univers mis en place se veut à la fois familier et onirique. Cependant, bien que basé sur un schéma plutôt réaliste, l ‘univers de Tiribi est décalé par rapport au monde réel, les personnages n’ont pas apparence humaine et ils vivent au côté de petites créatures qui peuplent les histoires de Tiribi, et avec lesquelles ils entrent parfois en interaction.
On y voit ici et là des références visuelles, notamment aux œuvres de Tove Jansson dans le design des personnages, de Grégoire Solotareff et de Claude Ponti dans l’univers de la série, et surtout Aardman Animations ou aussi Claude Barras et son film Ma vie de Courgette (ou encore Lotta Geffenblad) pour la technique d’ animation en stop-motion réalisée avec de la plasticine.

Pour l’instant, seul le pilote a été réalisé, et je vous laisse en profiter puisqu’il est maintenant légalement en ligne sur les internets :

Produit en 2016 sous la forme d’un court-métrage pour pouvoir être diffusé, et soutenu par la SACD et la Fédération Wallonie-Bruxelles, ce pilote franco-belge a pendant deux ans, survolé les festivals européen (notamment en Espagne, Allemagne, Portugal, Belgique, Roumanie, Pologne, …) mais aussi internationaux (Inde, Brésil, Canada, USA, Taiwan) à la recherche d’un producteur. Recherche qui continue toujours malgré la fin de sa tournée.

On pourrait pour terminer, définir le fil conducteur du film comme la découverte de la beauté à travers les yeux de son petit héros, enfant curieux de tout qui va de surprises en émerveillements dans un monde doux et rassurant, sensoriel et contemplatif, qui nourrit l’imaginaire et pousse à la rêverie.

Laissez votre commentaire