More
    More

      Critique « Rat Film » de Theo Anthony : quand les rats révèlent des problèmes humains

      Après l’ouverture du Champs-Elysées Film Festival avec The Florida Project, la compétition est officiellement lancée. Et pour ouvrir la sélection américaine, ce n’est pas un film mais un documentaire qui nous a été présenté. Aussi insaisissable que passionnant, Rat Film est une plongée au cœur de Baltimore, de son histoire, ainsi que du rapport que la ville entretient avec nos amis (ou ennemis) rongeurs.

       

      Les rats et la société humaine

      C’est un parallèle que peu de personnes auraient pensé à faire et pourtant, cela semble tomber sous le sens dès que le reportage met le doigt sur ce thème. Le réalisateur Theo Anthony nous expose avec brio à quel point les rapports humains-rats sont révélateurs de notre société et de ses vices. La force du reportage est d’ailleurs de révéler ces vices de manière si particulière que nous ne savons pas si nous avons affaire à de la réalité ou de la fiction.

      Pour renforcer le parallèle entre les rats, les humains et leurs rapports, le métrage nous fait naviguer entre diverses histoires et personnages atypiques. Si cela peut parfois sembler sans rapport (notamment concernant certaines parties traitant de l’immobilier à Baltimore), nous retrouvons toujours le fil conducteur du reportage. Les liens entre chaque parties se font progressivement par le biais d’un montage dynamique et imprévisible. 

      Rat film - 2

      Une dimension éminemment politique

      Outre les relations homme-animal, Rat film met en lumière l’évolution des formes de discriminations ethniques aux États-Unis. Le documentaire pointe du doigt les nouvelles formes de racisme pratiquées, notamment par le biais de l’immobilier. Ainsi, nous constatons à quel point certaines communautés peuvent être ostracisées de manières passives mais redoutablement efficaces. Rat film n’est donc pas un simple reportage sur les rats et les humains. Il s’agit aussi et surtout d’une présentation de la face cachée de la société américaine et des inégalités qu’elle entretient plus ou moins sciemment. 

      De par son sujet et son style si particuliers, Rat Film est une œuvre troublante et indescriptible. Certains objets filmiques comme celui-ci ne se découvrent que sur un écran. Pas par le prisme d’autres spectateurs ou critiques. Une chose est certaine, cette plongée au cœur de Baltimore et de ses rats vaut largement le détour. Que vous aimiez ou non ce film atypique, une seule affirmation est possible : il mérite d’être découvert.

      0
      Robin Uzan
      Journaliste, photographe et réalisateur indépendant, écrire pour Justfocus est un de mes plus grands plaisirs. Bonne lecture !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.