More
    More

      Legion Of Super-Heroes (tome 1) de la science-fiction positive

      Après l’espace qui arrive sur terre dans Naomi, le scénariste star Brian Michael Bendis compose dans Legion Of Super-Heroes, une série purement de science-fiction optimiste et collective.

      Legion of Super-Heroes : Une science-fiction positive

      Dans le futur, un groupe d’adolescents, chacun venu d’une planète différente forme la Legion pour défendre l’union des planètes. Cette masse de personnage peut désarçonner, mais le scénariste facilite la compréhension du néophyte. Chaque chapitre, commence par un résumé fait par un(e) des légionnaires. Superboy est le candide qui permet au lecteur de comprendre ce futur car les légionnaires viennent le chercher pour diffuser les valeurs des super-héros dans ce futur. L’éditeur facilite aussi la compréhension de cette équipe méconnue en France par la préface expliquant tout l’historique et une image aide à repérer les personnages. Cette équipe nombreuse est un moyen pour le scénariste de faire un éloge de la diversité. On trouve différentes couleurs de peaux, bien entendu des extra-terrestres et différentes corpulences. Fidèle à ses origines, la légion apporte une vision optimiste de la science-fiction. Ce récit est aussi léger par les blagues qui parsèment les dialogues.

      Superboy rencontre la Légion

      Une bd sur l’adolescence

      Bendis construit un récit sur l’adolescence avec des héros volontaires et idéalistes. Ultra Boy défend l’unité de sa planète Rimbor bien qu’elle soit ravagée par une guerre sainte. Leurs actions impulsives les rendent parfois maladroits. La situation est plus complexe pour Superboy qui ne connaît non seulement pas les codes du futur mais encore moins ceux des différentes planètes. Les relations avec leurs parents sont parfois houleuses. Ultra Boy est en conflit avec son père. Ayant honte de ses origines, il s’est émancipé de son éducation stricte et autoritaire en devenant un super-héros dans la Legion détestée par son père. Même si ce n’est pas une série du label Wonder comics, elle intègre le renouveau de l’univers jeunesse de DC coordonné par Brian M. Bendis comme Naomi et Young Justice.

      Un dessinateur dans les étoiles

      Une équipe de la diversité

      Le volume s’ouvre par un prélude réalisé par les dessinateurs stars de DC comics (Jim Lee, Dustin Nguyen, Andrea Sorrentino, Nicola Scott, Jim Cheung) où le lecteur voyage dans les différents futurs de DC à travers le personnage ambivalent de l’Épine. Ensuite, Ryan Sook réalise une grande partie des épisodes. Ce dessinateur classique compose de très belles doubles pages qui sont parfaitement adaptées pour les scènes de combat massif et les décors futuristes. Par des couleurs vives et claires, des visages réalistes et souriants, il plonge le lecteur dans la tonalité optimiste du récit.

      Bendis prouve ici sa valeur retrouvée depuis son départ de Marvel comics. Ce volume accorde un très bon moment de lecture en donnant une vision optimiste de l’avenir. Si vous êtes intéressé par ce scénariste, nous vous conseillons de lire nos chroniques de Naomi et de Young Justice.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.