Critique « Rick & Morty, Pocket Morty Soumettez-les tous »

Critique « Rick & Morty, Pocket Morty Soumettez-les tous »

Enfant, vous avez chassé les Pokémons ? Cette quête inoffensive devient mortelle quand elle est faite par Rick… Suivez les aventures proposées par Hi comics d’un Morty et de ses doubles d’autres dimensions tentant de survivre.

De la série au jeux vidéo puis au comics

Critique « Rick & Morty, Pocket Morty Soumettez-les tous »
Rick Barjot et sa collection de Mortys

Ce volume, inspiré du jeu mobile Pocket Mortys, mélange Pokémon et la série télé Rick & Morty. Le lecteur est donc plongé dans un monde où la collecte de Mortys est devenue un sport. Le récit complet débute comme un film d’horreur. Dans une grotte, Morty se réveille apeuré et en sueur mais le délire propre à la série démystifie tout de suite le récit : à ses côtés se tient une sirène qui se dessèche. Il s’agit de son double d’une autre réalité. Affamé, Morty ose s’aventurer dehors. Il se croit sauvé en voyant des paquets de chips sur un arbre. Hélas c’est un piège de son grand-père qui collectionne les Mortys de différentes dimensions pour des combats.

On retrouve l’équipe créative régulière de la série de comics avec Tini Howard au scénario, Marc Ellerby au dessin et Katy Farina aux couleurs. Ces artistes s’amusent à multiplier les références geeks plus ou moins évidentes : l’entrée de la base de Rick ressemble à celle de la planète Endor dans Star Wars. Tini Howard lance des piques à l’éditeur DC comics : il y a le Conseil des Rick (comme celui des Gardiens dans Green Lantern) et un épisode se nomme Crisis on Infinite Dads. L’éditeur prolonge ses références en proposant en bonus des cartes à découper pour jouer à pierre, feuille, ciseaux.

Rick, un ancêtre adolescent

Le fan de la série retrouvera le caractère du grand-père. Les conventions sociales sont totalement ignorées par cet adolescent qui ne vit que pour son plaisir et les expériences dangereuses… pour les personnes qui l’entourent. Pour gagner la compétition des Mortys et battre ses doubles, Rick ne cherche pas la qualité mais la quantité. Cela offre la chance de bien rire en découvrant dans un coin de cases ou plus longuement tous ces Mortys improbables : un amphibien, Crossfit, avec des fourmis dans les yeux… Au-delà de cet humour visuel, les situations sont très drôles et les jeux de mots sont la cerise sur un gâteau complètement défoncé. D’ailleurs, pour Rick : « le jus de fruit, c’est une étape chiante entre le fruit et l’alcool ».

Critique « Rick & Morty, Pocket Morty Soumettez-les tous »
Rick hippie

Morty naïf pense trouver le bien chez Rick. Mais que ce soit celui de son monde ou les doubles, ils sont tous pervers. Dans ce volume, un Rick hippie fait cultiver de la drogue par des Morty. Le descendant décide de devenir le héros de l’histoire en sauvant tous ses doubles. Il met à bas le pouvoir du Conseil des Rick. La suite relate cette quête compliquée par les attaques de sa mère et son grand-père mais elle est aussi un moyen de faire découvrir différentes parties de ce monde absurde. Il croise sa mère qui est éleveuse de Jerrys illégaux censés être formés au combat mais qui, comme toujours, se révèlent pathétiques.

Dans ce récit complet en cinq chapitres, les auteurs réussissent à faire rire le lecteur à chaque page. Le passionné de la série sera content de retrouver l’ambiance du show. Quant au néophyte, il découvrira un univers bien barré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.