More
    More

      Sélection de romans nous plongeant au cœur de Halloween

      Alors que les arbres se parent de couleurs chatoyantes et que le froid semble progressivement arriver, voici venu le temps de Halloween. Approchant à grand pas, Halloween n’est pas simplement synonyme d’abondance de sucreries et monstres en tout genre, mais Halloween est surtout synonyme de frissons. Et les livres sont de véritables vecteurs pour vous faire peur. C’est pour cette raison que la rédaction JustFocus vous a sélectionné des romans aux atmosphères gothiques, étranges et grinçantes.

      De sombres romans aux personnages névrosés

      Edgar Allan Poe et ses Histoires Extraordinaires

      Sélection de romans pour Halloween
      Edgar Poe, « Histoires extraordinaires », 1856.

      Auteur du XIXe siècle, Edgar Allan Poe est considéré comme l’inventeur du genre policier, inspirant alors particulièrement Arthur Conan Doyle pour les aventures de Sherlock Holmes. L’auteur est également connu pour sa plume ténébreuse en mettant en lumière à travers ses nouvelles des thématiques liées à la mort, la folie, la névrose et la décrépitude. Il s’agit de l’une des figures principales du roman noir de la littérature romantique, aux côté de Mary Shelley.

      Si Edgar Allan Poe est aujourd’hui connu en France, c’est grâce aux traductions de notre cher Charles Baudelaire, qui, fasciné par l’univers de Poe, a magnifié l’œuvre de ce dernier par sa traduction. Nouvelle après nouvelle, l’envoûtement est palpable jusqu’au moment où le personnage se précipite dans le paroxysme de l’horreur atteignant le terrible paradoxe de cette réalité tangible inscrite dans l’irrationnel. Jouant sur ces frontières floues entre le réel et l’irréel, Poe termine ses nouvelles par la mort, dans tous ses états. Il est difficile ici de résumer l’ensemble de cette trilogie tant les nouvelles prennent une forme plurielle.

      Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde

      Sélection de romans pour Halloween
      Oscar Wilde, « Le Portrait de Dorian Gray », 1890.

      Le portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde s’inscrit entre le réalisme et l’esthète, tout en côtoyant l’étrangeté du roman fantastique. Nous pouvons imaginer à travers ce roman, les influences qu’ont pu avoir Edgar Allan Poe (et notamment dans Le Portrait ovale) et Robert Louis Stevenson dans L’étrange cas du Docteur Jeckyll et de M. Hyde sur Oscar Wilde. Dans une époque victorienne, l’auteur nous emmène dans un Londres underground noir et lugubre où le brouillard et la vapeur de l’opium contraste avec un Londres où l’art et la beauté se côtoient dans le monde du dandysme.

      À de nombreuses reprises, les personnages s’interrogent sur des questions de morale, ou plutôt immoral face à des mœurs légères, incarné par l’hédonisme. Ainsi, dans un rythme lent et sinueux, nous suivons les pas de Dorian Gray, jeune dandy séducteur, dont la beauté éclatante se fige dans le temps ; des pas qui le conduisent dans cet éternel duo de la drogue et le sexe où le point et la mesure laissent place à l’excès. Le roman s’obscurcit emportant au fil des pages l’âme de Dorian Gray, tandis que son visage peint par son ami artiste reflète toute la noirceur de son âme.

      Des romans au pays des monstres

      Dracula de Bram Stoker

      Sélection de livres pour Halloween
      Bram Stoker, « Dracula », 1897.

      À travers un roman fantastique et épistolaire publié en 1897, Bram Stoker raconte l’histoire du célèbre comte Dracula, un vampire immortel, qui se nourrit du sang des vivants. Dans ces fragments de journaux intimes et de lettres des protagonistes, l’auteur écrit à la première personne du singulier dépeignant plusieurs points de vues, sans jamais adopter celui du comte.

