More
    More

      Critique de Detective Conan – The Scarlet Bullet

      Detective Conan est de retour cette semaine sur grand écran. Réalisé par Chika Nagaoka, Detective Conan – The Scarlet Bullet raconte une enquête inédite du petit inspecteur. Dans cette nouvelle aventure, le Japon se prépare à accueillir les Jeux Sportifs Mondiaux à Tokyo. La ville cherche alors à lancer un tout nouveau train à grande vitesse : le Japanese Bullet. Evidemment, les choses ne vont pas se passer comme prévu.

      Detective Conan : retour sur un mythe

      Initialement, Detective Conan est un manga japonais créé en 1994 par Gosho Aoyam. Plus de 99 volumes ont été publiés. Face au succès de ce manga, Detective Conan a rapidement été adapté en série animée dès 1996. Produite par TMS Entertainment, cette adaptation culte pour toute une génération est actuellement composée de 1 000 épisodes. Depuis sa toute première publication, Detective Conan se popularise et s’étend en tant que franchise, notamment à travers des films, des adaptations live et des jeux vidéo. En 2021, le tirage de Detective Conan s’élève à 230 millions d’exemplaires, ce qui en fait l’un des manga les plus vendus au monde. Detective Conan – The Scarlet Bullet marque le 21ème film de la licence. 

      Nouveau film

      Réalisé par Chika Nagaoka, Detective Conan – The Scarlet Bullet ne revient pas sur les origines du personnage, mais préfère raconter une enquête parmi tant d’autres. Ainsi, pour ceux qui ne connaissent pas notre petit héros, Conan a l’esprit d’un adulte bloqué dans le corps d’un enfant.

      Critique de Detective Conan - The Scarlet Bullet

      Cette nouvelle histoire emmène l’habile enquêteur dans une intrigue complexe et étoffée. Le scénario, plutôt intéressant, permet de confronter le héros à des mystères épais et complexes à résoudre. Comme à travers ses autres histoires, Conan use d’une déduction hallucinante, qui ferait même pâlir Sherlock Holmes. Globalement, il n’y a pas grand-chose à dire de Detective Conan – The Scarlet Bullet. Il s’agit d’un divertissement maîtrisé, qui propose une animation léchée et des rebondissements calculés. Sans révolutionner l’univers de Conan, c’est une proposition rythmée, qui ravira les amateurs du manga originel. Seul bémol, le ton employé par Chika Negaoka, est un peu plus enfantin que les histoires papiers, ou même que la série de la fin des années 1990.

      Detective Conan est donc une adaptation classique mais agréable du manga. Sans être renversant, le film permet de mettre en scène une nouvelle relecture des aventures du mini-détective. Simple et efficace.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité