More

    Les secrets de Poutine dévoilés dans une bd

    Avec Poutine, le scénariste, dessinateur et coloriste, Darryl Cunningham, vous propose découvrir comment un simple espion a pu devenir le maître du Kremlin.

    Du journal à la bd

    Scénariste et dessinateur, Darryl Cunningham utilise le média populaire de la bd journalistique pour décrypter le mystère Poutine. Cette biographie éditée par Delcourt est bourrée de nombreuses informations mal connues. Cunningham présente bien le contexte de la carrière de Poutine. Même ignorant de l’histoire, le lecteur comprend le déroulement de la Pérestroïka puis les causes de l’effondrement de l’URSS.

    La transition du communisme à l’économie de marché s’est accompagnée d’un essor de la corruption en raison de la fragilité du pouvoir central. Poutine y participe en tant qu’agent à la mairie de Saint-Pétersbourg dans les marchés alimentaires. Une classe de riches investisseurs, les oligarques, se forme en profitant des privatisations et du clientélisme de certains politiques. En effet, le terrain était propice avec l’effondrement de l’économie communiste et l’anarchie au pouvoir en raison du caractère erratique de Boris Eltsine. Poutine devient le successeur de ce dernier car son alcoolisme et les maladies liées l’empêchent de gouverner. Une fois au Kremlin, il supprime toutes les lois démocratiques et s’impose rapidement à Moscou et dans les provinces en supprimant les élections des gouverneurs régionaux.

    Un homme de secrets

    Cependant, cette biographie n’est pas juste un pensum politique mais elle est une bd digne d’un roman de John Le Carré. Le lecteur est pris par l’ascension fulgurante et ponctuée de morts mystérieuses d’un homme seul au départ. En effet, l’enfance de Poutine dans un logement collectif à Leningrad est mal connue et uniquement par une biographie complaisante. Son père a commencé comme espion avant de travailler dans une usine de wagon mais peut-être est-il resté agent de l’espionnage intérieur ?

    Les maigres informations que le chef du Kremlin a livrées servent à construire sa légende plus que donner la réalité. On peut faire un rapprochement avec Erdogan. Il était bagarreur à l’école mais se canalise par un art martial russo-japonais, le sambo. Dès le lycée, il voulait devenir agent secret. Les questions restent nombreuses. Que faisait Poutine au début de sa carrière en Allemagne de l’Est ? Quand a-t-il quitté le KGB ? A-t-il été un agent en étant adjoint au maire de Saint-Pétersbourg ? Poutine est-il l’homme le plus riche du monde ? Ce secret se marie à une totale indifférence : il se moque de ce que l’Occident pense de l’empoisonnement en Angleterre de Litvinenko.

    Une présidence ponctuée de drames

    Tout au long de son règne, Poutine impose sa domination politique mais les échecs se multiplient également. Le désastre du sous-marin Koursk et une prise d’otage dans un théâtre illustrent la réaction commune de Poutine. Face à une opposition ou une rébellion, il use sans limite de la violence et n’éprouve aucune compassion. Il utilise le terrorisme tchétchène pour renforcer son pouvoir. Par la Syrie, on comprend également la fusion entre des méthodes anciennes de bombardement massif et des recours à des armes chimiques avec des méthodes nouvelles comme la « vérité alternative », donc la propagande, diffusée sur les réseaux sociaux. Ses opposants et ses concurrents sont tués ou s’exilent. On s’en rend compte par l’histoire tragique de la mort d’Anna Politkovskaïa le jour de l’anniversaire de Poutine ! Le dictateur ne modifie pas seulement la politique mais maintient un conservatisme social comme le prouvent les lois homophobes.

    Darryl Cunningham utilise pour le montrer d’un dessin illustratif : il n’y a presque aucun dialogue mais des images autour du texte. Les portraits sont inspirés de photos et des images sont très réalistes pour les armes mais ailleurs volontairement enfantines pour le peuple russe. Malgré l’emprise de Poutine et le trucage des élections, il reste constamment une opposition locale des oligarques, des journalistes et des féministes des Pussy Riots. Cependant, le livre se révèle assez déprimant : la côte de popularité de Poutine monte après chaque guerre, l’opposition ne cesse d’être décapitée et Poutine d’être réélu.

    Un point de vue américain

    Même si les informations sont toutes justes et le point de vue de Darryl Cunningham est très documenté. Le journaliste américain adopte un point de vue. Selon lui, l’intégration de l’OTAN n’est qu’une excuse pour attaquer l’Ukraine. Le but de Poutine est de reconstituer l’URSS en annexant toute l’Ukraine. La vision de la chute de l’URSS est très intérieure : Gorbatchev doit réformer le pays car trop de dépenses militaires et échoue par manque de libéralisme économique. Cunningham ne dit rien du rôle des Etats-Unis qui ont poussé la Russie dans la course aux armements avec le programme de la Course aux étoiles. Le journaliste australien Julian Assange passe pour un naïf manipulé par la Russie pour diffuser les emails d’Hillary Clinton afin de faire gagner Donald Trump. On est parfois dans la théorie du complot quand l’auteur cherche à expliquer pourquoi Trump ne critique jamais Poutine.

    Poutine est personnage inquiétant et gardant de nombreux secrets dont cette biographie en bd restitue la complexité. Le livre se termine par des propositions pour lutter contre le dictateur russe : fermer nos marchés financiers aux investissements russes souvent frauduleux. Cependant, un fois le livre fermé, on réalise que si le livre dévoile beaucoup, de nombreux mystères restent entiers.

    Sur le site, vous pouvez découvrir d’autres biographies en bd avec Erdogan et George Best.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.