Critiques de Un p’tit truc en plus, Sous le vent des Marquises et Arthur the King

0
106

Un p’tit truc en plus – « Il croit en Dieu, il est pas rancunier »

Deux brigands s’esbignent d’un braquage, ils atterrissent dans un voyage organisé pour handicapés.

Après Intouchables, Patients ou Le huitième jour, le cinéma français plonge à nouveau jovialement dans le quotidien d’invalides, à la différence que cette œuvre n’est absolument pas lourde, c’est la légèreté et l’allégresse à l’état pur. Je vais étrenner en analysant les réactions de la salle. Je me suis boyauté d’un bout à l’autre du métrage et mon rire aussi tonitruant soit-il s’est accordé telle une symphonie euphorique avec le reste de l’audience. Par contre, en traitant le handicap sans nul pathos, il y avait quand même quelques scènes émouvantes dont a résulté des silences mélancoliques parmi les spectateurs. Artus n’a aucunement choisi un sujet aisé pour une première œuvre. Le film n’oublie pas de montrer le regard rogue des gens CONdescendants qui font preuve de capacitisme parfois malgré eux. Les différents protagonistes sont très attachants par leur p’tit truc en plus. Alice Belaïdi irradie par sa vénusté et sa fraîcheur déférente et elle honore le métier admirable d’éducateur.
IMG 0399 Critiques de Un p'tit truc en plus, Sous le vent des Marquises et Arthur the King
Sous le vent des Marquises – « Je fais ce métier [acteur] pour qu’on me regarde »

Quand Alain doit interpréter Jacques Brel, son destin se mélange à celui de l’artiste. Cette rencontre va le rapprocher de sa fille et bouleverser sa vie.

Le métrage exsude la retenue et la réserve dont résultent des papillons noirs exquis. Le comédien belge livre une prestation éblouissante lors de quelques scènes vibrantes avec sa fille fictive. Néanmoins, fait inaccoutumé, j’ai recopié le résumé depuis Internet car j’ai été dans l’incapacité d’en élaborer un et, étant inculte en matière de Brel, je n’ai pas saisi que la vie du personnage s’amalgamait avec celle de l’artiste, j’ai surtout apprécié la thématique des liens filiaux.
IMG 0401 Critiques de Un p'tit truc en plus, Sous le vent des Marquises et Arthur the King
Arthur the King – « Au fait, ta femme me suit sur Insta »

L’amitié entre un sportif et un chien lors d’une des compétitions les plus ardues du monde.

Le métrage possède des thèmes intéressants comme l’esprit de solidarité entre des collaborateurs et leur capacité à travailler ensemble autour de projets et d’objectifs communs et le dépassement de soi. De plus, cela ravira les amateurs de toutous. Il y a une scène fort haletante qui montre des athlètes se débourber sur une tyrolienne coincée avec leur vélo. Néanmoins, je m’attendais à ce que l’accent soit mis sur l’accointance interespèce, mais quel ne fut pas mon décontenancement lorsque j’eus remarqué que c’était sur l’exploit physique qu’insistait le film.