More
    More

      Critique « The fundamentals of caring » (Netflix): un road trip émouvant.

      The Fundamentals of  caring est la rencontre de plusieurs personnalités très différentes. Avec chacun leurs blessures à soigner, ils se découvrent et s’épanouissent au cour d’un road trip à travers l’Amérique. Destination : le plus gros puits du monde. 

      Une histoire touchante

      Ben a perdu son fils deux ans auparavant. Sa femme demande le divorce. Pour remonter la pente, il devient aide soignant. Il se retrouve alors à devoir aider Trevor, jeune myopathe casanier et sarcastique. Lorsque les deux arrivent à trouver un équilibre (plutôt bancal), Ben décide d’emmener Trevor visiter plusieurs lieux cultes de l’Amérique jusqu’au plus grand puits du monde. Ils vont apprendre à se connaitre et faire de nouvelles rencontres. Dot arrivera sur leur route par hasard. Jeune fugueuse solitaire, elle fera chavirer le cœur de Trevor, peu habitué à l’attention féminine. 

      Un scénario fluide et prenant

      Le scénario est prenant, le spectateur est embarqué avec les différents personnages dans leur voyage. Ce qui est intéressant à noter, c’est que le schéma de ce genre de film n’est pas classique ici. En effet, au lieu de centrer l’histoire sur la maladie de Trevor, le réalisateur choisit de nous montrer les différents problèmes rencontrés par tous les personnages principaux. Par exemple, la quête vers l’acceptation de Ben sur ses pertes est l’un des éléments clés du film. 

      Un casting inattendu

      Lorsque l’on voit le casting, on ne s’attend pas à autant de réussite. Selena Gomez notamment, ancienne figure phare de Disney, n’est pas la chouchoute des réalisateurs ou du public. Elle signe néanmoins l’un de ses meilleurs rôles (avec Spring Breakers). Elle arrive à incarner impeccablement le personnage de la jeune fille tourmentée qui décide de fuir pour tout recréer autre part. Craig Roberts est juste grandiose, il personnifie le sarcasme avec brio. Tout le long du film, il donne la bonne intonation à chaque réplique. Paul Rudd quand à lui (notamment connu pour son interprétation d’Ant-Man), revient dans un rôle différent de ce qu’il a pu faire. En effet, l’aspect dramatique de son personnage est fortement présent. Il arrive néanmoins à faire s’émouvoir le spectateur et à lui faire éprouver de l’empathie pour lui. 

      The fundamentals of caring est un très bon film. Il pousse le spectateur à la remise en question à travers un voyage vers l’acceptation de soi. Même si on sent que Netflix se veut un brun moralisateur en voulant faire passer ce message. 

      Bande annonce The fundamentals of caring:

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.