More
    More

      [Review] Conquêtes tome 1 chez Soleil, l’invasion nazie

      Soleil anticipation nous propose une nouvelle série de science-fiction en cinq tomes, Conquêtes. L’Humanité n’a d’autre choix que de quitter la Terre. Et si l’avenir de l’humanité était dans l’espace ?

      Des nazis dans l’espace

      Conquête est prévue en cinq tomes avec deux scénaristes et cinq dessinateurs. Le scénario de ce volume est de Jean-Luc Istin et l’illustrateur est Zivorad Radivojevic. Chaque série est un récit de conquêtes d’une planète différente. Même si on en apprend pour l’instant très peu sur l’avenir de la Terre, il est clair que l’Allemagne a gagné la Seconde Guerre mondiale et cela a très mal tourné. Dans ce volume, on ne sait pas encore pourquoi ils ont quitté la terre ? On perçoit que c’est lié à l’épuisement des ressources. La description de l’intérieur d’une armée nazie est surprenante. Même si l’auteur dénonce le mythe de la pureté raciale, on a parfois l’impression que l’armée est trop aimable. On peut regretter que l’armée nazie soit assez peu dénoncée.

      Une femme de caractère

      Détruire pour survivre

      Islandia, premier tome de la série, propose de suivre une armada de vaisseaux partis à la conquête de cette planète gelée. Le dépaysement est encore plus fort car l’armada est une armée nazie où la hiérarchie rigide impose un ordre intraitable. Comme le montre la couverture, le récit est raconté par une femme officier. Plus humaine, elle est chargée de l’exploration par un général plus froid qu’elle déteste. Les premiers contacts avec les extraterrestres sont très amicaux mais leur vraie mission est la conquête. L’Oberleutnant Kirsten Konig a des remords d’envahir ce paradis de glace alors que le reste de l’armée est prête à tout pour assurer sa survie. Sûre de sa supériorité, l’amiral veut vite écraser les autochtones. Istin donne une vision pessimiste de l’humanité avide d’autodestruction.

      Science-fiction ou fantastique ?

      Monolithe on ice

      Au fil du récit, le lecteur est de plus en plus surpris. On s’éloigne du récit de guerre pour plonger dans une enquête fantastique. Le corps de Konig a en effet été transformé par la cryogénisation. Le récit dévoile de nombreux secrets comme la planète…

      L’histoire est racontée par de jolies cases de décor de l’intérieur ou l’extérieur des vaisseaux spatiaux. La mise en page classique est associée à un style graphique réaliste bien exécuté. Chaque case est assez petite mais on suit agréablement le récit. En effet, ce sont de petits personnages dans des cases où le décor est très présent. Ce choix est parfaitement en lien avec le sujet de découverte d’une planète et d’une civilisation autochtone. On reconnaît au détour d’une case des influences cinématographiques avec un monolithe comme dans 2001, l’odyssée de l’espace.

      En fermant ce premier tome, le lecteur a passé un séjour surprenant dans l’espace. Le récit de guerre et de conquête n’est heureusement pas au rendez-vous mais le fantastique côtoie une ode à l’ouverte à l’autre. Que trouvera l’armée sur les prochaines planètes ?

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.