More
    More

      Creed : L’héritage de Rocky Balboa, la critique du film.

      Creed, le dernier spin-off en date de la saga mythique Rocky qui réunit au casting Michael B. Jordan et Sylvester Stallone est désormais à l’affiche dans les salles françaises. 

      Creed : L’héritage de Rocky raconte l’histoire d’Adonis Johnson Creed, fils du célèbre boxeur Apollo Creed, décédé peu de temps avant sa naissance. En plus d’être son père, Apollo Creed était aussi le meilleur ennemi de Rocky Balboa. Pour sortir de l’ombre de son illustre père, le jeune homme décide de se rendre à Philadelphie où il fait la rencontre d’une autre légende de la boxe, Rocky Balboa. Grâce aux conseils de celui-ci, il finit par devenir un boxeur professionnel.

      Creed : L’héritage de Rocky Balboa est un long-métrage riche en émotions. Ce septième opus de la saga est un excellent prolongement de la franchise. La mécanique utilisée dans le film de Ryan Coogler nous rappelle un peu le Rocky des années 80. On suit le destin d’un jeune garçon de banlieue en perdition, meurtri par le décès de son père et qui a du mal à s’intégrer dans une société trop exigeante. Recueilli par la femme de son père, il va faire le choix de se lancer dans la boxe. La prestation de Sylvester Stallone est particulièrement impressionnante pour un acteur que l’on disait rongé par l’age et les succès en demi-teinte de ses dernières productions. Bien qu’il ait perdu ses proches, Rocky Balboa continue d’avancer et de rester fidèle aux principes qui lui ont permis de rentrer dans la légende.

      Stallone-Jordan, un duo détonnant !

      Adonis est un personnage complexe. Il a débuté dans la rue pour grandir ensuite choyé par l’épouse de son père. Sa relation avec Rocky est particulière. Ce dernier est à la fois un mentor et un père. Au-delà de leur différence d’âge, les deux acteurs arrivent à cohabiter parfaitement ensemble à l’écran. Les scènes entre Rocky et Adonis sont d’ailleurs l’un des points forts du film. S’il n’est pas surprenant de découvrir à nouveau un Stallone détonnant, on est scotché face à la performance de Michael B Jordan qui reste dans la lignée de sa brillante interprétation dans Fruitvale Station. On sent qu’il a beaucoup appris aux côtés de celui qui a remporté dimanche dernier le Golden Globe du meilleur acteur de second rôle dans un drame.

      creed : l'héritage de rocky balboa

      Creed offre également une excellente bande originale à ses spectateurs. Les scènes de combat sont complètement dingues et captivantes. S’il n’a plus rien à prouver désormais dans l’univers du 7ème Art, Stallone prend toujours un grand plaisir dans chaque nouveau rôle au cinéma. Dans celui-ci, il prépare le chemin de la meilleure des façons à celui qui devrait endosser le rôle pour plusieurs films.

      Creed nous transporte sur un ring

      Porté par un duo hors normes, Creed : L’héritage de Rocky Balboa s’avère être une véritable réussite. On retiendra l’excellent plan-séquence dans le premier combat livré par le fils d’Apollo Creed. La réalisation de Coogler à ce moment nous permet d’être au plus près de l’action. Sylvester Stallone signe là une des plus belles surprises de sa carrière dans une franchise que l’on croyait perdue depuis un bon moment, parvenant aussi bien à travers son personnage que par sa relation avec Michael B Jordan à allier des émotions radicalement opposées. C’est, paraît-il, la marque des films référence. Clairement, Ryan Coogler nous a transportés sur un véritable ring de boxe, sur lequel Stallone et Jordan nous auront projetés dans le coin avec leur plus belle combinaison: parage, crochet et, pour conclure, un magnifique uppercut mettant K.O même le plus intransigeant des spectateurs.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité