More
    More

      Hyperbole de Allie Brosh

      La blogueuse antisociale et surdouée Allie Brosh a débarqué en France grâce à la publication d’Hyperbole, un recueil de ses chroniques venues du world wide web.

      allie brosh
      Priorités : _chiens, _chiens, _chiens, _race de chien, _nourriture, _durée de vie des parents

      Allie Brosh est une jeune surdouée, manifestement socialement malaisante, folle des chiens au sens propre, potentiellement dépressive, angoissée, paresseuse, c’est une dessinatrice simpliste, et pourtant un être génial. Depuis quelque mois, grâce au recueil Hyperbole, situations fâcheuses, insatisfactions chroniques, et toutes les autres choses qui me sont arrivées, ils nous est donné en France l’occasion de découvrir ce personnage très particulier mais mortellement drôle et touchant qu’est la blogueuse américaine. Aux Etats Unis depuis plusieurs années, Allie Brosh monte en grade grâce à ses dessins simples et ultra efficaces, puisque son blog est devenu un livre en fin d’année 2013, lequel a reçu le titre de Best Seller de l’année 2014 de la part du New York Times, avant d’être ensuite traduit, notamment en français. Joie. D’autre part, nombre de ses dessins sont parmi les plus populaires d’internet.

      Allie Brosh est un personnage fascinant dont le roman graphique donne à penser que Woody Allen et Sheldon Cooper se sont reproduits en se faisant un salut à la E.T. Elle emploie un ton irrésistible, à la fois nombriliste et bourré d’auto dérision, pour traiter de thématiques diverses et variées telles que sa passion autodestructrice pour les chiens débiles, son enfance mouvementée ou encore de sa difficulté à interagir normalement avec le commun des mortels. Deux chapitres fameux sont aussi consacrés à sa dépression, elle réussit avec eux le tour de force de livrer un témoignage le plus vrai et le plus léger possible sur un sujet pourtant plombé. De façon générale, le trait comme l’humour d’Allie Brosh vont à l’essentiel, ils font simples, et c’est en cela qu’ils constituent une arme d’hilarité massive imparable.

      Le livre jaune Hyperbole se dévore en quelques heures, se relit quelques heures après, se prête à l’entourage et exige d’être rendu pour être relu à nouveau. Il décrit l’étrangeté de son auteur d’une telle façon que le lecteur ne peut qu’être fasciné par Allie Brosh et vouloir entamer un partenariat domestique avec elle, son surmoi intransigeant et ses chiens crétins, puisque finalement elle donne à lire ce que personne ne dit jamais de soi. C’est un plaisir léger mais intelligent, qui fait réviser les figures de style et qui prouve qu’avec des névroses ex-croissantes, de l’autodérision en masse et Paint par défaut sur son ordinateur, on peut devenir une très importante personne.

      0

      LAISSER UN COMMENTAIRE

      S'il vous plaît entrez votre commentaire!
      S'il vous plaît entrez votre nom ici

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.