More
    More

      Critique de Loin de la foule déchaînée (Far from the Madding Crowd)

       

      Far from the Madding Crowd est un roman admirablement adapté au cinéma par Thomas Vinterberg dans le long-métrage Loin de la foule déchaînée !

      L’intrigue prend corps dans la lumière énigmatique de l’Angleterre du 19ème siècle. Dans la trempe de « Orgueil et Préjugés », c’est un film contemplatif à l’époque victorienne en Angleterre,
      doté d’impressionnants paysages. On se plonge volontiers dans l’ambiance tendrement romantique, suivant la progression d’une jeune femme forte d’indépendance, libre et maître de son
      existence.

      Une femme étonnante, Batsheba, que le destin fourvoie. Nous suivons agréablement, ses péripéties au rythme de la musique et des plans de la campagne anglaise proche de la côte. Malgré tout, c’est un film très romantique et lent, qui présente quelques longueurs. Nous sommes témoins des trois hommes qui courtisent Batsheba qui, petit à petit perdent la tête pour elle.

      L’intrigue n’est pas un mystère et la conclusion est quelque peu décevante. ! Si vous y allez, faîtes-le pour l’amour d’une Angleterre fidèle à l’image qu’on se fait de l’époque et pour la sincérité du jeu des comédiens. Leur interprétation est très juste et Carey Mulligan est surprenante, elle tient son rôle du début à la fin avec un naturel appréciable et l’époque lui sied à merveille.

      Lola A

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.