More
    More

      Livres : que nous réserve 2017 ?

       

      Qui dit nouvelle année dit forcément nouveautés ! Et on a à peine eu le temps de dévorer tous les livres qui ont fleuri en septembre dernier que déjà nos yeux sont attirés par de nouvelles couvertures, des titres évocateurs… Alors que lire en 2017? Justfocus vous a préparé un petit cocktail de découvertes !

      Ce sont 517 nouveaux titres qui font leur entrée sur le marché littéraire dès ce début janvier, (contre 476 l’an dernier, à la même période) dont 337 romans français et 180 romans étrangers traduits (chiffres : Livres Hebdo). Une année qui s’annonce donc particulièrement riche et passionnante, on vous la souhaite belle et remplie de découvertes littéraires !

       

      Les suites

      le-cas-malausseneGallimard commence l’année en beauté, avec le grand retour de Daniel Pennac ! Il publie Le cas Malaussène, 1, Ils m’ont menti chez son éditeur historique, dix huit longues années après la parution du Bonheur des ogres. Vous l’aurez compris, son nouveau livre s’inscrit dans la saga Malaussène, pour le plus grand plaisir des fans de série de livres. 5 millions d’exemplaires de sa saga ont été vendus depuis la création du personnage de Benjamin Malaussène en 1985. Daniel Pennac flirte avec l’air du temps et explore les paradoxes d’une époque où fiction et réalité s’entrecroisent. 

      Une des suites les plus attendues de ce début d’année est bien évidemment Celle qui fuit et celle qui reste, le tome III de L’amie prodigieuse de la mystérieuse Elena Ferrante (article à venir). Vous aurez tout le loisir de retrouver nos deux héroïnes préférées du moment, Lila et Elena, dans la suite de la saga napolitaine, également publiée aux éditions Gallimard, dès le 3 janvier 2017.

      Auteur du roman culte Shantaram qui s’est vendu à plus de 5 millions d’exemplaires dans le monde, Gregory David Roberts, l’ex-taulard australien propose lui aussi la suite de cette histoire de violence et de rédemption dans L’ombre de la montagne, publié chez Flammarion. 900 pages, ou une bonne raison de rester au chaud sur votre canapé…

       

      Les livres-gifles

      Des ames simplesSi vous êtes plutôt du style à aimer les livres qui vous mettent des gifles, nous vous conseillons de vous laisser tenter par le deuxième roman du très prometteur Pierre Adrian. À 25 ans à peine, il publie Des âmes simples aux Équateurs Littérature, aujourd’hui 5 janvier. Dans son nouveau récit, il part à la rencontre d’une petite fraternité d’hommes dans le monastère Notre-Dame de Sarrance, au plus profond de la vallée d’Aspe. Si vous avez déjà lu l’Heptaméron de Marguerite de Navarre, c’est sur cette commune mystique qu’elle écrivit son recueil inachevé de contes. Ce récit initiatique permet au jeune écrivain d’en dévoiler un peu plus sur son style qui avait déjà charmé les plus difficiles des critiques littéraires.

      Lors de la tentative de coup d’État de Turquie, en juillet dernier, Asli Erdogan, une auteure locale, s’est insurgée dans un journal prokurde sur les limites de la liberté d’opinion. Elle se retrouve alors emprisonnée et encourt une condamnation aussi infondée qu’inacceptable. Dernièrement, on apprenait qu’elle avait été victime d’une tentative d’empoisonnement. Actes Sud a rassemblé dans Le silence même n’est plus à toi, une trentaine de textes d’Asli Erdogan, parmi lesquels certaines des chroniques qui lui ont value cette accusation. À découvrir dans toutes les bonnes librairies dès le 4 janvier.

      danser-au-bord-de-labime

      Aux éditions JC Lattès, Grégoire Delacourt publie le 2 janvier son nouveau roman (le troisième) Danser au bord de l’abîme. En 2012, son livre La liste de mes envies, était rapidement devenu un best-seller avec plus de 440 000 exemplaires vendus et 22 traductions dans différents pays, et n’avait pas tardé à être adapté à l’écran. On y avait alors découvert Mathilde Seigner, dans le rôle de Jo, qui avait notamment été subjuguée par la lecture de Belle du Seigneur (Albert Cohen). Dans son dernier livre, c’est à Flaubert et sa Bovary que Delacourt rend hommage puisque son héroïne, prénommée Emma, décide d’abandonner ses enfants et son mari après avoir eu le coup de foudre pour Alexandre, rencontré par pur hasard dans une brasserie. Encore un roman virtuose pour Grégoire Delacourt, qui grâce à la puissance du désir met en lumière la fragilité de l’existence.

       

      Les adaptations attendues

      Livre la douleur duras
      Marguerite Duras

      En 1985, aux éditions P.O.L paraissait La Douleur de Marguerite Duras, un livre qui ressemble davantage à un journal intime, retrouvé des années après par l’écrivain qui ne se souvient pas l’avoir écrit. La Douleur rassemble des notes prises par la jeune Duras durant la Seconde Guerre mondiale, son entrée dans la Résistance avec François Mitterrand, l’arrestation de son mari, Robert Antelme, déporté à Buchenwald (expérience dont il a fait le récit dans L’Espèce humaine), la douleur de l’attente… Le réalisateur Emmanuel Finkiel a décidé de porter cette petite pépite littéraire à l’écran et le tournage a commencé durant l’été 2016 dans les rues de Paris. C’est Mélanie Thierry qui interprète Marguerite Duras, et Benoit Magimel, à ses côtés, incarnera le mari de l’écrivain. On retrouve également Benjamin Biolay au casting de ce film, et on a hâte de découvrir ne serait-ce que la bande annonce !

      Le dernier projet littéraire dont on tenait à vous parler ne verra D'après une histoire vraiele jour qu’en 2018, mais cela vous laisse une petite marge pour dévorer D’après une histoire vraie, le dernier roman de Delphine de Vigan. Récompensé en 2015 par le prestigieux prix Renaudot mais aussi par le Goncourt des lycéens et largement influencé par Misery de Stephen King, ce roman développait déjà à la lecture une histoire des plus polanskiennes. Écrite à la première personne, cette fausse autofiction narre l’inquiétude paranoïaque d’une romancière, qui reçoit des courriers anonymes menaçants, alors qu’une lectrice plus qu’intrusive vient perturber le cours de son quotidien déjà agité. Féminité trouble, ambivalence réel/fiction (comme le suggère le titre) et faux semblants autour de la création artistique… Autant de thématiques croisées qui n’ont pu que séduire Roman Polanski, qui devrait diriger Emmanuelle Seigner, encore une fois, entre hallucination et vertiges mentaux.

      De certains mots, de certains regards, on ne guérit pas. Malgré le temps passé, malgré la douceur d’autres mots et d’autres regards.

       

      Voilà, ça devrait suffire pour ce début d’année, mais nous ne manquerons pas de vous tenir informés de toutes les nouveautés littéraires à venir en 2017 ! Encore une très belle année de toute l’équipe de Justfocus.

      0

      2 Commentaires

      1. Merci beaucoup Pierre pour votre partage d’envies de lecture ! J’ai également lu beaucoup d’avis positifs sur le premier roman de Stéphane Arfi, c’est vrai que c’est tentant… Très bonnes lectures à vous !

        0
      2. Ah 2017 !!! Merci pour vos repérages précieux, moi, j’ai repéré (entre autres, il y a tellement) Valérie Tonc Cong, parNous, les passeurs , de Marie Barraud. Robert Laffont. Et La vie magnifique de Frank Dragon, de Stéphane Arfi.

        0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.