More
    More

      Critique « Promising Young Woman » de Emerald Fennell : Une vengeance tout en nuance

      Nous avions connu Carey Mulligan dans différents rôles qu’elle avait tenu avec succès. Mais pas encore un comme celui qu’elle joue dans la prochaine production d’Emerald Fennell : Promising Young Woman. Un tout autre registre donc pour la talentueuse Anglaise, dans un film réussi.

      Un film militant

      Si la réalisatrice Emerald Fennell, a déjà développé, produit ou écrit pour le petit écran, avec la série Killing Eve sur lequel elle a eu ces casquettes. Mis à part cela, c’est surtout en tant qu’actrice que cette Londonienne de 35 ans s’est fait connaître. Comme dans la série à succès The Crown notamment, mais aussi sur d’autres séries et films comme Pan ou The Danish Girl, toujours dans des rôles secondaires. Bref, elle avait décidé de varier ses activités en passant de l’autre côté de la caméra, sur Killing Eve donc et aujourd’hui au cinéma pour la première fois. Et spoiler alert : c’est réussi et prometteur.

      Le film alterne plusieurs genres entre le thriller et la comédie, nous faisant ainsi passer par plusieurs émotions. Un moment plutôt agréable donc pour les amateurs de montagnes russes. Grâce à une histoire qui nous rend accro, et nous donne envie de nous impliquer. Mais si le film oscille entre moment fun et tragique, il reste néanmoins bien sur fond dramatique. Puisque oui, le harcèlement et l’abus sont des thématiques récurrentes ici.

      Carey Mulligan en Cassie
      Carey Mulligan en Cassie

      Super Carey

      Et comme nous le disions en introduction, Carey Mulligan est en contre-emploi total par rapport à son habitude. Et elle cartonne. Impériale de ce rôle de traqueuse d’hommes au comportement détestable. Elle passe par tous les styles : du pathétique, à la froideur, en passant par la tristesse infinie mais tout en retenue, jusqu’à la tendresse extrême. Très belle palette. Bref, on veut, la voir plus souvent. Elle qui n’est rappelons le pas une débutante, loin de là. Alternant le petit et le grand écran depuis pas mal d’années. Et souvent dans de très bons rôles comme l’excellent Drive de Nicolas Winding Refn aux côtés de Ryan Gosling, mais aussi dans Wildlife premier film de Paul Dano. Elle y tenait le rôle d’une mère au foyer qui voit son Jack Gyllenhaal de mari, partir travailler loin pour ramener l’argent nécessaire à la famille. Ou encore plus récemment The Dig sur Netflix.

      Pour le reste du casting, les autres acteurs sont bons également, notamment son partenaire à l’écran, Bo Burnham. Notons également que la musique choisie est sympathique, accompagnant bien l’action tout le long du film. Citons par exemple, la réutilisation du fameux titre Toxic de Britney Spears, très bien revisité, dans une scène qui amorce bien la suite. On peut d’ailleurs l’entendre dans la bande annonce.

      Bo Burnham et Carey Mulligan
      Bo Burnham et Carey Mulligan

      Quelques défauts…

      Pourtant, il faut savoir rester lucide quant à la réalisation. Même si la simplicité n’est pas un défaut, cela reste trop sage à certains moments, où cela aurait pu peut-être se permettre plus de pop et oser davantage.

      Dans un autre registre, si globalement le déroulé des scènes est bien dosé entre ce qui est montré à l’écran ou non. Permettant de laisser des questions en suspens pour le bien du film et de notre imagination. D’autres, en revanche, frustrent un peu. Typiquement, il arrive qu’on veuille en savoir un peu plus sur ce que le personnage de Cassie (le personnage joué par Carey Mulligan) fait subir aux agresseurs après les avoir refroidi et menacé.

      Chris D'amico en mauvaise posture
      Chris D’amico en mauvaise posture

      On peut également se sentir intrigué sur la cohérence de certaines réactions. Car en ayant appris à connaître le personnage de Cassie, on s’attend parfois à autre chose venant d’elle. Notamment lorsque cette dernière dans son personnage de vengeresse, son autre soi, sa face sombre. Alors en discussion tendue avec un personnage qui se permet de faire une remarque très déplacée, vis-à-vis de ce qu’on a appris sur elle précédemment. Ce qui ne dérange bizarrement pas Cassie qui la laisse filer sans broncher. Étonnant donc, surtout au vu de son caractère bien trempé le reste du temps. Alors, bien sûr, le contexte est autre par rapport à ce qui lui fait perdre son sang-froid le reste du temps. Ou alors peut-être que l’intention était de montrer un personnage qui s’adapte, et réagit selon les situations.

      …qui restent mineurs par rapport à l’ensemble

      Malgré tout, nous avons adoré le long métrage dans son ensemble. Tellement que notre ressenti finalement, est que vous n’en sortirez pas indemne. S’il n’est pas parfait, Promising Young Woman vous touchera tout de même forcément d’une façon ou d’une autre. Il sait nous surprendre, et ne propose pas scénario attendu de bout en bout. Une belle force de nos jours.

      Laverne Cox et Carey Mulligan
      Laverne Cox et Carey Mulligan

      Notez quand même qu’il ne faut pas vous attendre à de la violence extrême et graphique. Ce n’est pas le propos ici, comme nous l’évoquions un peu plus haut. Même si il est vrai qu’on peut éventuellement regretter un zeste de ce genre pour apporter un petit côté « folie » en plus.

      Alors pour se réjouir de voir la peur s’inverser, Promising Young Woman est le film qu’il vous faut. Sa sortie en France est prévue prochainement au cinéma.

       

      Bande annonce VOSTFR de Promising Young Woman

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité