More
    More

      Une bd pour déconstruire le mirage de la croissance verte

      Le gouvernement Macron jure de mettre l’écologie au cœur de la croissance mais ce choix offre-t-il vraiment une solution pour la planète ? Le mirage de la croissance verte d’Anthony Auffret offre un début de réponse.

      Tintin au pays de la décroissanceUn débat familial dans Le mirage de la croissance verte

      Édité par Delcourt, Le mirage de la croissance verte est une œuvre du scénariste, dessinateur et coloriste Anthony Auffret. Le 29 juin 2020, un couple de trentenaires regarde le discours d’Emmanuel Macron à la fin de la Convention citoyenne sur le climat. Il vient d’adopter les 146 propositions tout en refusant le choix de la décroissance. Arnaud est enthousiaste mais son beau-père, Doc, le détrompe rapidement : la croissance verte n’est pas une solution. Un débat commence entre le savant excentrique voulant aller plus loin vers la décroissance et les plus jeunes persuadés que le progrès technique est la panacée. Les solutions face au changement climatique sont très contestées. La jeunesse est très impliquée face à des plus âgés qui restent sur une vision productiviste. Mais ici, les camps sont inversés. Le jeune couple a l’esprit pollué par les mensonges lancées par les lobbies et repris par des politiques.

      Auffret reprend les codes de la bd journalistique en utilisant ce couple candide pour permettre au lecteur d’entrer dans la complexité. Le dessin faussement naïf cherche la simplicité pour servir le propos. Les couleurs vives du dessin contrastent avec la vision sombre de l’avenir. Le Robot PIB, drogué au pétrole, est sans cesse assoiffé d’énergie mais le nouveau robot de la croissance verte semble plus moderne et respectueux. Au fil de la lecture, le scénario fait intervenir des spécialistes comme Meadows créateur d’un rapport qui prévoyait dès 1972 l’effondrement de la croissance. Des concepts économiques complexes sont expliqués avec simplicité et deviennent percutants. En fin de volume, une bibliographie vous offre la possibilité de compléter votre lecture

      Adaptation contre révolutionLe mirage de la croissance verte et le PIB

      Le président Macron propose l’adaptation grâce aux progrès technologique. On peut conserver la machine capitaliste et le mode de vie actuel car il suffit de remplacer les énergies fossiles par des énergies propres et renouvelables. Ce changement permettrait une expansion sans limite et résoudrait la baisse tendancielle de la croissance, le vieillissement et la baisse démographique des pays développés. Arnaud met en place le projet de croissance verte mais tout ne se passe pas comme prévu. En effet, Anthony Auffret par le personnage du beau-père pense que cela ne suffira pas. En effet, la croissance matérielle infinie est impossible dans un monde fini.

      Le Doc souligne tout d’abord les nombreuses réticences à changer et les conséquences négatives des tenants de la croissance verte. Chaque pays fait des choix en fonction de ses ressources : le développement des énergies vertes en l’Allemagne a augmenté la production de charbon et de gaz. Le Doc commence par expliquer ce qu’est la croissance et montre l’idolâtrie du PIB. Il pointe les limites de cet indicateur qui ne distingue pas les activités utiles et non. Cet outil statistique ignore les activités non lucratives et considère tous les produits de la nature comme gratuits jusqu’à ce qu’ils rentrent dans le circuit économique. Si ces idées paraissent complexes dans un texte, l’auteur sait les vulgariser. Il prend l’exemple de la société de l’île de Naruru qui s’est ruinée en épuisant son gisement de phosphate. Enfin, chaque augmentation du PIB repose sur une croissance de la consommation d’énergie et donc de la pollution.

      On peut cependant trouver que Le mirage de la croissance verte rajoute des répétitions comme celle de la théorie des rendements décroissants. L’auteur insiste beaucoup sur les limites – du recyclage, des énergies renouvelables – mais ne propose une solution très floue qu’en toute fin d’ouvrage.

      Avec son sujet très engagé, Le mirage de la croissance verte est une bd critique sur le capitalisme et les mensonges politiques du développement durable mais  Anthony Auffret le fait avec le sourire.

      Vous pouvez retrouver d’autres bd journalistique sur le site avec Éléments de langage sur la francophonie et Americana.

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      Publicité