Critique « Mon âme soeur » (NETFLIX) : l’amour plus fort que la mort ?

Critique « Mon âme soeur » (NETFLIX) : l’amour plus fort que la mort ?

Critique « Mon âme soeur » (NETFLIX) : l’amour plus fort que la mort ?

Réalisation

Scénario

Casting

Summary:
Un film sur un sujet sensible qu'est le cancer, à découvrir d'urgence. Un point de vue rarement exploité dans le genre et un casting judicieux.

90%

Très bon

Mon âme soeur, c’est l’histoire de deux enfants, Abbie et Sam, qui tombent amoureux. Devenus adultes, ils continuent à construire leur vie ensemble. Lorsqu’Abbie se fait diagnostiquer un cancer en phase terminale, leur avenir est menacé. Elle cherche alors à contrôler la future vie de Sam lorsqu’elle sera partie.

Une réalisation intimiste

Mon âme sœur est une nouvelle réalisation de Netflix en ce début d’année. Le film sorti en février 2018 se veut dramatique et à la fois plein d’espoir. Les émotions sont au rendez-vous, le spectateur est à la fois plongé dans la tendresse, la candeur, la joie, mais également la tristesse. Le scénario est très bien cousu. Abbie est, en plus d’être le personnage principal, la narratrice de l’histoire. Elle emporte alors avec elle le spectateur, à travers les différents stades qui la mènent jusqu’à l’acceptation pour une immersion totale. Malgré le fait de la mort certaine du personnage principal, une certaine béatitude se fait ressentir. Les réalisateurs ont même réussi à intégrer des scènes qui font sourire lorsqu’Abbie est en compagnie de son acolyte de réunion de personnes atteintes du cancer.

Une atmosphère intimiste se dégage de la prise de vue. Les réalisateurs ont cherché à intégrer l’auditeur au coeur de l’action. La photographie est simple, et c’est ce qui sublime la beauté du film. Il n’y a pas de fioriture, il n’y a que l’essentiel. 

Un casting choisi avec finesse

Le casting présenté par Netflix est plutôt judicieux. Le rôle de Sam est campé par Michiel Huisman. Il a réussi à se mettre en arrière-plan par rapport au personnage d’Abbie. En effet, l’idée est judicieuse puisque son âme soeur tente de décider de sa vie future.

Christopher Walken, joue à merveille le personnage sarcastique. Myron arrive à détourner son cancer de façon dérisoire afin d’essayer de voir le verre à moitié plein. De plus, il est toujours bon de voir Walker même s’il s’agit d’un rôle secondaire.

Gugu Mbatha-Raw, que l’on a déjà rencontré dans The Cloverfield Paradox sur Netflix, interprète avec justesse le rôle de la narratrice. Elle arrive à partager ses émotions avec le spectateur qui a l’impression de vivre à travers le personnage d’Abbie. Elle l’intègre même dès le début du film en lui suggérant que l’on finira tous au même endroit qu’elle.

Mon âme sœur, est un film fort en émotions. Il fait sourire, espérer, pleurer. Netflix offre avec cette nouvelle production une belle histoire à découvrir. Le narrateur interne donne un point de vue rarement exploité dans les films traitant de la maladie.

 

Bande-annonce de Mon âme soeur :

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.