Camila sortira ce soir, génération de femmes libres

Critique du film de Inés María Barrionuevo

0
1943
Affiche du film

Tout juste arrivée à Buenos Aires, la jeune Camila doit trouver de nouveaux repères. Entre son lycée privé aux mœurs archaïques, son caractère bien trempé, la découverte de sa sexualité et de ses envies en tant que femmes ; cette nouvelle vie n’est pas de tout repos. 

Portraits humains et complexes

Les personnages de Camila sortira ce soir sortent des carcans archétypaux dont pourrait souffrir le coming of age, ces films qui suivent des ados en période de transition ou de découverte. Ils ont des motivations diverses, des émotions parfois fouillis qu’ils ne comprennent pas eux-mêmes et qui sont terriblement bien retranscrites à l’écran. On peut parfois aimer Camila, parfois ne pas comprendre ou approuver ses choix, mais on la sent guidée par ses envies. C’est une jeune fille fougueuse qui n’a pas envie de se taire, qui a des choses à dire et des combats à mener. Elle croque la vie à pleine dents dans toute son impulsivité et c’est un personnage fort, passionnant à suivre. Les autres ne sont pas en reste, à commencer par sa mère qui est une représentation parfaite du choc de ces deux générations : parfois dans l’incompréhension et même la colère mais aimante et respectueuse. Alors qu’on suit le petit groupe de Camila qui essaye de s’échapper de l’environnement étouffant que leur apporte le lycée, on découvre leur monde à eux, leurs caractères, leurs envies, leurs peurs… Et tout ça en peu de temps, avec une extrême justesse. Que ce soit l’écriture des personnages ou de leurs relations, une sincérité et une compréhension très humaine s’en dégage.

Une réalisation léchée

Camila sortira ce soir travaille son esthétique avec soin et parvient à nous transporter dans la dualité de son atmosphère. D’un côté on étouffe, tout est austère à commencer par les couleurs, les décors sont vieillots… De l’autre on apprend à respirer dans un univers multicolore en mouvement constant et dans des décors chargés de détails. Au-delà de l’atmosphère on notera aussi une certaine simplicité qui s’avère être très efficace. Des jeux de regards, des petits mots par-ci par-là… Le film en regorge et ne fait que renforcer l’attache de son spectateur vis à vis de ses personnages et des liens qu’ils forment. La réalisation du film est très intimiste et colle parfaitement à son histoire, surtout dans ses moments les plus brutaux. On se sent proche de l’histoire et le film prend un parti bienveillant et compréhensif qui fait sourire plus d’une fois. 

Ode aux femmes qui osent

Le sujet de Camila sortira ce soir, ce sont les femmes des nouvelles générations. Des jeunes filles qui vont bientôt se lancer dans la vie et qui ont déjà conscience des combats que leur genre les obligent à mener. Mais elles n’ont pas peur, elles marchent la tête haute et vont au front. Elles revendiquent leurs droits et en sont fières. Le film tourne autour de jeunes femmes caractérielle aux personnalités hautes en couleurs, des femmes qui trouvent en la sororité une véritable force. Il n’a pas peur d’aborder des sujets graves comme l’avortement ou les violences sexuelles. Il aborde aussi très bien la honte comme la force qui peuvent naître de ces expériences. C’est un véritable hommage aux femmes d’aujourd’hui, qui qu’elles soient, peu importe ce qu’elles vivent. A noter que Camila sortira ce soir se passe en Argentine, un pays dans lequel les femmes doivent encore revendiquer des droits fondamentaux.

De beaux portraits de femmes fortes bercés par une réalisation intimiste et une histoire très sincère. Un film tout aussi important qu’il aborde ses thèmes avec légèreté.

Camila sortira ce soir, en salles le 7 juin