      S’inspirant de légendes et de mythes, l’auteur nous plonge alors entre l’Angleterre et la Transylvanie au XIXe siècle. La première partie du roman se déroule dans l’atmosphère étrange et ténébreuse du château. Si Dracula est loin d’être le premier roman à exploiter la figure du vampire, il marque néanmoins une étape cruciale dans la littérature fantastique. En effet, il reste une véritable référence, encore aujourd’hui. Le talent de Bram Stoker tient dans le fait qu’il peint une psychologie de ce monstre sanguinaire complexe et paradoxale. Ainsi, le comte Dracula est un vampire aristocratique, à la fois monstrueux et raffiné. Un non-mort charismatique.

      Frankenstein de Mary W. Shelley

      Sélection de livres pour Halloween
      Mary W. Shelley, « Frankenstein », 1818.

      Frankenstein ou Le Prométhée moderne, un roman fantastique épistolaire paru en 1818, raconte l’histoire d’un médecin – Victor Frankenstein – complètement obsédé par la science. À la fois horrifique et philosophique, le roman s’interroge sur une question existentielle « comment donner la vie à un corps inanimé ? ». Pour constituer le corps, le médecin récupère des cadavres éparses dans des cimetières et y « introduit une étincelle d’existence ». Le roman annonce les prémices de la science-fiction, à l’instar des nouvelles de Poe.

      Dès sa publication, Frankenstein, roman gothique par excellence, connaît un succès immédiat. L’écrivaine nous plonge dans un univers paradoxal entre la terreur et le sublime, un univers où la science est maudite. En s’interrogeant sur l’humanité et la grâce et le rapport créateur-créature, le livre reprend des thèmes universels tels que l’apprenti sorcier, le golem, non sans nous rappeler l’histoire de Faust. D’un mythe littéraire, Frankenstein devient alors un mythe cinématographique et s’inscrit totalement dans le paysage de la culture populaire.

      Des romans au cœur d’une atmosphère venteuse

      Les Hauts de Hurlevent de Emily Brontë

      Sélection de romans pour Halloween
      Emily Brontë, « Les Hauts de Hurle-Vent », 1847.

      Emily Brontë publie Les Hauts de Hurlevent pour la première fois en 1847 sous le pseudonyme d’Ellis Bell. Dans son unique roman, elle raconte l’histoire d’un enfant abandonné, Heathcliff, recueilli par une famille. Mais, l’arrivée de cet enfant difficile plonge la maison dans la tourmente. Lorsque Heathcliff grandit, il devient un homme sans scrupule. Tout le roman peint la destruction de deux familles, qui se déchirent génération après génération, au cœur des paysages venteux, sauvages et immuables des landes du Yorkshire.

      L’autrice nous livre des personnages aux personnalités complexes, tourmentés et sombres. Leur noirceur ainsi que la violence de certaines scènes et l’omniprésence de la mort choquent le lectorat de l’époque. Mais, Les Hauts de Hurlevent est, aujourd’hui, devenu l’un des plus grands classiques de la littérature du XIXe siècle.

      Embruns de Louise Mey

      Sélection de livres pour Halloween
      Louise Mey, « Embruns », 2017.

      Embruns est le deuxième livre de Louise Mey, publié en 2017, aux éditions Fleuve noir. Dans ce roman, l’autrice raconte l’histoire d’une famille insupportablement parfaite qui part le week-end du 14 juillet, sur une île bretonne. Mais, cette parenthèse enchantée va rapidement virer au cauchemar. Louise Mey fait de cette île un véritable huis clos angoissant. Loin des clichés paradisiaque, l’île devient donc un terrain boueux, face à une mer hostile où vents et pluie s’abattent impérieusement. Sans téléphone, ni voitures, les personnages semblent donc coupés du monde, sans téléphone ni voiture et nous conduisent, au cœur de la paranoïa et de la claustrophobie.

      Les thrillers à nous couper le souffle

      Sharko de Franck Thilliez

      Sélection de livres pour Halloween
      Franck Thilliez, « Sharko », 2017.

