More
    More

      Critique « Encanto, la fantastique famille Madrigal » : un Disney aussi magique qu’émouvant

      Comme à son habitude, Disney propose à l’approche des fêtes de fin d’année un film d’animation sur grand écran. Après La Reine des Neiges 2 sorti en 2019 et Soul, diffusé sur Disney + le 25 décembre 2020, cette année, le 24 novembre 2021 c’est au tour de Encanto, la fantastique famille Madrigal de nous émerveiller.

      Just Focus a eu la chance d’assister à l’avant-première de ce nouveau film d’animation au Grand Rex. On vous dit ce qu’on en a pensé !

      Encanto, une famille des plus originales au cœur de la Colombie

      Pour Encanto, la fantastique famille Madrigal, la production mise sur des talents connus dans le monde américain. Les réalisateurs Jared Bush et Byron Howard sont connus de la fanbase Disney pour avoir travaillé sur le film d’animation Zootopie. A leur côté, Charise Castro Smith, la scénariste de The Haunting of Hill House et autre séries américaines. Pour la partie musicale, Disney a fait appel à Lin-Manuel Miranda, auteur de la comédie musicale Hamilton.

      Synopsis

      Direction la Colombie, où se trouve un petit village étonnant en plein milieu d’une immense forêt. La particularité de ce village ? Sa magie ! La famille Madrigal habite une maison qui est enchantée, « La casita ». Chacun des enfants de cette famille possède un don magique. Luisa a une force surhumaine tandis que Dolores a une ouïe si fine qu’elle entend tout ce qu’il se passe à des kilomètres. Il y a tout de même une exception, la jeune Mirabel qui n’a reçu aucune faculté magique. Mais quand Mirabel s’aperçoit que la magie d’Encanto est menacée, elle en fera sa quête et partira à la recherche d’une solution pour que cette famille reste aussi extraordinaire.

      Un scénario peu original mais qui arrive quand même à nous faire voyager

      Les Disney ont beau avoir des scénarios assez similaires d’un film à l’autre, ils arrivent toujours à nous faire voyager dans leur univers. Prenons Encanto, le film est centré sur une famille où la magie est le centre de problèmes de famille. Ça ne vous rappelle rien ? La Reine des Neiges bien sûr ! Evidemment, les deux films sont bien différents, dans deux mondes complètement opposés, l’un se passe sous le soleil et l’autre dans un froid glacial… L’originalité d’Encanto en cette période de Noël serait justement sa chaleur, avec Soul par exemple qui se passait en plein New-York ou La Reine des Neiges, nous étions dans les normes d’un Noël classique, dans le froid avec une culture finalement assez occidentale. Mais ici, c’est tout l’inverse ! La féérie est bien présente, elle nous fait penser d’ailleurs à celle que nous retrouvions dans Coco, tout comme les musiques inspirées du monde sud-américain qui ont des rythmes assez similaires.

      Des voix françaises qui collent parfaitement aux personnages

      On reproche souvent aux voix françaises de modifier un film, d’enlever son essence. Parfois même, les musiques de certains Disney prennent une autre dimension lorsqu’elles ne sont pas en voix originale. Mais dans Encanto, les voix collent parfaitement aux types des personnages ! Evidemment, l’histoire se passe en Colombie donc le rythme et le style des musiques sont clairement inspirés du monde sud-américain. Le mélange avec les voix françaises semblent pourtant évident, les chansons réussissent à nous faire bouger devant le film. José Garcia incarne pleinement l’oncle Bruno, mystérieux et mis de côté pour ses pouvoirs parfois effrayant, pareil pour Camille Timmerman qui interprète Mirabel (dont la voix originale est d’ailleurs interprétée par Stephanie Beatriz qui joue Rosa dans Brooklyn Nine-Nine). On retrouve aussi le chef cuisinier colombien Juan Arbelaez qui fait la voix française d’Agustín, le père de Mirabel.

      La morale de l’histoire 

      Bien qu’aux apparences optimistes et remplie d’énergie, toujours à vouloir aider les autres, Mirabel est depuis petite la jeune fille incomprise, mise de côté à cause de ses différences, notamment par son Abuelita, sa grand-mère, qui s’inquiète de la disparition de la magie parfois plus que du bonheur de ses enfants et petits-enfants.

      Ce film d’animation réussit parfaitement à nous transmettre des valeurs morales essentielles dans une société, le respect des différences mais aussi l’importance de se battre pour ce que l’on souhaite.

      Evidemment, la solidarité est également au centre de ce film, un élément de notre vie quotidienne, parfois mis de côté aujourd’hui. C’est ce qui donne ce côté si émouvant au film, la solidarité et cette famille qui reste soudée. Et vous, est-ce que ce film d’animation vous donne envie ?

       

       

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité