More
    More

      Placés : une épopée poignante au cœur d’un foyer d’accueil

      Pour son premier long métrage en tant que réalisateur, Placés, Nessim Chikhaoui s’attaque à un sujet qu’il connaît bien : les mineurs placés en foyers d’accueil. Éducateur spécialisé pendant dix ans, il puise dans cette expérience pour la retranscrire à l’écran. La qualité de la réalisation et le talent des acteurs rendent grâce à ces jeunes « avec des problèmes » -comme définit dans le film- et plein de ressources. 

      Une mise en lumière subtile sur ces jeunes « placés » mais pas condamnés

      Lors du visionnage, on est happés d’emblée par cette avalanche de vie qui déferle d’un coup d’un seul sous nos yeux. Tantôt drôle, haletant, émouvant, le film met en avant les problématiques institutionnelles, psychologiques et sociales d’un groupe de jeunes placés. Les éducateurs sont également mis à l’honneur, puisque l’on suit tout au long du film Elias, qui se retrouve éducateur par « hasard » – encore faut-il croire au hasard-, après avoir raté un concours. Ce choix narratif nous permet de voir, à travers Elias, les problématiques des jeunes mais aussi des éducateurs. Le ton employé n’est pas moralisateur, ce qui n’empêche pas de faire passer des messages, notamment sur les défaillances d’un système censé les protéger. Néanmoins, le film est porteur d’espoir, et met en avant les personnalités uniques et riches de chacun, ainsi que la force du groupe qui se fédère et grandit peu à peu. 

      Une réalisation prometteuse

      La richesse des personnages donne une force unique au film. L’enchaînement des scènes et des dialogues confère au film un naturel et un rythme saisissant. Les acteurs s’associent et se répondent de manière évidente, laissant presque croire à un documentaire. Si certains d’entre eux nous sont déjà bien connus, il s’agit pour d’autres de leur première expérience en tant qu’acteur. Cette osmose à l’écran se retrouve lors de la rencontre avec l’équipe du film, qui apparaît soudée, complice, et surtout bourrée de talents –mention spéciale à la bande originale du film créée par Moussa Mansaly, Aloïse Sauvage et Victor Le Fèvre-. 

      On attend avec impatience leurs prochaines interprétations, et les prochaines réalisations de Nessim Chikhaoui, que l’on espère aussi juste, poignante et sensible. 

      Au cinéma le 12 janvier 

      Placés, un film de Nessim Chikhaoui avec Shaïn Boumedine, Julie Depardieu, Philippe Rebbot, Nailia Harzoune, Moussa Mansaly, Aloïse Sauvage 

      Synopsis : Parce qu’il a oublié sa carte d’identité, Elias ne peut passer les épreuves du concours d’entrée à Sciences Po. À la recherche d’un job en attendant de pouvoir se présenter à nouveau, il devient éducateur dans une Maison d’Enfants à Caractère Social. Confronté à un milieu dont il ignore le fonctionnement, Elias ne sait pas encore à quel point cette expérience va changer sa vie.

      Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=7CQm9ubIUCc

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité