More
    More

      L’oiseau des tempêtes par Serge Brussolo – La critique

      Le 10 novembre prochain sortira le livre L’oiseau des tempêtes, écrit par Serge Brussolo et publié par les éditions Fleuve. Portant à la fois le nom d’un oiseau annonçant l’arrivée des tempêtes et celui d’un bateau pirate destiné à conquérir les mers, le buste d’une fillette nue en guise de proue, ce roman nous plonge aux côtés de Marion, projetée d’un enfer dans un autre au gré des bourrasques du destin.

      Une histoire de femmes

      Dans ce livre l’auteur nous conte les aventures de Marion, une jeune fille née sous le règne du roi Soleil, déterminée à ne pas être seulement une “bonne épouse” ou une servante. Le parcours de l’héroïne est parsemé de rencontres avec des femmes à la personnalité très marquée, chacune ayant une influence différente à son égard, en allant de sa mère, ex-comédienne de la troupe de Molière sombrant dans la folie à Doudou la Perle, esclave du bout du monde veillant sur elle comme une mère. A la recherche de la liberté, Marion tente indéfiniment de vivre sans se trouver sous la coupe d’un homme, qu’il soit maître ou mari.

      Un asservissement sans fin

      Au-delà du thème de l’asservissement à un homme pour pouvoir vivre, l’auteur aborde également la question de l’esclavage et de la colonisation. Marion et sa mère sont recueillies par un baron breton ayant participé à la conquête de l’Amérique. Ce dernier souffre d’une fièvre lui causant de nombreux délires hallucinatoires et a développé l’obsession de devenir pirate. Baron d’un village de naufrageurs, il veille jalousement sur la fillette, qui ne va pas tarder à découvrir la véritable définition du mot “prisonnier”. Tout au long de son périple, elle va se trouver confrontée non seulement aux indiens, considérés comme n’ayant pas d’âme, mais aussi à des esclaves ou à des personnes emprisonnées arbitrairement pour aller peupler le Nouveau Monde.

      Un voyage haut en couleurs

      Coupable d’appartenir au village des naufrageurs en Bretagne, Marion se voit plongée malgré elle dans l’illégalité la plus totale pour survivre, contrainte de collaborer avec des faux-monnayeurs à Marseille, pour finir par être déportée dans une île lointaine suite à ses crimes. Mêlant créatures fantastiques, envoûtements, superstitions, pirates, indiens, colons, esclaves et prostituées sur une scène en perpétuel mouvement, Serge Brussolo nous invite à un voyage enivrant et captivant en compagnie de personnages profondément attachants.

      Si vous rêvez d’aventures, de piraterie, tout cela mêlé à une critique intelligente de la société et du faste de la Cour, n’hésitez pas à embarquer sur L’oiseau des tempêtes ! Enveloppés dans le duvet de la plume d’un des écrivains les plus talentueux de notre siècle, vous serez certains d’avoir un nouveau chef-d’oeuvre à dévorer lors de vos longues soirées d’hiver.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité