More
    More

      Critique « Crestone » de Marnie Ellen Hertzler : une vie au milieu du désert

      Disponible sur le site du Champs-Elysées Film Festival depuis ce vendredi 18h, Crestone est un film documentaire étasunien. Ecrit et réalisé par Marnie Ellen Hertzler, il retrace le quotidien d’une bande de potes ayant décidé de s’exiler au milieu du désert du Colorado. 

      Un groupe de rappeurs SoundCloud, potes depuis le lycée. De la musique, de la weed. Beaucoup de weed. Dans ce film documentaire, la réalité et la fiction ne vont vite devenir qu’un lointain souvenir.

      Une secte qui n’en est pas une

      Marnie est amie avec un groupe de garçons depuis le lycée. Ceux-ci étant partis vivre dans le désert de Crestone pour faire leur musique, elle décide d’aller leur rendre visite. Ainsi commence le film documentaire. Interviewant chaque garçon de la bande de rappeur, Marnie récolte des témoignages qui, sans contexte particulier, pourrait s’apparenter à la promotion d’un mode de vie sectaire. Mais elle nous assure que ce n’est pas le cas. Cherchant les bonnes ondes et ne voulant que le strict nécessaire, cette bande de mecs vit de musique, de weed, et d’autres substances planantes.

      MOVE Magazine

      Leur quotidien pourrait sembler paisible, sans contrainte. Ils veulent être en accord avec la nature, mais ce n’est pas si facile que ça. Fuir les responsabilités n’est pas une solution durable et ces jeunes hommes vont rapidement le découvrir. Ce film documentaire montre toutes les facettes d’une vie à l’écart de la société, autant les bonnes que les mauvaises. On découvre alors en même temps que cette bande de jeunes hommes ce que cela fait de vivre loin de tout et de tout le monde.

      Personne n’échappe à la réalité

      La drogue et l’isolement social ne font jamais bon ménage. Un soutien à toute épreuve en dépit de tensions, d’un ras-le-bol général et d’une fatigue ambiante. A travers ce long-métrage il nous est aisé de ressentir toutes ces émotions, de suivre les hauts et les bas de cette communauté naissance. Malgré un idéal en tête, un esprit trop embrumé débauche parfois sur une chute douloureuse. Ils voulaient fuir la réalité, mais elle va les frapper de plein fouet.

      Crestone est d’un côté une bonne critique de notre société actuelle, dénonçant l’impact des nouvelles technologies sur nos modes de vie. Mais d’un autre côté, c’est également une piqûre de rappel, insistant sur notre dépendance à ce confort auquel une grande partie d’entre nous s’est habituée et ne pourrait se défaire. Marnie se questionne elle-même tout au long du film sur la véracité de cette soi-disant communauté naissante.

      SXSW: Here’s the Cameras and Lenses Used to Shoot This ...

      Abordant divers sujets tels que la vie en groupe et la drogue, Crestone est un film documentaire pour le moins intéressant. Autant de façon de voir le monde que de garçon dans le groupe, menant à une créativité débordante.

      De plus, ce documentaire nous offre des plans grandioses, avec des paysages à couper le souffle. Des dunes de sable à perte de vue, des couchers de soleil brûlant… de quoi faire rêver les plus réticents. Dans ce décor de carte postale, les péripéties de nos amis ont un arrière-goût de survie. Une survie cependant rythmée par les musiques de ce groupe de rappeurs, dont deux titres se mêlent aux décors somptueux.

      Crestone, le film documentaire de Marnie Ellen Hertzler, disponible gratuitement sur le site du Champs-Elysées Film Festival. 

      Bande-annonce Crestone 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.