Critique de Secret Wars : l’énorme crossover Marvel comics

Critique de Secret Wars : l’énorme crossover Marvel comics

Note

Critique de Secret Wars : l’énorme crossover Marvel comics

Dessin

Scénario

Personnages

User Rating: 2.1 (1 votes)

L’année dernière, un grand crossover de l’univers Marvel comics a totalement modifié les fondations de La Maison des Idées. Jonathan Hickman au scénario et Esac Ribic aux dessins ont signé Secret Wars, qui mélange l’univers Ultimate et la continuité classique de l’univers Marvel, la Terre 616. 

 

Un bouleversement sans précédent 

Il y a quinze ans, l’univers Ultimate a été créé par Joe Quesada et Bill Jemas, dont sont notamment issus le Nick Fury noir adapté au cinéma sous les traits de Samuel L Jackson, ainsi que Miles Morales, le deuxième Spider-Man. Il consiste à remettre à jour certains super-héros tels que Spider-Man, les Quatre Fantastiques ou les Vengeurs (nés à l’origine dans les années 1960), mais à notre époque (années 2000). Les héros classiques et les héros Ultimate ne vivent pas dans le même univers. Certains fans identifient l’univers Ultimate comme étant appelé Terre-1610 alors que l’univers classique serait la Terre-616 mais les éditeurs de Marvel récusent ces appellations. Jusqu’en 2012 et la mini-série Spider-Men (où Miles Morales de l’univers Ultimate rencontre Peter Parker de l’univers classique), il n’y aura eu aucun crossover entre l’univers classique et l’univers Ultimate. En revanche, un groupe de super-vilains voyageant entre différents univers est auparavant apparu dans les deux univers. 

Secret Wars confronte les deux univers et les unifie. Le dénouement entraine la création d’un monde unique où les personnages des deux univers vont évoluer ensemble dans une seule réalité. Tout commence lorsque Fatalis détruit le Beyonder et s’approprie tous ses pouvoirs et capacités. Il devient un Dieu vivant et omniscient, chef du nouveau monde, Battleword, créé à partir des vestiges des deux mondes. Fatalis, pour garder son hégémonie sur le monde, a effacé la mémoire de ses sujets, aucun héros ne se souvient de la réalité précédente sauf quelques exceptions. Notamment Doctor Strange qui est le second de Fatalis. De même, L’Homme Molécule est enfermé par Fatalis, puisque ce dernier connait lui aussi la réalité. Battleword est divisé en différents territoires dominés par des chefs de guerre, avec notamment Mr Sinistre, Maestro (le Hulk du futur) et Apocalypse, tandis que les Thor sont la police de Fatalis. Le monde possède également une terre perdue, où tous les déchets s’amoncèlent (zombies, symbiotes, robots, etc…). 

Quelques renégats, supers-vilains et héros, dont leur mémoire est intacte, sont catapultés dans ce monde étonnant. D’un côté, Thanos et quelques uns de ses sbires, de l’autre les deux Spider-Man, Mr Fantastic, Black Panther, Star-Lord et Cyclope qui possède dorénavant le pouvoir du phénix. Ces derniers vont tenter d’arrêter Fatalis et remettre le monde dans une logique unique. Le gant de l’infini est également de la partie, de même qu’un Old Man Logan totalement perdu. 

 

Bravoure, action et meurtres à profusion 

Secret Wars réserve quelques grands moments de bravoures. Outre ce scénario passionnant qui confronte les réalités, et les personnages de différents univers, la complexité de l’histoire est la qualité première de ce comics. Les rapports de force s’établissent, les finalités personnelles apparaissent, tandis que la résistance se forme. Quelques grosses frappes, notamment Thanos et Cyclope en mode phénix, vont s’en prendre à Fatalis sans connaître l’étendue de sa puissance. 

Fatalis a également volé la vie de Mr Fantastic. Il a pris sa place auprès de son épouse La Femme Invisible, et est devenu le père de ses enfants. Il possède également Galactus et L’Arbre de Vie, des puissances célestes immémoriales. Fatalis est devenu un Dieu au point de contrôler Galactus. A coup de grosses bastons, Jonathan Hickman fait progresser son histoire. Entre ceux qui affrontent frontalement le Dieu, et ceux qui enquêtent dans l’ombre, Fatalis a du souci à se faire. Il va tenter d’endiguer cette rébellion pour conserver son trône. Mais nombreux sont ceux qui veulent le destituer même auprès de ses sbires. 

Black Panther va obtenir le gant de l’infini pour faire tomber Fatalis, Spider-Man enquête dans l’ombre pour retrouver L’Homme Molécule, tandis que Groot fusionne avec L’Arbre de Vie pour combattre Galactus. Les univers s’affolent, les personnages tombent comme des mouches, pour aboutir au nouvel univers Marvel. Celui qui régit actuellement la continuité classique. Les deux Spider-Man se côtoient, il y a également deux Steve Rogers, un vieux et un venu du passé, Old Man Logan est de retour dans le présent et cherche des réponses, Thor est devenu femme (dont on cachera l’identité ici), le Nick Fury noir a remplacé l’ancien, etc… 

 

Secret Wars est le dernier grand évènement en date en attendant la Civil War II qui opposera Iron Man et Captain Marvel. Il a permis de faire le ménage dans les personnages et permet de repartir d’une nouvelle base. 

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.