More

    Critique « Ant-Man et la Guêpe » de Peyton Reed : un second film à la hauteur du premier !

    3 mois seulement après le succès retentissant d’Avengers : Infinity Wars, les studios Marvel nous proposent déjà de replonger dans la MCU (Marvel Cinematic Universe) ! En effet, le 18 juillet prochain sortira en salles le tant attendu Ant-Man et la Guêpe. L’objectif de cette suite ? Surpasser le succès modeste du précédent film sur l’homme-fourmi sorti en 2015. Un défi de taille connaissant les attentes des fans suite au cliffhanger du dernier long-métrage des studios… Alors, pari réussi ? Voici ce que l’on en a pensé !

    Ant-Man et la Guêpe marque donc le retour d’un trio de choc : celui de Paul Rudd (Scott Lang/Ant-Man), d’Evangeline Lilly (Hope Van Dyne/La Guêpe II) et Michael Douglas (Hank Pym). Trio qui, pour notre plus grand plaisir, se partage cette fois-ci les apparitions à l’écran de façon équitable !

    À leurs côtés : Michael Peña (dans le rôle de Luis, toujours aussi bavard et hilarant), la jeune et excellente Abby Ryder Fortson (dans le rôle de Cassie Lang, une enfant au caractère déjà bien trempé), ou encore Judy Greer (Maggie Lang).

    Ant-Man et la Guêpe : le synopsis

    Dans ce 20e film de l’univers Marvel, on retrouve notre héros dans une bien mauvaise posture… Après avoir décidé de venir en aide à une partie des Avengers (à voir dans Captain America : Civil War), Scott Lang doit maintenant apprendre à concilier sa vie d’ancien super-héros et ses responsabilités de père. Le tout, en étant assigné à résidence ! (Eh oui, ses petites aventures avec Captain America lui ont couté sa liberté… )

    Mais les choses vont se précipiter lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym vont lui confier une nouvelle mission des plus urgentes… Scott va alors devoir renfiler son costume et apprendre à faire équipe avec Hope qui endosse désormais le costume d’une nouvelle super-héroïne : La Guêpe.

    Evangeline Lilly : plus badass que jamais

    Premier point important concernant ce nouvel opus des aventures d’Ant-Man : le personnage d’Hope Van Dyne. Si vous aussi vous l’aviez trouvée (malheureusement) trop discrète dans le premier volet, vous serez probablement ravis d’apprendre qu’au travers du film Ant-Man et la Guêpe, cette-dernière nous révèle enfin son potentiel de super-héroïne ! On y (re)découvre alors une Evangeline Lilly plus badass que jamais, et qui se montre parfaitement à l’aise et convaincante dans la position de leader de l’action.

    Parce que oui, il faut l’avouer, cette fois-ci, c’est un peu elle qui mène la danse… Avec un synopsis beaucoup plus centré sur son histoire personnelle (on ne vous en dit pas plus, vous découvrirez par vous-même ce qu’il en est), les rôles semblent donc avoir été inversés ; faisant parfois passer le personnage de Scott au second plan.

    © Marvel Studios 2018

    Des méchants mal exploités

    Si l’ascension de ce personnage féminin (la Guêpe) a su nous convaincre, il y en a d’autres qui, au contraire, nous ont plutôt laissé sceptiquesLes méchants.

    Le premier : un trafiquant de nouvelles technologies, nommé Sonny Burch (Walton Goggins), ne fait finalement que de rares apparitions. Ce qui, à nos yeux, l’a rendu assez peu convaincant.

    © Marvel Studios 2018

    Quant au second (déjà bien plus persuasif) : il s’agit du Fantôme, qui ne ressemble cependant en rien à l’affreuse créature des comics… Interprété par Hannah John Kamen (Ready Player One, Black Mirror…), il nous faut avouer que ce personnage nous laisse un peu sur notre faim… Son potentiel étant clairement desservi par sa mauvaise exploitation.

    © Marvel Studios 2018

    À première vue, un film peu ambitieux…

    Une chose qui saute aux yeux après avoir vu Ant-Man et la Guêpe, c’est que le film est bien moins spectaculaire que ce à quoi la MCU nous a habitués… Face au manque de séquences particulièrement marquantes, on aurait plutôt tendance à dire que tout cela se résume à un enchaînement de plusieurs scènes d’action.

    Alors, si l’on devait résumer le film en un mot, ce serait probablement avec le terme « simple ». Mais n’est-ce pas finalement sa simplicité qui fait justement tout son charme ?

    … Qui possède malgré tout plusieurs points forts

    Eh oui, dans un sens, la simplicité de ce blockbuster contribue à son charme… Il faut dire que ça fait du bien de souffler un peu après l’incroyable plot twist d’Avengers : Infinity Wars ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’avec Ant-Man et la Guêpe, on a droit à une véritable parenthèse pleine de légèreté, de luminosité et d’humour. L’équilibre entre le sarcasme, qui vient parfois casser les moments pouvant paraître clichés, et les scènes de suspens et d’action est parfaitement dosé, arrivant ainsi à nous garder bien ancré dans l’histoire.

    Autre point fort du film : l’habilité avec laquelle Peyton Reed a réussi à doser et varier les transformations à plusieurs échelles (jusqu’à 3 valeurs différentes) ! Bien que l’on ait dit plus haut que l’enchaînement de scènes d’action ne laissait pas vraiment de place à des moments particulièrement marquants, on se souviendra tout de même de ces passages où les deux super-héros alternent les rétrécissements et agrandissements (que ce soit d’eux-mêmes, de leurs véhicules ou même de bâtiments). Cela donne un aspect ludique et dynamique, offrant ainsi des images assez impressionnantes aux fans d’effets spéciaux.

    © Marvel Studios 2018

    En conclusion ?

    On admet bien volontiers passer un vrai bon moment en regardant ce film ! Malgré tout, il faut avouer qu’on est loin d’avoir des étoiles plein les yeux… Et en plus de ça, il ne nous avance pas tellement quant à la suite des évènements pour le prochain Avengers

    Avis aux fans des Marvel donc : si vous espériez en apprendre un peu plus sur le destin de vos personnages préférés, il n’en sera rien. Ant-Man et la Guêpe n’a pour vocation que de divertir et d’expliquer aux fans la raison de l’absence de Scott Lang lors d’Avengers : Infinity War.

    En bref, Ant-Man et la Guêpe, c’est la suite plutôt réussie des premières aventures de l’homme-fourmi. Mais qui, à l’image du premier film, ne s’inscrira pas non plus dans les meilleures productions de la MCU.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.