Harley Quinn : notre critique du tome 4 chez Urban Comics

Quatrième tome de la saga consacrée à la plus déjantée des vilaines de DC Comics, Harley Quinn – Le gang des Harley nous entraîne dans des aventures toujours plus folles ! Les scénaristes et dessinateurs ont pleinement compris les possibilités offertes par le personnage, et s’en donnent à cœur joie dans ce nouveau volume publié chez l’éditeur Urban Comics !

Synopsis: 

Harley Quinn et son gang prennent la route ! Prochain arrêt : Hollywood, où la jeune femme risque fort de vivre le quart d’heure de célébrité le plus destructeur de sa vie. La Cité des Anges se relèvera-t-elle de l’ouragan Quinzel ?

Elle ne peut pas rester seule, alors elle recrute ! Et le tout nouveau gang des Harley s’apprête à faire des dégâts ! On retrouve un des personnages préférés des fans dans le quatrième volume de ses aventures solo. Une chose est sûre : c’est toujours déjanté ! La fraîcheur qui se dégage de ces histoires simples nous ravit. De l’humour, des dialogues savoureux, des gags redondants mais qui fonctionnent, voilà la formule gagnante!

On suit donc les aventures d’Harley Quinn et de son gang avant de se focaliser uniquement sur celle qui nous intéresse. Envoyée en mission à Hollywood (mention spéciale à la magnifique couverture du tome d’Urban Comics au passage !), rien ne va se passer comme prévu. On est habitué aux bouleversements, mais quand on se plonge dans la lecture d’un comics consacré à l’amoureuse du Joker, on peut s’attendre à tout !

2F71kgyM5hIz4ntzyysiBAqKvGvNHWUA-couv-1200La belle sait s’entourer pour ses nouvelles aventures, puisqu’elle va même croiser la route d’un certain Floyd Lawton, alias Deadshot ! Une rencontre appréciée par les fans, qui peuvent suivre leurs aventures au sein de la série Suicide Squad

Du côté du scénario, Jimmy Palmiotti et Amanda Conner nous livrent une partition juste. Ils connaissent le personnage et cela se ressent. Les dialogues sont à la fois sucrés et acidulés, et même si on pourrait reprocher quelques défauts à l’ensemble, le tout est assez cohérent pour passer outre.

Les dessins sont assurés par Chad Hardin, colorisés par Alex Sinclair. Dans la veine des trois premiers tomes, on se retrouve face à quelque chose de coloré, avec des lignes toujours très agréable dans la confection des personnages. Et que dire des tenues d’Harley, toutes plus réussies les unes que les autres !

Après ces histoires, on retrouve aussi un road trip spécial, déjà publié dans Barman Univers Hors-Série #2. Les Gotham Sirens sont réunies pour le meilleur et pour le pire, et Harley Quinn n’est jamais meilleure qu’avec ses consœurs Poison Ivy et Catwoman. Un special très frais qui fleure bon l’été !

Urban Comics, l’éditeur français, nous gratifie comme à son habitude d’une belle édition, sobre et qui colle parfaitement à sa collection. Couvertures alternatives et bonus sont présents, c’est toujours le petit truc en plus qui fait plaisir !

En conclusion, un quatrième volume très agréable et sympathique, à lire et à feuilleter. Tout fan de la belle Harley Quinn ne peut pas passer à côté de cette série, fraîche et dynamique ! Cette lecture permet d’ouvrir de nouvelles perspectives sur le personnage et de montrer qu’elle n’est plus uniquement la compagne du Joker ou bien le personnage que l’on a pu découvrir dans la série animée des années 90….

Contient : Harley Quinn Vol. 4: A call to arms (#17-21 + Harley Quinn Road Trip Special #1 + Sneak Peek)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.