More
    More

      Critique « Mobile Suit Gundam: The Origin VI – Rise of the Red Comet »

      Tiré du manga Mobile Suit Gundam: The Origin, ce sixième OAV nommé « Rise of the Red Comet » a fait trembler les murs du grand Rex en avant-première mondiale grâce à Paris Love Anime. Il est disponible en blu-ray chez @Anime. 

       

       

       

      Un vrai plaisir que de découvrir sur grand écran un film de qualité sur le grand méchant de l’univers Mobile Suit Gundam. Et si vous souhaitez en apprendre plus, lisez également notre critique sur Mobile Suit Gundam SEED

       

       

       

       

      Mobile Suit Gundam: The Origin « Rise of the Red Comet »

       

      Titre original : 機動戦士ガンダム THE ORIGIN 誕生 赤い彗星

      Titre traduit : Kidô Senshi Gundam The Origin VI : Tanjou Akai Suisei

      Studio : SUNRISE 

      Genre : Science-fiction, aventure

      Auteur : YASUHIKO Yoshikazu 

      Réalisateur : YASUHIKO Yoshikazu  / IMANISHI Takashi 

      Scénariste : SUMISAWA Katsuyuki 

      Character Designer : KOTOBUKI Tsukasa 

      Compositeur : HATTORI Takayuki 

      Date de sortie : 05 Mai 2018

      Pour public averti: non

       

       

      Synopsis officiel 

      23 Janvier de l’année 0079 du Siècle Universel. 

      Le champ de bataille s’est déplacé à Loum, et un affrontement entre les flottes de Zeon et de la Fédération Terrienne est sur le point de se déclencher. Char Aznable, jeune pilote des forces de Zeon, bâti alors sa renommée sur ses exploits remarquables aux commandes de son Mobile Suit Zaku rouge. Il est désormais surnommé la « Comète Rouge ».

      Après la bataille acharnée, alors que les deux camps se retrouvent à la table des négociations, une transmission est diffusée à travers l’espace. Pendant ce temps, les forces de la Fédération lancent l »Opération V », leur plan de contre-attaque. 

      Amuro Ray, jeune garçon menant une vie paisible sur Side-7, agit seul pour découvrir le mystère se cachant derrière la nouvelle arme appelée « Gundam »…

       

      Les origines d’un grand méchant

       

      Gundam n’est plus à présenter, tant cette série culte de science-fiction à base de mécha, d’intrique politique sur fond de guerre entre la Fédération Terrienne et ses colonies a su trouver son public depuis les années 80 ! Comparable à Star Wars en occident, la série Gundam fait partie de la popculture au Japon.

      Réalisé par l’auteur du manga Yoshikazu YASUHIKO himself, cet OAV propose d’explorer plus profondément encore les origines de la guerre entre le Duché de Zeon et la Fédération Terrienne. Il est l’occasion d’en apprendre davantage sur le background des différents protagonistes de cette grande série, mais également de comprendre pourquoi les rouages politiques qui se tissent dans les deux camps conduisent inexorablement au conflit qui sévit dans la série Gundam, alors que les deux camps réussissent tant bien que mal, à se retrouver à la table des négociations…

       

      Une réalisation de toute beauté

       

      D’un point de vue technique, la réalisation est plus proche d’un film d’animation que d’un classique OAV destiné à la vidéo. Pour cause, ces OAV sortent dans les salles obscures au Japon. Le character design rappelle les films des années 90 pour le plus grand bonheur des fans d’animation de cette époque. Ils sont augmentés de traits modernes qui leur insufflent une dynamique accrocheuse, pleine de vitalité. L’animation, pour sa part, n’est pas en reste. Les différents protagonistes s’expriment naturellement, sans aucune économie de mouvements. Les studios d’animation se sont fait plaisir et cela se sent.

      Cette qualité de réalisation se remarque aussi dans le rendu Cel Shading des mecha et des vaisseaux en 3D. Ils gagnent au fil des années en réalisme et peuvent dorénavant se targuer de s’intégrer parfaitement à l’animation, sans jamais que cela ne saute à l’œil. Au contraire, on en redemande ! Le Zaku rouge de Char Aznable (le méchant charismatique de Gundam) est sublime, les batailles spatiales et les explosions colorées sont d’une esthétique enivrante ! Ils participent amplement au rythme de l’OAV qui est extrême soutenu.

       

      Ainsi, on ne voit pas le temps passer tant la narration est bien ficelée et les phases de combats spatiaux superbement mis en scène. Du tout bon, autant pour les fans que les néophytes qui arrivent quand même à accrocher à l’univers et l’intrigue. En somme, quel plaisir de pouvoir regarder un film Gundam avec un tel niveau de qualité sur grand écran ! 

       

      0
      Sandrahttp://katatsumurinoyume.com/
      Sandra est passionnée de découvertes culturelles au sens large et d'Asie plus particulièrement !

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.