More

    Promenons-nous dans les bois avec…Pilu des Bois

    Une jeune fille trop émotive fuit vers la forêt pour évacuer la pression. Elle y rencontre une fée des bois égarée. Comment vont-elles retrouver leur chemin ? Pilu des Bois est une nouvelle sortie de Kinaye, l’éditeur qui monte mais fait surtout grandir.

    Willow est une jeune fille colérique. S’étant énervée une fois de plus contre sa grande sœur, elle a fui vers les bois voisins car elle adore la forêt calme et paisible. Lors de sa fugue, elle rencontre Pilu, une fée des bois qui n’arrive pas à retrouver le chemin de sa maison… La petite fille décide d’aider cette inconnue.

    La naissance d’une amitié

    Quand la petite fille rencontre la fée, elle est effrayée mais cela ne dure pas. Comment peut-on craindre une fée en larmes ? Pilu, jeune fille avec des cheveux vert avec des feuilles explique à Willow qu’elle voulait sortir mais comme sa mère refusait, elle a également fui comme la petite fille et refuse de rentrer. Cette rencontre dans les bois devient le point de départ d’une amitié. Chacun apporte à l’autre ses qualités. Les deux enfants réalisent qu’ils ont la même difficulté à gérer ses émotions. C’est quand Pilu expose son problème que Willow comprend qu’elle-même a fait une bêtise. De plus, elle comprend que la maison de la fée est le bosquet de magnolias dans un jardin aimé par sa mère. Elle peut être la grande sœur de la petite fée, la rassurer et la guider à la fois vers chez elle et vers la réconciliation avec sa mère.

    Trop d’émotion

    Pilu n’est pas la parfaite petite fille des contes anciens et c’est tant mieux. Elle est harcelée à l’école en raison de sa sensibilité et c’est pour cela qu’elle était en colère en rentrant. On la traite aussi d’intello car, comme son père, elle s’intéresse aux plantes. Sa grande sœur Linnea n’a pas compris mais Willow n’a également pas su lui dire. Il y a un part sombre en elle qu’elle n’arrive pas à le contenir et qu’elle le voit comme des créatures gluantes criant dans des bocaux. Mais cette petite fille sensible va démontrer son courage et sa maturité en aidant Pilu. De plus, pour s’en sortir Wilow devra se confronter à l’origine de ces émotions négatives qu’elle ne cesse de fuir. Il y a également une métaphore de la tempête comme le trouble intérieur de Willow

    Un beau récit pour tous les cœurs tendres

    Pilu des Bois est entièrement réalisée par l’autrice américaine Mai K. Nguyen. Ce beau conte plaira aux plus jeunes. Tout d’abord, le texte est limité mais sans niaiseries et le vocabulaire est facilement accessible pour un enfant. Le récit est assez simple mais les rebondissements sont bien amenés avec un beau mystère au cœur du récit. Le dessin de Mai K. Nguyen tout en rondeur entre le franco-belge pour enfant et le manga rend bien la tendresse du récit. Le bord des cases semble dessiné au feutre et les tons verts ou gris des images composent des belles pages printanières. L’autrice ne se contente pas de raconter son histoire mais, par des cases muettes, montre la beauté de la nature. De plus, l’éditeur a eu la bonne idée d’ajouter à la fin un petit carnet pour des promenades en famille. Cependant, n’allez pas croire que Pilu est simplement destiné aux plus jeunes, les adultes peuvent prennent aussi beaucoup de plaisir à la lecture de ce conte et seront sans doute touchés par le passé de Willow… ou mis en appétit par la recette à la fin.

    Alors que le printemps fait fleurir les forêt française, Pilu des bois est un touchant conte d’outre-Atlantique et une belle histoire d’amitié qui fera une lecture parfaite le soir pour vos enfants… ou pour vous-même.

    Si vous vous intéressé à la littérature young adult, nous vous conseillons de lire nos chroniques des livres de Katie O’Neil La baie de l’aquicorne et Princesse princesse.

    0

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.