Critique « Audrie et Daisy » (Netflix) : Deux histoires, un même drame

Netflix n’est pas qu’un faiseur de films et de séries. Chose peu mise en avant par les médias, la plateforme est également active dans la production de documentaires. Et la société de Reed Hastings s’avère très exigeante dans leurs conceptions. Audrie et Daisy ne déroge pas à la règle. Focus sur un documentaire d’une grande qualité et qui met en avant les histoires de deux jeunes femmes victimes d’agressions sexuelles. Poignant.

Un croisement de deux histoires

Elles s’appellent Audrie et Daisy. Elles ne se connaissent pas mais leurs histoires respectives ont de nombreuses similarités. Ce documentaire porte leurs noms. Audrie et Daisy met en parallèle les histoires d’Audrie Pott et de Daisy Coleman, toutes les deux violées alors qu’elles étaient adolescentes. Netflix, par ce documentaire, croise les histoires de ces deux jeunes femmes dont les trajectoires ne sont pas tout à fait les mêmes mais qui sont vectrices d’éléments humiliants qui font souvent leurs apparitions dans ce genre d’affaires. L’humiliation qu’elles ressentent par l’acte non consenti en lui-même est surmultipliée par les réseaux sociaux et leurs commentaires incessants. 

audrie pott netflix documentaire

Le documentaire commence par l’évocation de l’agression sexuelle sur Audrie. Alors qu’elle s’amusait à une fête avec des camarades d’école, elle est abusée sexuellement par plusieurs garçons, qui profitent du fait qu’elle soit fortement alcoolisée. Ils la déshabillent entièrement puis écrivent des insanités sur son corps. La jeune fille est prise en photos à de nombreuses reprises, clichés qui circuleront dans son établissement scolaire et qui anéantiront sa réputation. Se sentant complètement humiliée, Audrie se suicide. 

Après ce court passage sur l’histoire d’Audrie Pott, le documentaire revient plus longuement sur l’affaire d’agression sexuelle sur Daisy. Alors qu’elle était en train de passer du bon temps chez elle avec son amie Paige, elle reçoit un message d’un des amis de son frère qui l’invite à aller boire de l’alcool chez lui avec d’autres invités. Elle accepte de se rendre au lieu de rendez-vous, un sous-sol, en compagnie de sa copine. Par la suite, elle tentera de relever un défi qui consiste à boire de l’alcool à fortes doses. Pour la jeune femme, cet événement sera le dernier dont elle se souviendra pleinement. Dans un état second, elle est abusée sexuellement. Son amie Paige connaîtra le même sort. Dans les cas d’Audrie et de Daisy, elles seront attouchées par des personnes en qui elles avaient confiance. 

Une critique des réseaux sociaux

Comme évoqué un peu plus tôt, les réalisateurs Bonni Cohen et Jon Shenk consacrent une longue partie du métrage sur la dangerosité des médias sociaux. L’harcèlement commence dans la vie réelle et se prolonge en ligne. Et inversement. Il est beaucoup question des réseaux sociaux dans le documentaire. Ces outils digitaux ont contribué à plonger les victimes de viols dans un état de dépression encore plus intense. C’est un schéma qui est applicable à de nombreuses affaires du même genre. Pour contrer cela, ce Netflix Original encourage toutes les femmes victimes d’agression sexuelle à sortir de l’anonymat pour qu’une prise de conscience se fasse et que les victimes ne soient plus traitées de manière aussi horrible par l’opinion publique. 

daisy coleman netflix documentaire

Si le documentaire s’appelle Audrie et Daisy, il n’est pas uniquement question de ces deux jeunes femmes mais aussi d’autres victimes qui ont décidé de prendre la parole. Daisy, par son combat médiatique, est en quelques sortes la porte-étendard de cette cause et une source d’inspiration pour les victimes. Audrie et Daisy est surtout une oeuvre testimoniale. Le documentaire avance surtout grâce aux témoignages des protagonistes qui rassemblent les pièces du puzzle. On peut souligner les quelques trouvailles visuelles des réalisateurs afin d’appuyer la narration de certaines séquences. Par exemple, le documentaire utilise des techniques d’animation pour certaines scènes d’interrogatoires afin de protéger l’identité des accusés.

Audrie et Daisy est un documentaire sur la difficulté pour des victimes d’agressions sexuelles de faire entendre leur voix et de survivre aux quolibets numériques. Une oeuvre militante d’utilité publique et pertinente de bout en bout. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.