More
    More

      Milla, une adolescente pleine de vie

      La réalisatrice Shannon Murphy plutôt connue pour son travail au théâtre et à la télévision australienne, s’impose désormais sur le grand écran avec son premier long-métrage Milla.

      Synopsis

      Milla est une jeune lycéenne australienne atteinte d’un cancer. Alors qu’elle considère mettre fin à ses jours, un jeune junkie de 23 ans, Moses, apparaît subitement et l’interrompt dans ses pensées. Elle s’éprend immédiatement de lui et une relation ambiguë s’installe entre eux. Il offre à Milla un second souffle de vie en s’installant chez elle malgré la réticence des parents de la jeune fille.

      Ainsi, faisant face à la maladie, Milla n’a d’autre choix que de vivre sa vie en accélérée.

      Milla et Moses

      Les secrets de réalisation

      Les productrices, Jan Chapman et Alex White, ont soumis le projet d’adaptation de la pièce de théâtre de Rita Kalnejais à la réalisatrice. Celle-ci a été émue et séduite par l’humour de ce drame. Elle a immédiatement visualisé un film sans filtre et authentique. Shannon voulait absolument que chaque scène reflète la contradiction entre humour et drame. De plus, elle a laissé une place très importante à la musique qui transmet les émotions de chaque personnage au fil de leurs états.

      Par ailleurs, le budget du film étant très serré, la réalisatrice au passé théâtral, a préféré faire répéter les scènes à ses acteurs avant le tournage pour assurer la meilleure mise en scène possible.

      Shannon Murphy

      Un casting de qualité

      Retenez bien son nom car vous n’avez pas fini d’en entendre parler : Eliza Scanlen. Cette jeune actrice australienne s’est fait connaître, notamment pour son rôle dans la série HBO Sharp Objects. Grâce au film Milla elle nous prouve une nouvelle fois ses talents d’actrice. Effectivement, ce rôle nécessite une transformation permanente du personnage et une adaptation rapide. C’est ainsi que pour comprendre davantage le ressenti de Milla, elle s’est vraiment rasée la tête.

      Par ailleurs, Toby Wallace, interprète de Moses, connu notamment pour son rôle de Campbell Eliot dans la série Netflix The Society s’est longuement entretenu avec le personnel d’un centre de réhabilitation pour jeunes addicts pour mieux appréhender son personnage.

      Une maladie incurable

      Toute la beauté du film est de faire oublier cette maladie. Nous suivons la vie d’une famille dont le destin de la fille est tragique. Pourtant le film ne tombe jamais dans le pathos. On peut même dire que l’humour est au cœur de ce drame. Vous remettez en question ce qui est réellement important quand vous êtes sur le point de perdre la vie. Lorsqu’on est démuni face à la maladie, il ne nous reste plus qu’à profiter des derniers instants de vie. C’est un beau message. D’ailleurs, Shannon aime à dire que le film montre à quel point il est bon de ne pas être encore mort.

      Pour reprendre les propos de Toby, « ce film est une comédie romantique hilarante un peu bordélique ». Aucun jugement n’est porté sur les travers des personnages. Chacun est libre de réagir à sa façon à un tel drame. Un film philosophique, drôle, émouvant, en salle le 17 février 2021. 

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité