More
    More

      Charlie Hunham regrette d’avoir dit Non à 50 Nuances de Grey

      L’acteur britannique, vu dans Pacific Rim et qu’on retrouvera dans le film d’horreur Crimson Peak de Guillermo Del Toro, s’est récemment confié au média Entertainment Weekly et notamment sur son désistement du projet 50 Nuances de Gris.

      Deux ans après les faits, l’acteur britannique, qu’on retrouvera prochainement dans les habits du Roi Arthur pour Guy Ritchie (Snatch, Agents Très Spéciaux) est ainsi revenu sur l’aventure 50 Nuances de Gris, et sur l’impact que le refus a eu sur carrière et sur sa personne. Car, avant que Jamie Dornan décroche le rôle très convoité du milliardaire porté sur les aventures sexuelles douteuses, Charlie Hunham faisait office de favori aussi bien par la production que par les hordes de fans de cette romance SM devenue en très peu de temps un best-seller.

      Et le refus de l’acteur, motivé par un conflit d’emploi du temps, n’a apparemment pas été facile. « Ça a été la pire expérience professionnelle de ma vie. C’est la chose la plus dure et destructrice d’un point de vue émotionnel que j’ai dû gérer professionnellement. J’ai laissé tomber les gens de la production, que je commençais à apprécier et respecter. Ça m’a brisé le cœur ».

      Cette interview a aussi été l’occasion pour lui de pouvoir revenir sur les réels motifs l’ayant poussé à décliner le rôle. Car, alors que l’acteur a pris cette décision pour cause d’emplois du temps non compatibles, beaucoup s’accordent à dire encore aujourd’hui, que l’acteur a refusé le rôle pour des considérations purement personnelles, l’acteur britannique n’étant ainsi pas à l’aise avec le contenu très explicite du scénario et dérangé par la horde de fans du livre. Des points sur lesquels il est revenu, affirmant sans ambages qu’il ne mentait pas, puisque en plus de tourner le final de la série Sons of Anarchy, dont les prises de vues se sont terminées en Décembre 2014, il avait rejoint le nouveau projet de Guillermo Del Toro, Crimson Peak. « J’avais donné mon accord à Guillermo (ndlr : Del Toro) plus d’un an auparavant que j’allais faire le film. Ça a été profondément dérangeant et éprouvant émotionnellement, car en tant que professionnel et en tant qu’homme, j’attache beaucoup de fierté à tenir ma parole »

      Une fierté qui l’a d’ailleurs incité, à appeler immédiatement après Sam Taylor-Johnson, la réalisatrice du film pour l’informer de sa décision. « On a tous les deux pleuré au téléphone pendant 20 min. J’avais besoin de lui dire que ça n’allait pas marcher et pas seulement pour des raisons d’emplois du temps. Il y avait un paquet de problèmes d’ordres personnels dans ma vie à ce moment-là, qui m’ont laissé mentalement faible et très émotif. Je ne savais pas quoi faire »

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.