      Publié en 2017, le roman Sharko raconte l’histoire de Lucie Henebelle et de Franck Sharko, des flics au 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène. Une de leur enquête va directement les conduire au cœur « de la noirceur humaine ». Également scénariste à la télévision, l’auteur Franck Thilliez manie à la perfection les rouages du polar dans cette intrigue palpitante, aux portes de l’enfer qui nous fait plonger dans un univers mêlé d’horreur et de sang. L’horreur est ainsi contenu dans la cohabitation de deux univers qui semble s’opposer : le monde du vampirisme et l’hématologie. Sharko est l’un de ces romans où les âmes sensibles doivent s’abstenir…

      Le parfum de Patrick Süskind

      Patrick Süskind, « Le Parfum », 1985.

      Le Parfum de Patrick Süskind, paru en 1985, connaît un succès immédiat. L’histoire se déroule au XVIIIe siècle, en France entre Paris, l’Auvergne et Grasse, des lieux emblématiques dans l’univers du parfum car le personnage que nous allons suivre est Jean-Baptiste Grenouille, qui possède un odorat extraordinaire. Après une enfance malheureuse, Jean-Baptiste a pour ambition de capturer l’essence même des gens car selon lui, chaque personne dégage naturellement une odeur qui lui est propre. Cette ambition devient une véritable obsession, faisant de lui, l’un des plus grands meurtriers de l’histoire.

      Ce livre regorge d’odeurs nous plongeant dans les méandres d’un Paris nauséabond aux champs de lavandes du sud de la France. La peur que nous pouvons éprouver à la lecture de ce livre émane uniquement du personnage Jean-Baptiste qui est clairement dénué d’humanité. Au-delà d’une virtuosité de l’écriture et des descriptions incroyablement réalistes des odeurs, le génie de l’auteur tient surtout dans le fait d’avoir choisi le point du vue du meurtrier, un point de vue qui permet alors de susciter au lecteur ce sentiment d’effroi.

      Des romans peuplés de sorcières

      Les sorcières de Salem de Arthur Miller

      Sélection de romans pour Halloween
      Arthur Miller, « Les sorcières de Salem », 1953

      Les Sorcières de Salem est une pièce de théâtre d’Arthur Miller (The Crucible, en anglais) écrite, publiée et jouée pour la première fois en 1953. La pièce s’inspire d’un célèbre procès dans l’histoire américaine, qui s’est déroulé en 1692. Il s’agit de la fameuse chasse aux sorcières qui reflète une Nouvelle-Angleterre dominée par une sorte d’hystérie puritaine. Une crise d’hystérie qui a donné lieu à plus de vingt-cinq exécutions avec pour motifs, des pratiques sataniques.

      Chez Arthur Miller, le procès des sorcières est en réalité une allégorie du maccarthysme. Ainsi, la chasse aux sorcières devient alors une chasse aux communistes. Rappelons ici que Arthur Miller a été interrogé par « la Commission des activités antiaméricaines », à ce moment-là.

      Une sorcière à la cour de Philippe Madral

      Sélection de romans pour Halloween
      Philippe Madral, « Une sorcière à la Cour », 2019.

      Une sorcière à la cour est un roman historique de Philippe Madral, publié en 2019. Il s’inspire d’une enquête, la célèbre affaire de Poisons sous le règne de Louis XIV pour mettre en lumière la situation des femmes au XVIIIe siècle.

      Nous sommes donc en 1678 lorsque Paris connaît d’innombrables et abominables meurtres. Et pour la rumeur, pas de doute, ce sont des empoisonneuses sous l’influence du diable qui sont derrière tout ça. Alors qu’une enquête est ouverte pour les condamner, le lieutenant général de police, La Reynie, découvre un terrible complot. Il s’agit surtout, derrière cette grande violence, de mettre en évidence celle que les femmes subissent au quotidien.

      Marion Caudal
      Rédactrice et autrice en art contemporain

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité