More
    More

      [Critique] Le Mystère Sherlock de J.M. Erre : un vrai coup de coeur

      Il est des romans qu’on trimbale partout avec soi et que l’on met de force entre toutes les mains. Le Mystère Sherlock est l’un de ces romans. Publié en 2012 chez Buchet-Chastel, cette histoire policière sait séduire tous les publics.

      Tout le monde connaît Sherlock Holmes. Que ce soit en film, en série, en manga ou en roman, le héros de Sir Arthur Conan Doyle a connu toutes les aventures possibles dans tous les formats. Un personnage fictif très présent dans le monde culturel depuis 1887. Si présent que certains finissent par le croire réel. Ces personnes se nomment les Holmésiens. Ils étudient chaque détail des romans de Conan Doyle, passent en revue tout document de l’époque pour prouver aux sceptiques l’existence du célèbre détective.

      Sherlock
      Sherlock tentant de prouver scientifiquement sa propre existence

      Une intrigue bien construite

      Dans Le Mystère Sherlock ces Holmésiens sont au nombre de dix. Ils sont professeurs d’universités et luttent férocement pour obtenir le Saint Graal : un poste de titulaire à la première chaire de Sherlock Holmes-éologie. Un travail qui leur permettra d’effectuer leur recherche de la vérité au frais de l’université. Les professeurs sont infiltrés par Audrey, une jeune journaliste, en reportage secret sur l’univers des Holmésiens. Tout ce petit monde s’est donné rendez-vous dans un hôtel alpin. À cause d’une avalanche, ils se retrouvent coincé dans l’hôtel, sans moyen de contact avec l’extérieur. C’est bien évidemment à ce moment-là qu’un tueur choisit d’éliminer un à un tous les membres du groupe. L’enquête est lancée. Qui découvrira l’identité de l’assassin ? Qui réussira à sauver sa peau ? 

      Le Mystère Sherlock
      J.M. Erre, l’auteur du Mystère Sherlock

      Le talent de J.M. Erre

      L’intrigue peut sembler classique. Un huis-clos, un tueur caché et des victimes qui se suspectent les unes les autres. Il n’en est rien. Sans dévoiler la fin, J.M. Erre sait conserver le mystère tout au long de l’histoire. Les rebondissements ne sont pas prévisibles et le twist final laisse le lecteur complètement soufflé. Cette petite enquête ouvre également une réflexion sur le genre du roman policier. Le lecteur est-il réellement en mesure de résoudre le mystère ou n’est-il que le jouet du cruel écrivain ? Si J.M. Erre maîtrise le genre policier, sa vraie force réside dans l’humourLe Mystère Sherlock est tout simplement hilarant. Les descriptions, la narration sont pleines de sarcasmes et d’esprit. Les personnages sont des caricatures d’eux-même, sans pour autant sonner faux. Le beau gosse au sourire Colgate ou l’ancienne reine de beauté détrônée sont drôles et bien écrits. Malgré leurs énormes défauts, ils restent attachants et on s’inquiète de leur sort.

      Une dose de mystère et beaucoup d’humour, c’est la recette gagnante du Mystère Sherlock. Le roman est disponible en format Poche à 6€95 dans toutes les librairies.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.